YOUTUBE – BERCY – CRIME CONTRE L’HUMANITE

Ce jour, Mercredi 24 Février 2021, à 0h57, Youtube censure notre chaine “Temoignagefiscal” à la demande de Bercy.

Bercy ne supporte pas d’être accusé de “CRIME CONTRE L’HUMANITE”

Après avoir fait fermer notre blog en s’en prenant aux hébergeurs, qui n’ont pas beaucoup résisté, Bercy s’attaque à Youtube, qui ne résiste pas davantage.

Essayons d’y voir un peu plus clair.

“Le crime contre l’humanité est un acte criminel à l’encontre d’un groupe humain, violant gravement les droits de la personne.” C’est ce que dit le Robert.

Qui peut, en dehors des hommes de l’Etat donc de l’Etat, violer gravement les droits de la personne au niveau d’un groupe humain ? Personne.

Or les crimes contre l’humanité sont jugés par La Cour Pénale Internationale, qui ne peut être saisie que…. par les Etats.

Sauf lorsque la législation de l’Etat prévoit la poursuite du Crime contre l’Humanité, comme en France depuis le 26/12/1964, mais ce sont exclusivement les assises qui peuvent être saisies, et seuls les hommes de l’Etat sont en mesure d’engager cette saisine.

Dans tous les cas les victimes sont donc à la merci de leurs bourreaux potentiels pour voir leurs droits évoqués devant une juridiction dans le cadre du crime contre l’humanité.

Vaste pantalonnade. Résultats nuls.

Dans la pratique, le crime contre l’humanité n’est poursuivi que par les Etats, à condition qu’ils soient vainqueurs et exclusivement contre les vaincus. Victimes, passez votre chemin.

Or, au niveau mondial, le crime contre l’humanité est le plus banal, le plus constant, le plus courant et le plus impuni qui soit.

Le crime contre l’humanité n’échappe pas à la logique de tous les crimes. Il y a la période avant le crime, le crime lui-même et la période après le crime.

La période qui précède le crime

Le crime contre l’humanité est perpétré par les hommes de l’Etat, mais il ne peut l’être qu’avec l’accord express ou tacite de leur population.

Cette population ne répond qu’à un seul stimulus : le pillage.

Tous les crimes contre l’humanité ont pour origine l’idée d’un pillage légitime, couvert par les hommes de l’Etat.

Rappelons que le pillage est la base de la vie sur la terre, que l’homme a fait la preuve de son excellence à ce sujet, que ce que l’on appelle le marché, la liberté individuelle, la propriété privée ne sont qu’une régulation supportable du pillage. Cette régulation n’élimine pas la souffrance, mais elle contient le crime. Toutes les autres méthodes de pillage finissent à terme par un crime contre l’humanité.

Pendant la période qui précède le crime contre l’humanité, les hommes de l’Etat font miroiter à leur population l’idée qu’elle va pouvoir piller certains qui auront au préalable été diabolisés au point que ce pillage pourra apparaitre comme légitime, comme utile à la communauté humaine.

Le crime lui-même

Commis donc par des croyants il est sans limite. Imperceptible sauf pour les victimes, quelques sages infime minorité, et les spectateurs extérieurs qui se gardent bien d’intervenir.

Il véhicule, à l’échelle du groupe, toutes les excitations de l’interdit qui vont du plaisir de la transgression à l’exercice du pouvoir suprême de donner la mort.

L’idée d’équilibre, de justice, la compassion, l’empathie, tout cela est emporté comme fétu de paille par l’ouragan du crime contre l’humanité.

C’est un moment de pure folie où la raison n’a plus sa place.

Après le crime

Nul n’est intact. Tous sortent hébétés. Immédiatement tout se met en place pour un nouvel épisode à venir, qui sera déclenché par les rancœurs, la cupidité ou la curiosité.

Après le crime il est trop tard, c’est avant qu’il faudrait intervenir. Nuremberg n’a servi à rien. Depuis il est arrivé aussi grave, voire pire, sans émouvoir la race humaine.

Ce que nous exposons qui ne plait pas à Bercy, c’est sa responsabilité dans l’installation du crime contre l’humanité à venir, probablement sous peu. Nous nommons les responsables que nous avons à connaître, accompagnés des preuves les accusant.

De façon globale, par ses méthodes Bercy stigmatise une partie de la population.

Au lieu que tous participent en pourcentages égaux de leurs revenus aux dépenses communes, les hommes de l’Etat, à travers Bercy, font en sorte de désigner une catégorie qualifiée de “riche” pour la piller.

Cette partie de la population est en réalité porteuse du capital dont tous ont besoin, que les hommes de l’Etat dilapident. Au terme de cette dilapidation, proche maintenant, le pilage sera, c’est inévitable, accompagné du crime.

Il l’est déjà en partie pour certains.

Pour ceux qui sont sacrifiés à la nécessité pour Bercy d’installer la terreur fiscale qui fait le “bon contribuable”. Le fisc agit de la façon la plus anticonstitutionnelle qui soit en poursuivant, sans leur accorder les garanties juridiques de bases, ceux qu’il accuse de fraude fiscale. Aussi en percevant sur tous, y compris les plus pauvres qu’il fait mine de défendre, des taux d’imposition attentatoires à la liberté.

Bercy installe les prémices du crime contre l’humanité, Bercy le sait, Bercy ne veut pas que cela se sache.

Nous le disons, Bercy nous censure…. Youtube acquiesce. C’était donc cela la fameuse liberté du net, l’avenir de l’humanité par les réseaux sociaux. Un fiasco….

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (10 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

3 thoughts on “YOUTUBE – BERCY – CRIME CONTRE L’HUMANITE

  1. les algo de LREM marchent a fond 🙂

    si j’etais machaviel-lique je dirait que Le riche désarmé est la récompense du pauvre.
    donc comme trop d’impots tue l’impot et si j’ai bien compris Sun Tzu
    “lorsque vous possédez la supériorité à dix contre un, encerclez l’ennemi. A cinq contre un, attaquez-le. A deux contre un, divisez-le. Si vous êtes de force égale, vous pouvez engager le combat.”
    cqfd –> quand il n’y aura plus de sous, les rats quitteront le paquebot et il n’y aura plus qu a surveiller la sortie 🙂

    c’est quand même moche de bloquer tout reproche qui ne plait pas
    le principe de civilisation et de societé et justement que tout le monde ne pense pas pareil
    mais en ces temps troubles, electoraliste et bruit de bottes il semblerait que se profile a l’horizon quelque chose de nauséabond

    Les uns se taisaient, les autres s’étaient réfugiés dans la cabane des Droits de l’homme, d’autres cherchaient une troisième, quatrième, dixième voie entre le libéralisme sauvage et les gravats du communisme, d’autres, comme mon ami Edgar Morin, déclaraient que le monde étant complexe, il était temps de penser compliqué, d’autres, comme Pierre Juquin, ex-excellent stalinien, se peignaient en vert écolo, d’autres feuilletaient mélancoliquement le Who’s Who des grands idéologues et maîtres à penser disparus ou ayant étranglé leur épouse — et moi, désenvironné depuis plus de trente ans de la gauche, je me frottais furieusement les mains sans modestie. — (Jean Cau, L’ivresse des intellectuels, 1992)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *