Le génocide fiscal est engagé.

Il était évident qu’après avoir joué les grands seigneurs, les sauveurs, les pompiers du feu qu’ils ont allumé, nos technocrates, nos élus — plus les profiteurs qu’ils entretiennent et protègent, leur cour, leur réservoir de vote, leur garantie de bien vivre, largement — n’avaient pas d’autre solution que piller les quelques détenteurs de fonds, ou pseudos-détenteurs, encore en vie dans ce pays.

Finir de tuer le capital quoi.

L’article de Capital qui vient de paraître annonce la couleur.

Tous ceux qui possèdent sont présumés “fraudeurs fiscaux”, puisque c’est bien à la recherche de la “fraude fiscale” que les chiens loups de Bercy débarquent chez nous.

Le ton est donné. Un peu comme quand Sarkozy parlait de passer la banlieue au Karcher et qu’il est pris immédiatement au mot par les forces de l’ordre qui tuent dans l’instant un gamin qui ne leur obéit pas. Constat-sanction au bout du pistolet, ça fait du bien ?… Très peu pour moi.

Il y aurait eu des profiteurs à l’occasion du bordel occasionné par la gestion de la pandémie. Donc, il faut renforcer les contrôles fiscaux sur les entreprises.

Sacré raccourci.

Moi, j’ai surtout vu des fonctionnaires se planquer chez eux, ne plus rien foutre, notamment dans les Services Fiscaux, et toucher l’intégralité de leur salaire.

N’était-ce pas de la fraude fiscale ? C’est-à-dire un profit indu pris sur l’argent public, pendant que les indépendants s’exposaient et se démerdaient avec les moyens du bord pour survivre et faire marcher leur boutique. Et, demain, on leur promet le génocide fiscal en les accusant déjà de “fraude fiscale”.

Vous savez-quoi ? Moi je les exempterais d’impôt pour 2021 et plus, pour avoir sauvé le pays pendant que la grande masse des fonctionnaires se planquait, l’avait déserté.

Mais ce n’est pas tout, lorsque Macron et Castaner se lâchent dans leurs culottes, ils appellent en renfort le préfet Lallement. Un violent qui fait savoir qu’il n’est pas dans le même camp que les français qui souffrent, qui rouspètent, qui manifestent. Il dit que ceux qui ne sont pas dans son camp sont ses ennemis. Ils donnent des ordres en conséquence. Résultats, des doigts et des mains arrachés, des yeux crevés, le massacre, la cogne sauvage, la baston sans trace pour ceux dont le tort était de manifester leur détresse.

Et cependant, ici nous sommes dans une zone de droit, il y a une police des polices, des tribunaux entre les arrestations et les condamnations, etc…

Imaginez ce que va être le génocide fiscal dans la zone de non-droit où évoluent les contrôles fiscaux.

Ce blog prend tout son sens, devient une nécessité aigue. Il doit permettre que se réunissent les condamnés à souffrir, à affronter l’injustice. Ceux que la masse, cupide et égarée, veut lyncher pour les piller.

Nous allons créer une structure de lutte en Janvier. Vous serez convoqués, il faudra venir. Nous allons nous organiser nationalement, par région et par département.

Nous avions prévu ce génocide, nous avons une plainte en cours, sous la forme d’une citation directe pour crime contre l’humanité, qui vise les hauts responsables de Bercy.

Nous devons lutter unis pour obtenir :

          – D’abord que soit banni avant toute condamnation l’expression “fraudeur fiscal”. Nous exigeons que Bercy ne soit pas à la recherche de “fraude fiscale” mais de “divergences fiscales”, ce n’est pas pareil au niveau de la communication et de la compréhension.

          – Ensuite nos réclamations légitimes sont connues : pas de dossiers cachés toutes les informations et motivations des services fiscaux transparentes; autorisation de filmer le débat oral et contradictoire; suppression des lettres de cachet donc interdiction pour le contrôleur d’éditer la notification qui ne peut être qu’issue d’un jugement après audience publique et défense libre; pas de poursuite avant un jugement définitif rendu au terme des recours habituels; responsabilité personnelle des contrôleurs fiscaux engagée dans leur activité.

Le combat sera rude

La propagande gouvernementale lue dans “Capital”, qui sera largement relayée par la presse, pue.

Elle consiste à mettre en cause ceux-là même qui ont le plus souffert de la crise artificiellement attribuée au COVID, alors que cette crise découle du laxisme et du “je-m’en-foutisme” de la fonction publique, des connivences qu’elle impose à l’aide d’une législation délirante.

Objectivement c’est honteux. Les mots me manquent pour définir l’horreur absolue, le machiavélisme, de cette propagande, des vols et meurtres à venir.

Nous serons là…

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (14 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

11 thoughts on “Le génocide fiscal est engagé.

  1. Le 19 avril 1945, la meute défila dans les rues de Paris pour hurler sa haine de ces Juifs rentrés des camps de la mort qui ont osé demander qu’on rende leurs biens, à commencer par leurs logements, donnés par les collabos à d’ “excellents Français”.

    Les commerçants de 2020-1 subiront le même sort que les Juifs.

  2. Le Collectif Interdépartemental de Défense de l’Usager Citoyen Contribuable, non subventionné et statutairement apolitique,
    204 Associations sue 86 départements, existe depuis 18 ans déjà et possède une structture et une stratégie d’action bien rodée CONTRE toutes dérives fiscales !… Seul le monde de l’entreprise n’a pas cru bon s’y intéresser à ce jour… Pourtant nous démontrons, investigations chiffrée à l’appui, qu’il y a même dans les 239 lignes d’impositions auxquelles nous sommes tous assujettis au total, certaines sont même hors la loi, voire frauduleuses. Sous peu auprès de 240 médias en référence, nous allons lancer une opération d’envergure nationale à ce sujet grâce à des jurisprudences gagnantes obtenues par nos combats, nos actions et nos recours judiciaires… Alors si vous souhaitez nous contacter pour améliorer encore plus notre structure et notre mobilisation, contactez-nous au 05 61 95 11 13 ou 06 82 69 10 80, cordialement, Alain Padovani, Président bénévole 18 ans et co fondateur du Collectif…ne coûtant aucun euro au pays.

      1. Excusez 2 fautes de frappe dans notre 1° contact… sans doute à cause d’un énorme travail administratif préparatoire à une action judiciaire en cours en reconnaissance de droit… Oui nous serons en mesure de vous publier sur notre blog résumant nos diverses actions : pouvoir -achat-mensonge.over-blog.com
        Alimentons dès à présent nos contacts car pour l’instant à Paris chez nos médias on semble ignorer l’existence, l’importance et la notoriété de notre Collectif qui a obtenu en faveur des contribuables de nombreuses avancées… faute de ne pas y avoir l’opportunité de créer une Antenne comme à Marseille et à Toulouse… Cordialement, A. P

  3. “Moi, j’ai surtout vu des fonctionnaires se planquer chez eux, ne plus rien foutre, notamment dans les Services Fiscaux, et toucher l’intégralité de leur salaire. N’était-ce pas de la fraude fiscale ? ”

    Pour ma part je n’y vois pas de la fraude fiscale mais de l’emploi fictif. Il faudrait demander aux ultra-gauchistes du parquet national financier d’engager des poursuites : tout travail mérite salaire, tout salaire implique travail. Gageons que Boizette et consorts agiront avec le même empressement et le même zèle que pour l’affaire Fillon.

    1. Le Parquet national financier et l’ensauvagement feutré: le dossier noir de la procureure Houlette, C’est une affaire explosive pour la justice française. Les rapports des gendarmes de Marseille, dont Mediapart a pu prendre connaissance, pointent des fuites sur des procédures en cours en faveur de mis en cause – en l’occurrence, le premier cercle du maire de Marseille Jean-Claude Gaudin (LR) –, mais aussi de possibles arrangements secrets avec la procureure pour tenter de circonscrire les enquêtes en question, susceptibles, de fait, de porter un sévère coup judiciaire au maire lui-même, ainsi qu’à son plus proche collaborateur. cliquez pour lire la suite = https://www.mediapart.fr/journal/france/260620/parquet-national-financier-le-dossier-noir-de-la-procureure-houlette

  4. Il y a deux aspects dans cet article de CAPITAL

    D’une part, le fantasme permanent de l’Etat fonctionnaire que les dettes accumulées ne sont pas le résultat d’une mauvaise gestion de la haute fonction publique mais d’une fraude fiscale massive dont le montant augmente d’ailleurs curieusement dans les mêmes proportions que les déficits,

    D’autre part, les représentants de l’Etat fonctionnaire exploitent le sentiment permanent des français que si ça ne va pas, c’est à cause des salauds de capitalistes et des fraudeurs fiscaux ; surtout que si on pouvait faire cracher de centaines de milliards à ces fraudeurs, cela éviterait à chacun d’avoir à payer soi-même ses propres impôts !

    Désigner un responsable et l’exécuter en place publique est un vieux truc des dirigeants qui ne savent plus quoi faire pour sauver leur peau surtout qu’il faut s’attendre à une chute très importante des recettes fiscales du fait de la disparition de beaucoup d’entreprises moyennes et petites !

    Et là, le gap pourrait bien être insurmontable !

    Conclusion : la France est bien devenue un pays communiste ; ce qui ne retire rien au fait que le pays est simplement en faillite (article à venir).

  5. article prémonitoire que vous annonciez depuis longtemps dans ce site.
    Des milliers d’entrepreneurs vont être pris en chasse et sous divers prétextes deviendront, par l’opération de Saint Bercy, des contribuables “primos”fraudeurs fiscaux…

  6. Quand l’énorme pourcentage de français mécontents passera en nombre suffisant d’une tolérance mollasse à une intolérance franche, et d’un discours critique à l’action massive à l’égard de cette administration pire que lamentable, on aura une chance de revenir à la République.

    1. Effectivement une action collective dans ce sens aura plus de poids que nos individualités anonymes en souffrance, mais il va nous falloir être cohérents et structurés face à la Matrice, une montagne à vaincre.

      Le projet est intéressant, mais l’angle d’attaque reste à trouver pour avoir force de bousculer et de réussir sur le plan juridique, car il ne s’agit pas bien sûr d’envahir les ronds points avec des pancartes. Cela peut venir après …

      Robert Bukinov

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *