Ne nous trompons pas d’objectif

Ici ou là, au détour de réflexions ou d’écrits, revient régulièrement l’idée que nos fonctionnaires s’enrichiraient sur notre dos, notamment leur élite.

D’une part cette idée est fausse, d’autre part elle masque le vrai problème et elle dessert ceux qui espèrent sortir du marasme dans lequel nous sommes autrement que par une crise profonde, voire une guerre civile.

Oui, nos fonctionnaires sont des planqués irresponsables, pire ils nous imposent un égalitarisme qu’ils ne pratiquent pas, c’est leur fond de commerce, c’est ce qui justifie leur abondance numérique incompressible, et c’est là que se situe le drame.

La philosophie égalitariste, qui se traduit dans les faits par une solidarité obligatoire, imposée, est l’inverse de la nature, de l’évolution de cette nature que la majorité de ces fonctionnaires prétend défendre.

Nul groupe d’êtres vivants ne protège ses imbéciles en propulsant aux commandes ses andouilles, tout en entravant volontairement ses forces vives, notamment ses intelligences.

Les égalitaristes prônent cela. Je suis même étonné de ne pas trouver chez les écolos-égalitaristes des défenseurs du virus COVID, qui après tout, dans un délire “naturalo-égalitariste”, aurait le droit de vivre comme toute autre cellule

L’évolution naturelle, qu’aujourd’hui personne ne met en cause, n’offre pas d’exemple de réussite d’êtres vivants liée à la suprématie des faibles et à l’éradication des forts.

L’inversion actuelle est suicidaire.

L’ordre naturel des choses peut choquer, il est heureusement tempéré par la compassion, l’empathie et la charité, la solidarité volontaire, le regroupement ponctuel et aussi volontaire, mais il ne s’inverse jamais. L’inversion est suicidaire, mortelle, destructrice.

Résumons-nous

Rien ne justifie le nombre stupéfiant de fonctionnaires, leur prise de pouvoir, si ce n’est leur prétention à imposer un monde plus juste, parce que plus égal, plus régulé.

Or, force est de le constater, ils arrivent à l’exact inverse.

La crise sanitaire est là pour nous le prouver, même si nous ne pourrons jamais démontrer qu’assumée libéralement, par la médecine de ville, elle aurait été beaucoup moins grave.

En effet, il aurait fallu pour cela que l’opinion publique soit rompue à l’exercice de la maîtrise de son destin. Or les fonctionnaires déploient des prodiges de persuasion pour lui démontrer qu’elle n’en est pas capable.

Il y a un long chemin explicatif à parcourir, semé d’embuches, pour convaincre l’opinion publique que sa liberté serait sa force, y compris d’ailleurs chez les fonctionnaires.

C’est pourquoi le raccourci de la critique des revenus est nuisible, parce que faux.

Les fonctionnaires, enfin l’élite comme partout, travaillent beaucoup et, à responsabilité égale, elle est nettement moins payée que dans le secteur privé. Sans compter qu’elle n’a aucune perspective possible de fortune, elle doit se contenter des honneurs. Même punition pour les élus.

Il ne faut jamais avoir fréquenté un élu de haut niveau ou un fonctionnaire de ce type, pour ignorer le délire de leur temps de travail, et même si quelques-uns sont véreux, comme partout, leurs ambitions financières sont vites bloquées.

Donc, répandre le bruit qu’ils se gavent les conforte dans leur idée imbécile de sacrifice.

Ce ne sont ni le sacrifice ni le travail qui font avancer la vie, c’est le progrès, la créativité, l’intelligence, l’intuition, le sens de la vie, la clairvoyance, et là nos fonctionnaires sont en échec.

Evitons de les accuser de ce qu’ils ne sont pas des profiteurs largement payés, et accusons-les de ce qu’ils sont, des prétentieux bouffis d’orgueil, planqués, néfaste à l’évolution, contraire à la vie, dont le pouvoir nous tue.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

4 thoughts on “Ne nous trompons pas d’objectif

  1. 1980 (sous Giscard) 3,6 millions de fonctionnaires; 2017 6,6 millions ! les chiffres parlent d’eux mêmes auxquels il faut rajouter 680 000 élus et la cerise les commités Théodule (inchiffrables?)

  2. qu’ils se donnent a 100/100 sur leur tache de travail..
    que leur responsabilité est exemplaire
    qu’ils ne sont pas immensemment payés .
    que leur retraite sont tres petites

    donc effectivement .
    ils ne faut pas confondre “dur labeur” passé a 90% a coté de la machnie a cafe ou a discuter tract syndical, du chef , des rtt ou des vacances du temps effectif de travail même si certains font des gardes de 12 ou 24h
    leurs responsabilite est exemplaire ( on se rapelle tous) d’un ministre qui avait ses comptes en suisse ou a singapour
    effectivement leur salaire moyent qui est a +de 2600€ pour les moins chanceux ou ils ne payents pas d’impots sur leur primes qui gonflent enormement leur salaire .
    et effectivement leur retraite qui est calculle sur els 6 derniers mois ou on leur donne un garde superieusr avec la remuneration qui va bien fait que leur salaire se tresforme en retraite ..
    a comparer avec ginette COVID qui est au rsa !!

    et colluche disait aussi
    sur la photo mon pére etait assis et ma mére debout car elle avait mal au cul !

    1. et désolé pour les photes….
      moi pas trés parler la france et je suis pressé d”aller me coucher car fatigué d’avoir écouté certains politiques déblatterer leur conneries a la tv .
      demain je suis attendu pour un poste dans la plus grande entreprise de france (pole emploi)
      et j’ai rdv pour déjeuner non pas chez castex mais au resto du coeur

  3. le plus grand problème qui a détruit La FRANCE n’a pas été de viser un but trop élevé et de le rater, mais plutôt de choisir une cible trop modeste et l’atteindre. Il n’y a rien de parfait dans ce monde , seul les intentions de nos dirigeants sont médiocres. La France est donc comme L’aveugle qui tourne en rond, il s’imagine qu’il marche vers son but parce qu’il avance.
    En fait c’est le travail que l’administration reproche à certains=
    – ceux qui travaillent beaucoup commettent beaucoup d’erreurs.
    – ceux qui travaillent moins commettent moins d’erreurs
    – ceux qui ne travaillent pas ne commettent pas d’erreurs,
    – ceux qui ne commettent pas d’erreurs montent en grade . La France , une réalité qui fait peur , une culture de l’ambition et pas du talent.
    Mais une personne qui n’a jamais commis d’erreur n’a jamais tenté d’innover. “Albert Einstein”
    Eh dans la vie il y a des gens qui ont de l’ambition et du talent , moi je préfère ceux qui ont du talent.

    Les aides que certains défendent, sont la démonstration de l’échec des politiques et les supprimer l’est autant sans autres solutions.

    Et avec humour de Coluche= Mon père était fonctionnaire et ma mère ne travaillait pas non plus,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *