Vivre dans l’empire du diable

Le diable est celui qu’on désigne ou est bien présent sans qu’on le reconnaisse.

Choisir entre Bercy et Poutine par exemple ? Bercy est bien présent dans votre quotidien et vous l’acceptez, sinon vous auriez fait révolution contre lui depuis longtemps. Vous l’avez accepté pourquoi ? Pour vous voler en toute impunité, c’est-à-dire sans forme de procès contradictoire perdu neuf fois sur dix devant leurs tribunaux d’exception pour défendre vos acquis et votre propriété par votre travail, vos ambitions, ou vos ancêtres ? Mais de quel diable parle-t-on ainsi ?

Celui invisible, qui n’a pas d’odeur, qui produit ses logorrhées de Code Fiscal et de ses affiliés  Codes en tous genres sui s’étoffent autant qu’ils asphyxient nos forces vives. Redistribution sociale, nous disent-ils ? Certes mais à quel prix : nous n’avons quasiment plus d’industrie, un commerce import-export de plus en plus déficitaire et récurent, des services publiques qui toussent de plus en plus, et pas faute de moyens, une production d’électricité parmi la moins chère du monde, maîtrisée dans toute sa filière mais complètement sabordée. Mais de quel diable parle-t-on ? Poutine ?

Poutine nous a-t-il empêché de vivre dans notre zone de confort ? Bien évidemment non, en pourvoyeur de sources d’énergie et de minerais dont nous sommes forts demandeurs.

Oui, mais l’envahissement de l’Ukraine, gna gna gna … Personne dans notre espace médiatique ne veut émettre un débat sur la question et surtout sur nos tords à nous occidentaux de ne pas avoir fait respecter les accords de Minsk stricto sensu et laissé dégénérer cette situation. Et cela fait étrangement ressembler au cirque du Coronacircus.

Poutine n’est pas un fou comme le prétend Mr Dumas, qui semble avoir bien oublié son vrai diable. Et Poutine ira comme Bercy jusqu’au bout.

Un diable seul est-il plus faible contre une coalition de diables affiliés ? Par sûr, cette fois d’autant si celui-ci s’associe à la Chine.

Nous avons de grands soucis devant nous, car le diable étranger- notre faute à nous, nous menace et a parfaitement compris nos faiblesses, peu importe nos sanctions tous azimut.

Ce diable, nous l’avons désigné et ceux qui sont en nos territoires, nous ne les dérangeons jamais ou si peu …

Bien à vous !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

6 thoughts on “Vivre dans l’empire du diable

  1. L’Ukraine à remplacé le Covid19. Pauvre France le ridicule ne tue pas encore ce pays en déclin. L’Ukraine une bonne occasion pour nos politiques avec des taxes exagérées de continuer à piller les français, le mensonge permanent, et ces taxes et impôts qui ne sont créées que pour financer les déficits abyssaux français qui appauvrissent les citoyens et en particulier les plus en difficulté.
    En effet inventer des taxes pour après inventer des aides pour compenser les taxes…Nos voisins Européens sont morts de rire!
    En France il n’y a pas le pouvoir mais l’abus de pouvoir et donc la faiblesse des contre-pouvoirs citoyens.
    La France est le pays qui a proclamé les droits de l’Homme, mais pas celui qui les applique !
    On peut facilement éliminer ou d’identifier une vraie dictature, mais il est très difficile d’éliminer une fausse démocratie.= ” La dictature parfaite aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où grâce à la consommation et au divertissement les esclaves auraient l’amour de leur servitude.” Aldous Huxley (1864-1963), écrivain britannique, auteur du livre “Le Meilleur des Mondes”

    Rappel UN JOURNALISTE BRISE L’OMERTA SUR LA MAFIA D’ÉTAT EN France, Cliquez pour écouter mais qui s’indigne vraiment ?= https://www.youtube.com/watch?v=EveWWX3fB2M

  2. Monsieur Bukinov
    Lorsque l’URSS s’est effondrée toute seule, étouffée par sa propre folie, nous n’en avons pas profité pour l’envahir.
    Et pourtant, depuis 70 ans elle foutait la merde dans le monde entier et véhiculait déjà la guerre ou les guérillas.
    Nous l’avons laissé vivre et nous avons commercé avec elle en la respectant.
    Elle a jugé utile de confier le pouvoir politique à ceux qui lui ont dérobé ses matières premières.
    Ceux-ci, ivres de dollars, prétendent recréer de force une possession globale précédemment construite par la tyrannie
    Les Américains ont vraiment libéré l’Allemagne qui libre est devenue un des pays les plus riches du monde. Les Russes n’ont pas vraiment libéré l’Allemagne tombée entre leurs mains, ils l’ont pillée.
    Ceci pour le passé dont les générations actuelles ne sont pas comptables.
    Aujourd’hui l’Occident affronte le reste du monde, peut-être effectivement y a-t-il une facture à payer pour notre domination si l’on considère que ce que notre développement a apporté est négatif par rapport à ce que nous avons pris, je ne porte pas de jugement sur ce point dont nous ne sommes pas non plus comptables.
    Mais le fait que le reste du monde ne nous apprécie que modérément est un euphémisme
    Dans ce cadre voir Poutine s’allier à la Chine et à l’Iran pour se donner le courage d’envahir ses voisins est grave.
    Je suis sûr que le peuple russe ne nous est pas opposé bien au contraire.
    Donc oui je pense sincèrement que ce que fait cet homme est mal à tout point de vue. En tant qu’homme et en tant que chef d’Etat.
    J’espère qu’il paiera la facture et qu’après lui nous pourrons renouer l’amitié qui existe depuis des siècles entre nous et les russes.
    Les méthodes de Bercy n’ont à voir avec Poutine que les similitudes qui existent entre tous les fous qui exploitent leur population au motif d’un délire inhumain, qui doit être évidemment combattu.
    Je suis étonné de votre analyse que j’explique par votre affect mis, si je comprends bien, à rude épreuve par les événements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.