Tant qu’il y aura des croyants !

Je résume. La proposition « se vacciner pour protéger les autres » est une absurdité, puisque les injectés peuvent être infectés et se trouvent magnifiquement bien placés pour précisément contaminer les autres.

La proposition « il faut vacciner les enfants » est plus qu’une absurdité, elle est peut-être criminelle : les enfants ne contractent pas le covid et ne le transmettent pas. Comment justifier de les vacciner ?

La seule utilité des injections, c’est de vous préserver des formes graves de la maladie, nous ressasse-t-on. Mais nombre de traitements font exactement la même chose. Sans le moindre risque d’effets secondaires.

Je radote, je sais. Mais je n’y peux rien ! Ce n’est pas que je vieillisse, quoiqu’en effet je vieillisse. C’est que l’environnement ne change pas. Devant une imbécillité qui dure, comment se renouveler ?

Donc je radote (Haut les cœurs, bas les masques !) : je n’ai absolument jamais cru, même pas une seconde au mensonge pandémique, et je n’y ai aucun mérite. C’est seulement qu’ayant longuement travaillé ce sujet, j’ai immédiatement reconnu, et sans le moindre doute possible, les techniques de manipulation développées par les psychologues dits de « l’économie comportementale ».

De quoi s’agit-il ? J’ai décrit toute cette affaire, plus que par le détail, dans un article publié sur le net, mas je ne peux pas y renvoyer mon lecteur… Le site sur lequel je publiais ayant été totalement et paraît-il, irrémédiablement anéanti (plus de trois cents pages évaporées au plus profond des limbes numériques).

Tant pis. Mais retenons que ces dangereux manipulateurs ont commencé par murmurer à l’oreille des groupes alimentaires (responsables de l’obésité et donc de la mort prématurée d’un bon quart de l’humanité). Mais comme l’appétit (pour ne pas changer de registre) vient en mangeant, et que le potentiel de la (mal)bouffe a tout de même ses limites, ces monstres manipulateurs ont très vite choisi de donner à leurs compétences des horizons bien plus à la hauteur de l’opinion qu’ils ont d’eux-mêmes : la pharmacie d’abord, la politique ensuite (ou en « même temps »).

Croyez-le ou non, mais c’est un fait que je suis en mesure de vous prouver, si vous et moi-même en prenons le temps, mais le « discours covid » est typiquement un discours de l’économie comportementale, et comme j’en suis « vacciné », j’ai tout de suite détecté qu’il s’agissait d’un énorme mensonge.

En effet, ces « spécialistes » (qui ont tout de même fait l’élection d’Obama, de Hollande, et de Macron[1]) ne mentent pas tout le temps, et ils peuvent parfois mettre leurs compétences au service de la vérité. Seulement voilà : si leur soi-disant pandémie avait si peu que ce soit à voir avec la vérité, quel besoin y aurait-il eu de manipulation ? Les gens ne sont pas des imbéciles, et les morts auraient parlé d’eux-mêmes.

Quand cessera cette mascarade ? Quand vous, vos proches, vos voisins, vos amis et tous les autres auront compris qu’il s’agit d’une manipulation, pas avant. Ah si, peut-être avant.

Aujourd’hui, la précitée manipulation parvient encore à cacher sous les tapis les effets délétères des poisons injectés, cadavres y compris.

Mais le pourra-t-elle encore longtemps ? Toujours ? Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

[1] Pour Macron, comme pour le covid : McKinsey

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 4,33 sur 5)
Loading...

2 thoughts on “Tant qu’il y aura des croyants !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *