Quel adorable bambin a dû être Macron.

Je l’imagine courant derrière son cerceau avec sa marinière bleue à col marin, sous l’œil attendri de sa maman.

Aujourd’hui encore n’est-il pas un adorable bambin, presqu’adulte ?

Que de satisfactions pour toutes les bonnes fées qui se sont penchées sur son berceau.

Aussi, comment ne pas lui pardonner quand il parle de violence, alors qu’on comprend qu’il n’a aucune idée de ce qu’est la violence, de ce que le mot veut dire.

Il prend une petite gifle pour un acte de violence, peuchère….

Voilà un vrai acte de violence, gratuit, pur et dur, qui fait mal, beaucoup et longtemps.

Comme nous savons qu’il lit ce blog, considérons ce document comme un service rendu pour qu’il appréhende mieux la réalité de la violence.

Bien à vous. H. Dumas

 

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 thoughts on “Quel adorable bambin a dû être Macron.

  1. Deux poids, deux mesures comme d’habitude :

    – Une femme émet plusieurs signalements aux autorités contre un conjoint violent et finalement meurt.

    – Un homme ou une femme ont un contentieux avec l’administration fiscal et sont harcelés pendant des dizaines d’année

    Ces faits me semblent representatifs d’actes ultra-violents.

    – Un gusse un peu connu (20 % d’électeurs francais) se prend une taloche et miracle : 48 heures après, son contradicteur visiblement peu porté sur la tendresse est condamnée à 18 mois de prison.

    Quelle comédie dans ce pays !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *