Les limites de la liberté de penser

Bukinov en couvrant les meurtres de Poutine, en les expliquant par je ne sais quelles querelles qu’il solutionnerait de la sorte, par des motifs de géopolitique inacceptables, en ignorant le crime de guerre que constitue un déplacement massif de population et ses bombardements, en confondant liberté de la presse incluant des positions que l’on n’approuve pas et censure, dépasse-t-il les limites de la liberté de penser ?

Oui, assurément.

Dois-je l’exclure de ce blog ?

Dans l’idée que toute action est précédée d’une pensée, que donc tout meurtrier a formalisé son meurtre avant de l’exécuter, la censure s’impose.

Mais je ne censurerai pas Bukinov, dont ce n’est pas le nom, parce que ce rôle revient à l’histoire.

Ceux qui se trompent doivent en payer le prix. Bien prétentieux serait celui qui prétendrait connaître l’histoire avant son déroulement.

Cette inconnue n’empêche pas l’engagement, c’est même ce qui en fait en réalité sa force, sa valeur.

Lenine se trompait lourdement, Marx a sa part de responsabilité, à eux deux ils ont tué par millions. L’histoire les a jugé.

Le monde libéral occidental est-il également fautif, les acteurs économiques pareillement, tous les penseurs humanistes oubliant l’économie aussi ?

Je ne le crois pas, même lorsque je me bats contre la technobureaucratie qui n’a pas de frontière, dont le remarquable russe Sakharov dénonçait la malfaisance en son pays communiste.

Donc, oui Poutine est un vulgaire assassin, qui tue des innocents, ceux qui adhèrent à ses méthodes paieront la facture comme les nombreux français qui ont adhéré aux mêmes méthodes d’Hitler.

M. Bukinov je ne vous censurerai pas, par principe, sans être sûr d’être dans le vrai, mais vous devriez le faire vous même, votre position n’a pas sa place sur ce blog.

Par contre je peux comprendre que l’on puisse avoir de l’amitié pour un Russe, ce peuple a évidemment des composantes humanistes, sont-elles majoritaires ? Nous verrons.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 3,76 sur 5 (21 avis)
Loading...

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

5 réflexions sur « Les limites de la liberté de penser »

  1. Guerre en Ukraine par décision de Poutine : environ 4000 morts actuellement.
    Guerre au Donbass depuis 2014 par décision des Ukrainiens : environ 9000 russophones.
    Morts évitables du Covid en France par décisions sanitaires autoritaires et imbéciles de Macron : environ 40000 !
    Qui est le pire dictateur ?

  2. Bonjour Mr Dumas,

    Je vous reremercie effectivement de ne pas me censurer, ce qui voudrait dire que je pourrais encore publier sur votre Blog. Mais comme vous m’invitez à prendre mes responsabilités pour le quitter, vous pouvez les accepter comme effectives.

    Je vous souhaite à vous et à tous ceux qui vous lisent un long chemin de réflexions.

    Bien à vous !

    R. BUKINOV

    1. La multiplicité des sources d’informations, des argumentations, des avis, est essentielle pour se construire une réflexion juste et constructive. L’inverse ne fait qu’exacerber les oppositions, ce qui n’aboutit qu’à l’aggravation des conflits. Lire quelque chose avec laquelle on n’est pas d’accord à priori ouvre quand même l’esprit, complète la vision des choses, n’est pas coupable en soi. Je vous remercie M Bukinov d’avoir nourri ce blog, et je regretterai que vous ne puissiez continuer.

      1. Merci Mr Gault mais vous savez, comme disent les anglais : “Ce la vie” – https://www.youtube.com/watch?v=t1Xkb-Ono9c

        Cela va finalement me permettre de dégager un peu plus de temps pour terminer un ouvrage sur le Trading à haute intensité, chose parfaitement internationalisable, mobile et très tendance, c’est à dire en télétravail.

        Continuez de publier sur ce blog et je vous lirai.

        J’avais oublié de dire aussi en tirant ma révérence, que je salut le formidable travail de Dominique Philos, concis, à propos.

        Bien à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.