Pourquoi Poutine n’envahirait-il pas l’Ukraine ?

Je ne suis pas un spécialiste de politique étrangère, encore moins un connaisseur des armées et des armements, mais quand je lis les ouvrages sur la dernière guerre mondiale ils n’abondent pas en théories de politique étrangère, un peu plus en explications sur les armements mais pour dévoiler que nous étions un peu à poil à ce sujet simplement du fait de la politique menée à l’époque.

Je me dis donc que ce qui se passe en Ukraine n’est pas un problème de spécialistes, que chacun de nous peut y réfléchir.

Poutine annonce depuis longtemps la couleur, il veut être le signataire du retour à la grande Russie. Ce type d’obsession n’est jamais à prendre à la légère quand il s’insinue dans l’esprit d’un homme de pouvoir et qu’il rend sa pensée publique.

L’Ukraine est une proie de choix, riche en terres agricoles et en ressources minières elle complète parfaitement les autres atouts de la Russie cette petite nation à l’échelle mondiale, mais aux grandes surfaces et importantes réserves de gaz et de pétrole si essentielles. Les Russes sont rudes, durs au mal, et sont liés par la solidarité des gens qui souffrent face à ceux dont ils pensent qu’ils ont la vie douce.

Les agitations de Poutine ont probablement reçu l’aval de la Chine.

Donc, que risque Poutine s’il envahit l’Ukraine en 48H, comme l’imagine les USA ? Rien si ce n’est une haie d’honneur de certains Ukrainiens sans doute.

L’occident va alors y aller de ses sanctions économiques.

Un ambassadeur de la Russie a dit carrément qu’ils s’en foutent. Cela me parait hautement probable.

Que va-t-il se passer ? Rien. Qui va aller se battre pour l’Ukraine ?

Bien pire, si l’occident prononce des sanctions contre la Russie, il affrontera en retour celles de cette Russie qui peut probablement se priver plus facilement que nous sans conséquences politiques. Mais aussi sans doute les sanctions économiques de la Chine dont l’intérêt opportuniste sera de s’allier à la Russie, elle aussi peut se priver ce qui calmerait les ardeurs des libéraux générés en son sein par la richesse.

Mais alors, nous aurons une augmentation intenable du prix du gaz et du pétrole et peut-être un arrêt de la livraison par les Chinois de nos objets manufacturés indispensables, sauf à nous soumettre à leurs conditions qui tourneront autour de la notion de monnaie internationale donc de domination mondiale.

L’invasion de l’Ukraine : petit évènement, grandes conséquences.

Les USA retourneront s’enfermer chez eux, où ils ont tout. Et nous… ben voyons…

Nous récolterons la faillite et la guerre civile qui va avec….

Heureusement les boites de nuit rouvrent cette semaine, je crois…

Et nous avons Manu, le guerrier du COVID…

Bien à vous. H. Dumas

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 4,25 sur 5 (4 avis)
Loading...

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

2 réflexions sur « Pourquoi Poutine n’envahirait-il pas l’Ukraine ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.