Antoine FOUCHER : le délire des “sans-neurone”

Hollande avait remarqué que les pauvres n’ayant pas les moyens de se payer des dentitions non remboursées ont souvent un sourire édenté, il les avait appelés les “sans-dent”.

Notre élite gavée pour son cerveau gras et sans vague — telle l’oie pour son foie gras — se trouve ainsi sélectionnée sans le neurone de l’intuition, de la création, de l’imagination, de l’intelligence en fait.

Notre élite apprend tout, sait tout, mais ne comprend rien.

Ainsi Antoine FOUCHER, ancien chef de cabinet de la présidente du MEDEF, aujourd’hui stratège de Macron, a-t-il une lecture stupéfiante de la situation de la France.

Pour lui notre “fachocratie” – qu’il appelle comme tous les ignares le “néolibéralisme”, alors qu’elle n’est qu’une hernie spectaculaire de l’emprise de l’Etat sur tout — aurait fait la preuve de sa faiblesse et ramené l’Etat au cœur de la société pour sauver la nation.

Je me demande si je me suis bien exprimé, tant l’hypothèse de ce garçon est incroyable.

Je reprends. Le néolibéralisme, qui dans sa tête serait la liberté largement accordée au secteur privé, aurait totalement échoué. Donc, conclut-il, la liberté serait mauvaise conseillère et pour se sauver de cette liberté fautive la nation se serait jetée dans les bras salvateurs de l’Etat, donc des hommes de l’Etat, dont il fait évidemment partie.

Alors, plutôt que de nous jeter paniquant dans les bras de l’Etat, il propose de nous y installer calmement, mais totalement.

Attention, il donne des exemples précis.

COVID qui aurait été jugulé parfaitement grâce à l’Etat, vers lequel les Français se seraient jetés volontairement, mais paniqués.

Sait-il que le vaccin ne marche pas ? Que COVID se fait la malle naturellement ?

La semaine dernière j’ai deux relations qui ont eu COVID, l’une aux trois vaccins, l’autre non vaccinée, résultat : même COVID, deux jours de gros rhume.

La réalité parait être que les Etats ont démesurément grossi et amplifié les conséquences d’une grave maladie que la liberté aurait très probablement beaucoup mieux gérée que l’Etat totalitaire – n’oublions pas que les EHPAD principales victimes sont des prisons de vieux qui n’ont rien fait de mal sauf d’être vieux –

La fausse monnaie. Il reconnait que les hommes de l’Etat ont eu recours aux billets de Monopoly pour traverser la crise COVID qu’ils ont générée.

Il trouve peu pratique l’intermédiaire des banques centrales, qu’il a le culot de qualifier de privées. Il propose de revenir à la fabrication directe de la monnaie par l’Etat.

Pourquoi s’encombrer d’intermédiaire qui rechignent. En fabriquant directement et secrètement la monnaie… il n’y a plus de limite. Sauf la vraie monnaie des autres, qui peut prendre le pouvoir.

La mondialisation. Fantasme en voie de disparition, dit-il. L’avenir, c’est bien connu, est aux villages.

Effectivement, si l’on veut fabriquer de la fausse monnaie, force est de se replier sur soi et sur elle…

Il doit habiter un lieu sans réseau M. FOUCHER, il n’a pas entendu parler d’internet. Pour lui, la mondialisation est un fantasme en échec … ça promet.

Le lien pour aller lire la tragie-comédie hilarante de M. FOUCHER.

L’Etat stratège, la théorie désopilante de M. FOUCHET

L’Etat étant une abstraction, il veut donc parler des “hommes de l’Etat stratèges”, M. FOUCHER étant chargé de la stratégie pour M. Macron, il faut donc lire que la stratégie de la France doit être organisée par M. FOUCHER.

Ce qui nous amène à conclure que M. FOUCHER est un fasciste puisque : “tout par l’Etat, tout pour… etc…”. Quand même…

De là à conclure que Macron confiant sa stratégie à un facho serait donc lui-même un petit facho…. Il n’y a qu’un petit pas à franchir. Attendons la suite.

Tout cela ne sera pas bien grave si la population ouvre les yeux.

Si elle comprend que la connivence et la corruption entre le secteur économique et les hommes de l’Etat a enterré depuis belle lurette le libéralisme et ses libertés.

Que l’impression de ne plus être libre n’est pas une impression mais un fait.

Que ce fait ne peut se rattacher à aucun mot incluant l’adjectif “libre” ou un de ses dérivés, que les seuls mots pouvant décrire la situation sont : étatisme, collectivisme, fascisme, socialisme, connivence, corruption, etc…

Que ces systèmes nous entrainant vers la faillite et la misère nous interdisent de les amplifier. Que l’Etat stratège serait le paroxysme des désordres actuels.

Bien à vous. H. Dumas

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 4,43 sur 5 (7 avis)
Loading...

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

1 réflexion sur « Antoine FOUCHER : le délire des “sans-neurone” »

  1. Tout ces gens sont en combines avec l’etat et les administrations pour s’enrichir sur le dos des autres avec le moindre effort. Ils n’ont rien à voir avec des Bill Gate ou chefs d’entreprises comme nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.