Pauvre Poutine

Poutine a eu l’opportunité d’accéder au pouvoir sans opposition. Il a cru de ce fait être en position de force par rapport aux démocraties.

Funeste erreur pour lui et pour ceux qu’il a agressés, qui ont accidentellement payé de leur vie ce manque d’objectivité.

Poutine est une victime de la technobureaucratie, courbes et camemberts.

En démocratie, même largement entravé il reste un fond de résistance, mélange d’honneur et de bon sens qui s’arc boute pour la liberté et la propriété, les fondamentaux. Qui fait en partie échec à cette technobureaucratie.

Dans un régime autoritaire ces contrepouvoirs sont complètement neutralisés.

Poutine n’est pas Hitler, la folie n’anime pas sa démarche, je pense qu’il est plutôt l’otage de sa propre technobureaucratie, dénoncée en son temps par Sakharov. C’est un naïf, un peu con quand même… il faut le dire.

Il a sympathisé avec Depardieu, je peux me permettre d’affirmer que Depardieu est intelligent et foncièrement bon, que donc Poutine ne peut pas être aussi glauque que la situation dans laquelle il s’est fourré le laisserait supposer.

Il n’est pas impossible qu’en bon acteur politique il ait cru au discours que lui a dicté sa technobureaucratie, qu’il ait été convaincu que l’Ukraine était un ramassis de nazis.

Alors que l’Ukraine, comme le monde entier, comprend dans ses 44 millions d’habitants toutes les bonnes et mauvaises choses incluses dans un tel panel, comme la Russie le propre pays de Poutine, où les autres dont nous sommes.

Voilà Poutine devenu, comme un abruti, criminel de guerre, c’est un fait incontournable. Il est indéfendable. Il va en payer le prix. Quelle idée de déclarer la guerre, de tuer ?

Le fait qu’en face de lui Biden soit aussi un bonhomme qui parait sans intérêt ne change rien. Biden est à la tête d’une démocratie, ses conneries sont donc limitées par le fait que même en mentant effrontément il est entravé dans ses pulsions de pouvoir et donc moins dangereux que Poutine. Il le serait sans doute tout autant s’il avait le pouvoir absolu.

Claude Reichman a raison, l’opinion publique peut se tromper, mais elle revient vite à la raison si au préalable personne ne lui a inculqué une croyance qui la déboussole, et même si dans ce cas c’est plus long elle revient fatalement un jour à la raison, c’est le cycle de la vie.

Peut-on croire que les dirigeants Ukrainiens sont des saints, des surhommes ? Certainement pas.

Leur président Zelensky joue juste en ce moment, souhaitons pour lui qu’il ne se mette pas à surjouer la comédie du pouvoir, les Ukrainiens ne mériteraient pas ça tant ils paient cher les désordres intellectuels du pouvoir et de son expression actuelle chez Poutine.

Mais ils ne sont pas les seuls.

Chez nous aussi la technobureaucratie fait des dégâts colossaux. Bercy, qui en est le bras armé, tue et vole de façon délibérée, mais dissimulé derrière une croyance préalablement répandue. Les souffrances engendrées sont moins spectaculaires, moins photogéniques, mais aussi destructrices sur le fond.

Tout cela est ridicule. La faute en est-elle à l’opinion publique passive, aux décideurs intellectuellement corrompus confondant mandat et pouvoir ?

Je ne sais pas. Comme vous je constate l’accumulation de la corruption intellectuelle, de la lâcheté, de la fausse monnaie, de l’inversion des valeurs, de l’absence d’honnête homme pour prétendre aux fonctions nécessaires du pouvoir, de la globalité de la médiocrité ambiante.

Covid aura été le précurseur du bordel actuel. Accumulation de mensonges et de peurs basiques, il a ouvert la porte de toutes les folies.

Il avait été précédé par l’irresponsabilité de l’humanité vautrée dans le plaisir immédiat, oubliant sa dette au passé et sa responsabilité face au futur.

Claude Reichman n’a pas que des amis, en ce qui me concerne je n’ai pratiquement que des ennemis, il n’empêche que j’éprouve beaucoup de plaisir à lire ses articles sur ce blog.

Je suis perplexe, vous le comprenez si vous avez la patience de lire ce billet. Comment cela va-t-il tourner ?  Je crains qu’il faille s’en remettre au hasard, que la situation ait échappé aux hommes.

C’est une chose qui nous arrive individuellement, je crois qu’aujourd’hui elle nous arrive collectivement.

Une pensée pour les musulmans qui je crois disent dans ces cas-là : Inchallah.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 3,40 sur 5)
Loading...

2 thoughts on “Pauvre Poutine

  1. Désolé Richard
    C’est votre dernier commentaire sur ce blog.
    Comment peut-on mettre en parallèle des ragots, même éventuellement vrais, avec des bombes sur des innocents ?
    Car quand bien même quelques ukrainiens véreux comme partout, auraient des idées déplacées, ce n’est pas une raison pour anéantir tout un pays.
    Vous tournez mal Richard.
    Désolé. H. Dumas

  2. Les dernières révélations mises à jour par le New York Post ne laissent plus de place au doute. La famille du président, (Hunter Biden, son fils), est impliquée dans un schéma de création de laboratoires d’armes biologiques en Ukraine portant sur 24 pathogènes. Grandes chances que Trump ne s’était pas tromper sur le personnage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.