Nous sommes tous des Présidents de La République

Les Présidents de La République, ici ou ailleurs, ne sont que des hommes ordinaires. Leur pouvoir découle essentiellement des informations en leur possession, que jusqu’à présent nous ne pouvions pas posséder.

Ils récoltaient ces informations par divers canaux. En France c’était les Renseignements Généraux à l’intérieur des frontières et la DGSE à l’extérieur.

Pour faire bonne mesure ils maitrisaient les informations nous parvenant de telle sorte que pas grand-chose nous était accessible.

Ces informations leur donnaient un temps d’avance et nous faisaient croire en leur supériorité.

Ils étaient les sachants, nous étions les ignorants.

Puis vint les réseaux sociaux

Non seulement la donne a changé, mais nous sommes plus informés qu’eux.

Voilà que les hommes de l’Etat courent après les informations que nous possédons avant eux. Extraordinaire, non ?

Les voici soudain banals, au point de pouvoir être classés en fonction de leurs réactions ordinaires aux trop-pleins d’informations, comme nous.

Il y a ceux qui trient et ne retiennent que les informations auxquelles ils croient

Ils font ce tri eux-mêmes pour certains, pour d’autres se sont leurs services qui le font. Dans tous les cas l’information triée devient pour eux une propagande au service de leurs convictions, ils perdent tout lien avec la réalité au profit d’une dépendance à leur croyance. Ils n’ont alors de cesse de nous embarquer avec eux dans leur obscurantisme, ils sont très dangereux.

Il y a ceux qui doutent de toutes les informations qu’ils reçoivent

Ceux là sont toujours indécis, sujets à des changements constants de cap dont leurs services profitent pour agir à leur guise, se moquant de leur instabilité comme d’une guigne.

Il y a ceux qui s’isolent et refusent toute information

Ceux-là ne tardent pas à perdre le sens de leur fonction. Ils s’enferment dans une tour d’ivoire qui devient rapidement leur prison. Ils sont alors les otages de leurs services qui profitent de leur aliénation pour aussi agir à leur guise.

Il y a ceux qui croient au hasard, à l’émotion

Ceux-là sont tout bêtement complotistes. Ils voient des complots partout, comme les êtres ordinaires. Ils sont ravagés par les fausses informations et peinent à faire le tri, tout en étant sujet à la crédulité, ils sont eux aussi les proies désignées de leur entourage.

Enfin il y a ceux qui ont un sens équilibré de la vie, qui trient naturellement les bonnes et les mauvaises informations.

Ceux-là sont peu nombreux. Mais s’ils sont ainsi, très vite ils constatent que leur fonction est surfaite, qu’ils ne sont que très peu ce que la population croit qu’ils sont.

Un décalage s’installe entre ce que l’on attend d’eux et les limites qu’ils se connaissent. Leur statut est une grande souffrance. Disons-le, s’ils persistent : se sont des saints.

Ils n’ont aucune chance d’être entourés de personnes partageant leurs facultés d’analyse, tant ils sont une exception. Pour toutes ces raisons, leur rareté est proche de l’inexistence.

Conclusion

Du fait de l’accès pour tous à l’information totale, la fonction de Président de La République n’a plus de réalité en temps normal, plus d’utilité.

C’est sans doute pour cela qu’une majorité petit à petit se dégage pour ne pas aller voter.

C’est clair, nous n’avons pas besoin de Président de La République.

Pas besoin, en temps normal d’un Etat fort, pas besoin de toute cette clique de profiteurs, qui ne sont que des illusionnistes qui basaient faussement leur utilité sur les informations que nous n’avions pas et que eux possédaient.

Ce temps est fini.

Je ne pense pas que, malgré tous leurs efforts, ils arriveront à tarir le flot d’informations que nous véhiculons entre nous, auquel ils n’ont pas plus accès que nous.

Demain devrait être mieux qu’aujourd’hui, sauf si de vieux kroumirs, type Poutine et Biden, viennent tout casser pour garder le pouvoir.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

One thought on “Nous sommes tous des Présidents de La République

  1. Merci pour cette réflexion. J’aime bien celle de Socrate qui résumait ainsi =
    – 1) Les gens intelligents apprennent de tout et de tout le monde.
    – 2) Les gens moyens apprennent de leurs expériences.
    – 3) Les Gens Stupides ont déjà toutes les réponses.
    Beaucoup sont en 3 en particulier des journalistes et des politiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.