Poutine va-t-il mondialiser son conflit armé, aujourd’hui strictement personnel ?

Il en prend le chemin.

Il aurait déclaré que les sanctions économiques dont il est l’objet sont un acte de guerre. Donc, si l’on suit son raisonnement, il a toute légitimité pour envoyer une bombette sur la gueule de ceux qui ne veulent plus faire de commerce avec lui.

En réalité, en impliquant ainsi l’occident, à l’aide d’un mensonge de plus, il obtiendra immédiatement un clivage mondial, donc un conflit mondial qui dissimulera son agression injustifiable, alors que son affaire patine et va l’amener à passer rapidement au génocide.

Contrairement à ce qui est colporté ici ou là, la guerre déclenchée par Poutine n’a rien à voir avec la guerre de Bosnie où deux populations, pour des raisons qui sont les leurs, se haïssaient, et paraissent d’ailleurs toujours se haïr.

Poutine apporte la guerre entre deux populations qui ne la veulent pas, même si elles ont des points de désaccord comme tous les voisins du monde.

C’est là que nous revenons aux croyances.

Est-ce exact que rien ne peut se faire sans la volonté populaire ? Que donc nul dictateur ne peut terroriser quiconque ne le souhaite pas, ce qui expliquerait que les dictatures ne s’exportent jamais.

Si c’est le cas, alors la force apparente de la dictature Russe ou de la dictature Chinoise ne serait que du vent.

La théorie enfantine du “C’est celui qui dit qui y est” trouverait à s’appliquer dans les déclarations tonitruantes des chinois accusant l’occident d’être un tigre de papier, ou celles de Poutine nous accusant d’être des Nazis-drogués ou plus précisément des complices de Nazis-drogués.

Si Poutine arrive à provoquer le clivage qu’il cherche sans se faire vitrifier, qui rejoindra ses rangs ?

Peut-être pas grand monde tant il patine en Ukraine.

Alors comment peut-il sortir de cette affaire ? Sans doute pas par la force. Non plus par la diplomatie, c’est trop tard.

Tout simplement par la porte, la sienne. Les torts qu’il provoque à sa propre population pourraient ne pas lui être pardonnés par elle.

Il va avoir du mal à tirer au canon dans le même temps sur les ukrainiens et sur les russes, c’est bien pourtant dans cette position qu’il s’est fourré.

J’aurais tendance à penser qu’il s’est mis tout seul échec et mat.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (12 votes, moyenne : 4,17 sur 5)
Loading...

2 thoughts on “Poutine va-t-il mondialiser son conflit armé, aujourd’hui strictement personnel ?

  1. Poutine, qui ne vaut sans doute pas mieux que d’aucun n’attend pas une hypothétique justice pour régler ses problèmes, ( depuis 8 ans le Dombass est pilonne par l’Ukraine).

  2. Je pense que les Russes sont comme Bercy et Les politiques Français en particulier, chacun défend son point de vue et ne fait pas de synthèse ou de recherche de la Vérité. La justice n’est pas là pour dire la vérité, mais pour la rechercher, nous attendons encore !
    Jean Jaurès disait = Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche, de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.