Petit tribunal et grand procès

Le 9 juin 2022, à partir de 13h30, aura lieu au Tribunal correctionnel de La Rochelle, 10 rue du Palais, un grand procès.

Il y a vingt ans que je me bats en vue de ce jour.

Hélas cette lutte n’a jamais pu sortir de l’anonymat et objectivement ce ne sera pas le cas le 9 juin pour deux raisons simples : je plaide seul et je ne suis pas Badinter, le Tribunal de La Rochelle n’est pas la Cour Pénale Internationale…

Et pourtant ce sera le procès du mensonge, le procès du siècle.

Ce mensonge total et constant qui empoisonne notre vie, qui nous meurtrit, nous humilie, attente à nos âmes et à celles de nos enfants, détruit le lien social, nous amène vers la guerre par les mêmes méthodes qu’en Ukraine par ce mensonge qui sous-tend la croyance, toutes les croyances qui abusent de l’opinion publique, de la démocratie.

Qui aujourd’hui peut présenter devant la justice un dossier de vie aussi cadré que celui que je vais présenter ? Aussi exemplaire ? Personne.

Il fallait être fou pour en payer le prix en temps et en sacrifices.

Rappelons les faits :

Nous sommes sous le régime d’une constitution dont la base est la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Nos droits fondamentaux sont la liberté, la propriété, le droit à la justice et à nous opposer à tout abus de pouvoir.

Or, nous vivons exactement le contraire de cette constitution.

Le 9 juin à La Rochelle j’en ferai la démonstration… pour rien.

D’abord ma plaidoirie sera verbale et les magistrats refuseront qu’elle soit enregistrée. Ainsi, quelle que puisse être sa qualité ou sa médiocrité il n’en restera rien. Les magistrats pourront à leur guise mentir à son sujet. Comment cela est-il possible ? C’est la loi… parait-il.

Voilà déjà un gros problème, national. Est-il imaginable que la plaidoirie d’un justiciable puisse faire l’objet d’un jugement alors que personne ne pourra jamais vérifier que ce jugement a un rapport avec ce qui a été plaidé ?

Ensuite je fais citer le Directeur des Services Fiscaux de La Charente-Maritime.

Ce Monsieur, personnellement, signe des lettres qui autorisent le pillage de mes biens. Chacun de ses ordres correspond à une bombe sur mes biens, à leur disparition totale.

Il le fait en sachant parfaitement que les sommes qu’il recouvre ne sont pas dues, que lui-même me doit de la TVA non remboursée. Il sait qu’il me condamne à la misère après une vie de travail exemplaire qu’il ne peut pas ignorer.

Il sait que les sommes qu’il recouvre sont issues d’un contrôle injustifié dicté par la vengeance de son confrère de l’Hérault, réalisé par une cellule spéciale, abusivement utilisée, qui a établi un faux procès-verbal d’opposition à contre fiscal.

Tout cela a été dénié par la justice complice. Le Directeur des Services Fiscaux en profite pour se draper dans sa dignité à quatre balles…

Ce sera l’audience de consignation, le montant de cette consignation sera salé alors que les juges savent que je n’ai pas les moyens de la payer…

Puis vient le même jour la procédure engagée par M. Fountaine, le maire de La Rochelle, qui me poursuit en diffamation. Là c’est le pompon.

Je vous propose de lire sa plainte, et l’objet de sa plainte : la mienne.

Comme vous pouvez le constater, ma plainte décortique le pillage de la propriété foncière de dizaines de familles rochelaises, et en général les méthodes mafieuses des élus rochelais sans aucune exception, ce qui est remarquable…

Les méthodes employées sont du canada-dry de justice, elles ont l’apparence de la justice, la force de la justice, mais elles sont en réalité de la connivence, de la corruption, toutes choses pour lesquelles la France se classe en bonne place mondiale.

A la décharge du maire, ces méthodes ne sont pas spécifiques à La Rochelle, mais ici j’ai pu, grâce au courage des propriétaires, en faire la démonstration.

Pas de problème pour le Tribunal de La Rochelle qui vient de confirmer la légalité de ce vol absolument contraire à notre constitution, sans aucune nécessité collective autre que l’idée géniale de “petits vols entre amis”…

Je vous joins nos arguments et l’étrange jugement qui ne répond à aucune des questions posées, qui consacre le vol…

Une schizophrénie collective

La majorité des Français croit vivre dans un pays de droit, où la liberté et la propriété privée sont les socles de l’organisation sociale, puisque c’est ce que prétend leur constitution. Hélas cela n’est qu’un délire.

La réalité est tout autre.

Une caste politique et bureaucratique dépense sans compter l’argent des autres — que ceux-ci ont beaucoup de mal à gagner — avec un seul but : acheter des voix électorales et protéger leurs privilèges.

Toutes les combines sont bonnes à ce sujet, tous les mensonges trouvent leur sens.

C’est ainsi que Bercy ment et terrorise, dévorant le capital indispensable à l’économie, l’éparpillant volontairement en le détournant de son but, générant un endettement global qui va ruiner plusieurs générations de français, cela dans la plus grande indifférence, pire avec une adhésion massive obtenue par la propagande et le mensonge.

