Le vote utile c’est Mélenchon ?

Je suis tout à fait d’accord avec Ségolène Royal, bien que nos motivations ne soient pas tout à fait les mêmes !

Tout le monde connait l’ego délirant et la présomption de Ségolène Royal et l’on devine aisément que son appel au vote en faveur de Jean-Luc Mélenchon repose avant tout sur les vieilles haines et jalousies qu’elle entretient avec Anne Hidalgo et Christiane Taubira …

Autant dire qu’elle est dans le calcul politique, comme d’autres socialistes d’ailleurs, et qu’elle extériorise aussi ses rancœurs notamment vis-à-vis d’E Macron (n’a-t-elle pas été débarquée par ce dernier de son poste d’ambassadrice des pôles ?).

Certains pensent du côté de la droite étatiste, comme E Woerth, mais il y a sans doute de sa part des arrière-pensées ministérielles, que le vote utile c’est E Macron.

Mais E Macron entretient une illusion de richesse du pays qu’il entraine lentement mais inexorablement vers un déclin fatal à l’échéance de dix ou quinze ans !

Voter V Pécresse n’a aucun intérêt puisqu’elle n’est que la copie d’E Macron.

Non sincèrement, je pense que le vote Mélenchon sera très utile … mais pas tout à fait dans le sens où vous pourriez l’entendre …

Jean-Luc Mélenchon est un vieux routier de la politique, un agitateur « révolutionnaire » depuis 40 ans, qui a su vivre sur le dos de la population puisqu’il n’a jamais travaillé de sa vie (sauf vaguement 2 ans en tant que pigiste) et a fait toute sa carrière en tant qu’élu ou ministre. C’est un insoumis … complètement incrusté dans le système des élites à la française qui a pu accumuler de ce fait un patrimoine considérable largement supérieur au million € !

L’avantage, avec lui, c’est que c’est clair ; d’autant qu’il a une vision simpliste du monde. Mais il est vrai qu’il s’adresse à un électorat par nature ignorant des choses économiques situé socialement parmi les fonctionnaires et l’éducation nationale notamment !

Pour lui, l’économie légitime est centrée autour d’un Etat tout puissant et elle est un jeu à somme nulle dans lequel l’argent tourne en rond : ce qui est prélevé par l’impôt sert à créer des emplois et à distribuer des salaires qui alimentent la consommation et, à la fin, la TVA et l’impôt sur le revenu reviennent dans les caisses de l’État.

Face à l’Etat, selon lui, l’économie privée est basée sur le vol car celui qui s’enrichit ne peut le faire qu’au détriment des autres et il faut donc spolier le voleur pour revenir à l’état « normal » des choses !

Ses promesses électorales sont carrément royales !

– toute carrière complète donnera droit à une retraite d’un montant équivalent au SMIC,

– revalorisation du smic  à 1.400€ nets par mois.

– rétablissement de la retraite à 60 ans, financée par une hausse des cotisations dont on sait qu’elles sont déjà trop lourdes et pénalisent fortement l’emploi,

– renforcement de l’assurance chômage pourtant déjà gravement déficitaire,

– revalorisation des salaires des fonctionnaires avec un cout qu’on peut évaluer à plusieurs dizaines de Md€,

– garantie d’emploi dans un secteur d’urgence pour les chômeurs de longue durée…

– création d’un RSA jeunes et de 300.000 emplois jeunes. Dans un second temps, une garantie d’autonomie de 1.063€ serait mise en place.

– adoption d’un vaste plan de “bifurcation écologique” d’un montant de 200 Md€.

– le temps de travail sera ramené à 32 heures par semaine, parce que c’est bien connu, moins on travaille plus il y a de travail,

– embauche d’un million de fonctionnaires (alors que l’on sait que nous en avons déjà 2 millions de trop),

– les congés payés passeront à six semaines,

– garantie d’emploi pour tous, comme pour les fonctionnaires !

Toutes ces dépenses au cout astronomique seraient financées par :

– la suppression du prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30% qui frappe les produits financiers, pour “imposer les revenus du capital comme ceux du travail” c’est à dire en gros le retour au système de spoliation mis en place en 2013 par F Hollande, le président normal …

– la suppression du CICE qui rapporterait 20 Md€ et rétablissement des impôts de production (10 Md€) ; avec un massacre fiscal des entreprises perçues par lui comme des profiteurs et des exploiteurs du peuple, alors que l’on sait que les entreprises françaises ont déjà les marges les plus faibles d’Europe !

