Petite histoire de redistribution

Nul n’ignore — enfin disons ceux qui me font l’honneur de lire ce modeste blog —  que celui-ci a pris naissance à la suite de mon pillage par les Services Fiscaux. Pour rapporter ce pillage. Pour faire en sorte que cela ne se reproduise plus. Echec total, non seulement cela continue, mais cela empire…

Revenons à la case départ.

Comme beaucoup d’entre nous à l’époque, j’ai commencé ma vie avec l’arrivée surprise d’un enfant. Le temps m’a prouvé que cette maladresse n’en n’était pas une puisqu’aboutissant à un grand bonheur, qui s’est de plus reproduit.

Mon épouse et moi-même n’avions alors rien, l’achat de notre premier transistor nous colla des angoisses pendant quinze jours. Nous étions en 1965.

Nous avons travaillé, pris des risques, donné notre temps et notre énergie sans compter, nous n’avons jamais rien demandé à l’Etat.

Nous avons accompagné la fin de vie de mes parents, élevé nos enfants, toujours en ne demandant rien à l’Etat.

Quarante ans plus tard nous avions quelques économies, un petit patrimoine, la visibilité d’une vieillesse apaisée.

Le fisc est arrivé, à l’aide de faux et de fausses déclarations, notamment de procès-verbaux d’opposition à contrôle fiscal inexistants, le fisc nous a volé 2,5 M€.

C’est-à-dire tout et un peu plus que le patrimoine constitué en quarante ans de travail intègre, honnête, utile à nos clients et à la société.

Ils appellent cela : la redistribution.

Joli nom pour un pillage.

Mais au fait, avez-vous une idée de ce qu’est cette redistribution ?

Voici un exemple très simple, il suffit de cliquer sur le lien inclus.

La CDA de La Rochelle a distribué, lors de son conseil communautaire du 27 Janvier 2022, la somme de 4 000 € à 27 personnes, cadeau à des primo-accédants à la propriété.

Le jackpot pour tous.

Pour ces heureux futur-propriétaires qui n’ont eu qu’un simple dossier à remplir pour gagner 4 000 €. Qui bénéficieront de la plus-value immobilière en fin de course. C’est cool non ?

Pour les élus qui pensent avoir gagner leurs voix.

Pour les promoteurs qui récupèrent des clients qu’ils n’auraient pas eus.

27 personnes à 4 000€ cela fait 108 000 €. Il y a 222 Communautés d’Agglomérations en France, il suffit que 25 d’entre elles fassent la même distribution, et hop mon pillage est replacé.

Alors, cela méritait bien le pillage des résultats de mon travail de quarante ans, mon assassinat, mon déclassement en tant que “fraudeur fiscal”, la fin de vie misérable qui m’attend. Non ?

Bien à vous. H. Dumas

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 5,00 sur 5 (7 avis)
Loading...

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

3 réflexions sur « Petite histoire de redistribution »

  1. La réponse à votre question est :
    Bien sur que non;
    Ni vous, ni Mme Dumas ne méritez pareil traitement.
    D’après ce que j’ai lu dans les archives de ce blog, Mme Dumas a été mère au foyer : un métier dur, utile pour notre société et non reconnu par l’état français.
    Mon grand père paternel à la fin de sa vie, il y a de cela 25 ans me disait ceci :
    Vous les femmes vous êtes fait avoir dans votre demande d’émancipation.
    Vous avez voulu être l’égal de l’homme et au final, voyez ce que vous avez obtenu :
    Souvent,
    A compétences égales, vous êtes moins rémunérées que vos homologues masculins,
    Vous démarrez une seconde journée en rentrant du travail
    Vos enfants sont confiés à des nourrices quand ils ne se retrouvent pas livrés à eux mêmes.
    Nous sommes aujourd’hui en 2022
    Je m’étonne qu’aucun candidat à l’élection présidentielle n’ai proposé à ce jour de rémunérer le parent homme ou femme qui souhaite occuper ces difficiles fonctions d’éducation de nos chérubins.
    Bien à vous.

  2. Il n’y a pas de différence de nature mais de degré entre la spoliation des biens des Juifs et la confiscation de la quasi totalité des revenus d’un footballeur. La philosophie de Pétain se retrouve chez Macron, Mélenchon et tous les autres.

  3. CHER HENRI, SEULS CEUX QUI RISQUENT COMME NOUS , en particulier DE DIRE LA VERITE, SONT LIBRES !
    En conclusion, la France est devenue peu à peu un pandémonium et ce n’est pas un euphémisme, Face à l’irresponsabilité des administrations françaises, base de tous nos maux, donc deux manières de résoudre les problèmes en France =
    -On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un révolver, qu’avec un mot gentil tout seul. Al Capone
    -Le plus grand mal , à part l’injustice, serait que l’auteur de l’injustice ne paie pas sa faute. PLATON
    Pour ma part j’ai choisi la 1ere solution celle que ma famille a utilisée pendant la résistance de 1940 à 1945!
    Ma famille des résistants de la 1ere heure, décorés en particulier de la Grand-croix de la légion d’Honneur des noms de rues et avenue témoignent du sacrifice, m’ont appris que si quelqu’un te jette une pierre, jette lui une fleur…. Mais n’oublies pas le pot avec ! On peut pardonner, mais oublier non !

    Je me souviens d’une anecdote, du vécu, ma Maman, qui a reçu la Grand-Croix de la légion d’Honneur après l’assassinat par la GUESTAPO de son 1er époux (un grand Résistant, des noms de rues et avenue témoignent du sacrifice et du courage de la résistance de ma famille), avait interpellé par courrier le Général De Gaulle pour un abus de pouvoir d’une administration qui lui avait supprimé sa pension de veuve de guerre sans justification. Et bien Le Général De Gaulle lui avait répondue dans les 2 semaines suivantes par un mot manuscrit : » Chère Madame cela est rétablie ! ».
    Mais qui maintenant est capable de faire régner la justice dans ce pays à la dérive. En fait l’esprit de collaboration a repris le pouvoir peu à peu depuis 1970 et Jacques Chaban Delmas ami de ma famille de la résistance me l’avait indiqué en 1987 l’or de l’inauguration du centre culturel Gaston Defferre à Haiffa et m’avait conseillé de m’engager pour lutter, ce qui m’a conduit à un engagement citoyen. Il faut donc maintenant plus que jamais agir pour changer cet état d’esprit pour retrouver le goût de l’absolu et du risque.

    Blaise PASCAL (Pensées) disait= Il est juste que ce qui est juste soit suivi, il est nécessaire que ce qui est le plus fort soit suivi. La justice sans la force est impuissante ; la force sans la justice est tyrannique. La justice sans force est contredite, parce qu’il y a toujours des méchants ; la force sans la justice est accusée. Il faut donc mettre ensemble la justice et la force ; et pour faire cela faire que ce qui est juste soit fort, ou que ce qui est fort soit juste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.