Mais Bercy, bien que la plus fautive, n’est pas la seule administration d’Etat à couvrir ces exactions, la justice n’est pas en reste, la machine législative depuis longtemps détournée des mains démocratiques de la population est aussi de la fête. Suivent l’information, la force, la violence, le communautarisme, tout ce qui divise et affaiblit les Français.

C’est tout cela qui sera en jeu devant le Tribunal de La Rochelle le 9 juin 2022, dans la plus grande discrétion, dans l’opacité de la salle d’audience véritable huis clos déconnecté du monde, huis clos qu’en 2022 il faut avoir le culot d’imposer… Mais les juges, qui réclament la liberté, refusent d’être jugés…

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 4,67 sur 5)
Loading...

4 thoughts on “Petit tribunal et grand procès

  1. (…) je plaide seul et je ne suis pas Badinter
    Je trouve que vous vous débrouillez très bien. Normal vous maîtrisez votre dossier et/ou BB.
    Difficile de trouver, je vous l’accorde de trouver un avocat qui sera aussi pointu et passionné par votre dossier

    (…) Qui aujourd’hui peut présenter devant la justice un dossier de vie aussi cadré que celui que je vais présenter ? Aussi exemplaire ? Personne.

    Euh… M. Dumas la perfection, c’est ennuyant, non ?

    1. Bonjour,
      Cadré et exemplaire n’est pas synonyme de perfection.
      C’est votre traduction, je la respecte, mais ce n’était pas la mienne, donc je persiste et signe.
      Bien à vous.

      1. Bonjour,
        Vous avez raison. Cadré et exemplaire, c’est très bien.
        La perfection, ennuyante et/ou ennuyeuse est et sera la traduction et la réponse de vos détracteurs (je n’en fais pas partie)
        Bien à vous.
        P.S : Salutations à Mme Dumas

  2. Cher Henri, j’admire votre courage car dans ce pays ou la Maffia règne en Maître ou des citoyens sont aussi corrompus de fait car ils votent en majorité pour eux, et leurs mensonges. En France il n’y a pas le pouvoir mais l’abus de pouvoir et donc la faiblesse des contre-pouvoirs citoyens.
    La France est le pays qui a proclamé les droits de l’Homme, mais pas celui qui les applique !

    Comme disait Albert Camus, il ne suffit pas de dénoncer une injustice, il faut donner sa vie pour la combattre, donc cela ne date pas d’hier tant la France beigne dans la corruption.

    Mais Qui s’indigne vraiment sur la justice française ? #EtatsGenerauxDeLaJustice
    La France est le pays qui a proclamé les droits de l’Homme, mais pas celui qui les applique !
    Explication d’un système corrompu= cliquez pour lire la suite : http://injustice.blog.free.fr/public/Explication_du_systeme_corrompu_a_quelqu_un.jpg
    Si la France a inventé la Liberté, elle a surtout par le biais de Charles de Secondat, Baron de la Brède et de Montesquieu, inventé une des choses les plus importantes dite la séparation des pouvoirs. Je veux parler du pouvoir législatif, pour faire les lois, du pouvoir exécutif, pour mener la politique du pays et du pouvoir judiciaire, qui lui se charge du respect les lois. Ces trois pouvoirs, selon la règle de Montesquieu, étaient élus par le peuple, principe dont les USA se sont inspirés en particulier.
    Nos juges furent élus pendant les premières années de la Révolution Française en respect des constitutions, telles celles du 3 septembre 1791, du 24 juin 1793, du 22 août 1795 ainsi que celle du 13 décembre 1799 : ces quatre Constitutions exigeaient que les juges soient élus par le peuple. Napoléon instaura qu’ils soient nommés par le pouvoir exécutif en 1799. Ainsi ils devenaient des fonctionnaires de l’autorité judiciaire.
    En 1789 la réflexion judiciaire était de rendre Justice au nom du peuple français.
    Dans toutes les universités étrangères on fait gentiment cette dernière remarque sur le ton de la plaisanterie à ceux qui entrent en première année de droit, allant même jusqu’à évoquer la « publicité mensongère » ?

    On peut facilement éliminer ou d’identifier une vraie dictature, mais il est très difficile d’éliminer une fausse démocratie.= ” La dictature parfaite aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où grâce à la consommation et au divertissement les esclaves auraient l’amour de leur servitude.” Aldous Huxley (1864-1963), écrivain britannique, auteur du livre “Le Meilleur des Mondes”

    « Il y a deux histoires en France sur la justice et NAPOLEON (qui a réduit le pouvoir du peuple après la révolution de 1789, même s’il fût un très grand Général, Le Général De Gaulle par contre a désiré donner + de pouvoir au peuple et il l’a prouvé), l’une que l’on enseigne dans les médias et qui ment, l’autre que l’on tait parce qu’elle recèle l’inavouable ». Certains ne veulent pas lire et entendre la vérité par ce qu’ils ne veulent pas que leurs illusions se détruisent. Pour les mensonges il faut de la mémoire pour la vérité il faut du « COURAGE » !

    Et de + En France les journalistes ne se préoccupent pas des citoyens !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.