– la création d’un impôt universel pour les entreprises, qui permettrait à l’État de récupérer au final pas moins de 26 Md€.

– le rétablissement de l’ISF, mais d’un ISF lourd fortement renforcé à 8 Md€ !

– la suppression des niches fiscales « injustes, inefficaces socialement ou nuisibles écologiquement” sans détailler les niches concernées ; le but étant d’augmenter l’imposition des ménages aisés qui sont les premiers bénéficiaires de ces mesures fiscales dérogatoires faites pour atténuer les effets d’une fiscalité trop forte,.

– un impôt sur le revenu avec un nouveau barème, plus progressif (comprendre plus fort), de 14 tranches, avec un taux maximum de 65% contre 45% actuellement histoire de bien tabasser les riches (mais on ne sait pas à partir de quel niveau de revenus se situe la richesse),

– la mise en place d’une CSG progressive, avec, là aussi, 14 tranches.

– une taxe foncière progressive non plus calculée comme aujourd’hui sur la valeur locative mais sur le patrimoine global ; il s’agirait donc d’un ISF bis,

– une hausse des droits de succession sur les plus hauts patrimoines, avec un plafond de 12 millions € au-delà duquel il y aurait purement et simplement confiscation.

– la réinstauration d’une TVA sur les produits de luxe pour compenser une baisse de TVA sur les produits de première nécessité,

– un impôt sur les profiteurs comme en 1793, en pleine Terreur, avec la loi dite du maximum. On en reviendrait à l’économie selon Robespierre qui envoyait à la mort tout individu désigné comme un profiteur selon des critères qui relèveront évidemment de l’arbitraire étatique !

Et, pour le surplus des dépenses non financées, il pourra décider une annulation des dettes de l’Etat (qui ferait défaut) et « tordre le bras des banques » ; c’est à dire de confisquer leurs avoirs, ce qui revient à confisquer les dépôts bancaires … des français riches et pauvres.

Jean-Luc Mélenchon vote utile ?

Oui, sans aucun doute car, comme cela le pays fera rapidement faillite et les français seront définitivement vaccinés des idéologies collectivistes qui représentent toujours les ¾ des candidats aux élections.

Rappelons qu’aux élections présidentielles de 2017, il y avait 11 candidats dont 10 étatistes, collectivistes ou communistes et que le seul candidat libéral a été éliminé à la suite d’un raid judiciaire tout à fait inédit !

Vous connaissez le film « le diner de con » dans lequel le but des convives est de trouver le champion du monde des cons.

Eh bien, au concours des idées les plus absurdes, Jean-Luc Mélenchon et la France insoumise sont véritablement des champions du monde parce qu’avec un pareil programme (je devrais dire un pareil festival fiscal) accumulant les inepties et les contre-vérités, nous sommes surs d’aller rapidement au désastre.

Jean-Luc Mélenchon ne reniera pas ses origines hispaniques en mettant en place un système à la Chavez ou à la Castro (à Cuba) dont il est par ailleurs un grand admirateur !

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, Hugo Chavez est cet ancien militaire putschiste qui avait réussi, sur un programme populiste, à être élu président du Venezuela et à ruiner le pays le plus riche d’Amérique latine (gros producteur de pétrole) en provoquant des pénuries généralisées, une véritable famine avec, pour seule issue pour une population complètement ruinée, l’émigration notamment vers la Colombie voisine !

Il faut dire qu’il fixait lui-même les prix de vente des entreprises qui se retrouvaient, du fait de l’inflation galopante, à vendre en dessous de leur prix de revient et à disparaître parce qu’il se livrait aussi à l’émission monétaire massive porteuse d’hyper inflation !

Jean-Luc Mélenchon mettra donc en place un système chaviste de contrôle économique au profit d’une caste très réduite dont … il fera évidemment partie. Au Venezuela, Maduro, le successeur de Chavez, ne se maintient au pouvoir que grâce à l’armée (comme en Corée du Nord d’ailleurs) qui bénéficie de toutes les attentions du régime.

En fait de programme, Jean-Luc Mélenchon nous promet une vaste opération de spoliation généralisée sous couvert d’une « fiscalité adaptée » qui achèvera de tuer ce qui reste de l’économie française mais il est vrai que les membres de la LFI sont des anticapitalistes, des marxistes, des révolutionnaires, et des vrais qui adopteront les mesures les plus dures sans trembler !

J’ai connu cette expérience en Grèce, en 2015, lorsqu’Alexis Tsipras, du mouvement gauchiste Syrisa, est devenu premier ministre, (le président n’a aucun pouvoir), et a cru qu’il pourrait engager le même type de démarche et le faire croire à nombre de grecs. On refusait les mesures d’austérité imposées par l’Union Européenne, la BCE et le FMI, on allait sortir de l’€, voire de l’Union Européenne, la Russie allait nous aider, on allait écraser les dettes …

Lisez ou relisez mon article consacré à la Grèce et vous saurez ce qu’il va arriver …

Dès l’arrivée de Syrisa au pouvoir, 200 Md€ ont quitté immédiatement le pays pour aller se réfugier notamment en Allemagne et son discours a fini par s’écrouler devant les réalités économiques et le blocage des banques en 2015 (les grecs ne pouvaient plus accéder à leur compte bancaire et ne pouvaient pas retirer plus de 50€ par jour à l’ATM).

Aujourd’hui, il a disparu du paysage politique et les grecs sont revenus à un premier ministre de centre droit plus réaliste !

Car, les mêmes causes produisant les mêmes effets, la seule certitude est que, dès l‘élection de Jean-Luc Mélenchon, il se produira un véritable mouvement de panique, une fuite des capitaux, un Bank run avant le blocage généralisé. Ceux qui ont quelque chose à sauver essaieront de le faire mais cela sera très difficile !

Grâce à Jean-Luc Mélenchon, les français seront ruinés, la France sera ruinée mais nous pourrons repartir sur des bases saines et la population cessera de croire à l’Etat stratège, à l’argent gratuit de l’Etat, à la compétence de sa haute fonction publique. Ils sauront que s’ils veulent s’en sortir il faut travailler, compter sur soi-même et encore travailler !

Parce qu’inutile de dire que dans un pays déjà sur imposé comme la France, un alourdissement aussi violent de la fiscalité ne pourra avoir que des effets catastrophiques…

Vous voulez assister en direct à l’effondrement économique d’un pays : embrassons-nous Folleville et vive l’argent gratuit qui tombe du ciel et surtout votez Jean-Luc Mélenchon car, contrairement à ce qu’il prétend, son plan d’action n’aura pas pour effet de lutter contre la pauvreté mais de mettre en place la pauvreté pour tous !

Le socialiste E Macron, qui n’est pas un libéral (et loin s’en faut), a déjà “fait sauter la banque” de 560 Md€ en 5 ans mais il faut bien dire qu’il n’est qu’une version canada dry de ce qui vous attend avec Jean-Luc Mélenchon. Celui-ci peut faire mieux, beaucoup mieux … il peut faire sauter le pays entier et la zone € !

Bien cordialement à tous !

Licence de publication : la reproduction de cet article est autorisée à la condition de le reprendre en totalité, d’en rappeler l’auteur et le site originel de publication.

 

 

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 5,00 sur 5 (4 avis)
Loading...

A propos Dominique Philos

Navigateur, né en 1958, après un DEA de droit commercial de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, je suis devenu Conseil Juridique, spécialisé en droit des affaires et fiscalité. L'Etat ayant décidé l'absorption des Conseils juridiques par les avocats, j'ai poursuivi mon activité en tant qu'avocat jusqu'à ce que je sois excédé par les difficultés mises à l'exercice de mon activité professionnelle. J'ai démissionné du Barreau en 1998 et partage désormais ma vie entre la France et la Grèce. Européen convaincu, je suis persuadé que le libéralisme est la seule option possible en matière économique.

3 réflexions sur « Le vote utile c’est Mélenchon ? »

  1. macron et melanchon sont deux noms qui commencent et finissent par la même lettre, les deux ont des idées désastreuses ou pas d’idées, ils sont internationalistes et se tamponent de notre France et de nous par la même occasion.

  2. Le candidat libéral de 2017 a augmenté la dette de 600 milliards et fait de toutes petites économies en supprimant quelques postes de fonctionnaires, lesquelles économies ont servi à acheter la paix sociale dans les ministères en revalorisant le point d’indice.

    Quant à Mélenchon, le génocide des Ouighours ne lui pose qu’un problème de vocabulaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.