La fin de l’abondance

Les Ukrainiens ont pour président un comique professionnel qui est sérieux dans le cadre de son mandat, alors que nous avons pour président un sérieux diplômé qui est un comique dans le cadre de son mandat.

Chacun fait avec ce qu’il a.

La sémantique des hommes de l’Etat est empreinte de poésie, ainsi la gabegie devient l’abondance, la faillite la fin de l’abondance. Le tour est joué, pas de responsabilité, que de la malchance.

Personnellement ce que j’ai vécu.

Un pays laissé en bon état économique par un soldat accusé d’autocratie, mais qui étonnamment est rentré chez lui à Colombey lorsque les urnes de la démocratie lui ont été contraires. Drôle d’autocrate, pas vraiment comparable à Poutine… indéracinable jusqu’en 2036…

Après lui Giscard, qui prétendait avoir des idées à la place du pétrole, a engagé la France dans la démagogie. Il a participé à la distribution indifférenciée du capital durement gagné, à sa conservation exclusivement au profit d’une élite cooptée en accentuant le corporatisme et les petits partages et cadeaux entre amis.

Il a allumé la mèche de la corruption, Mitterrand en a facilité l’explosion.

Lorsque Giscard, alors ministre de Bercy, applaudit la loi Royer en 1973, il met le ver de la corruption dans le pays.

Il installe à l’endroit stratégique de l’économie — la distribution, au chiffre d’affaires pharaonique — un décideur politique à qui appartient le droit d’installation commerciale.

C’est un peu comme s’il avait décidé de créer sur l’amazone un barrage en allumettes.

Mitterrand et les socialistes, toujours en mal d’argent, mais très présents en politique locale ont organisé alors la corruption la plus incroyable qui fût.

Placée là, elle ne pouvait que prospérer et gangréner toute la société.

Puis élu, Mitterrand a apporté la stabilité corruptive en décentralisant, sans contrôle, les finances locales.

Et depuis quarante ans, la culture corruptive a crû, au point qu’aujourd’hui tout le monde la trouve normale. Mais elle ne l’est pas.

Il s’agit donc de faire croire que la misère, fille de la corruption, qui nous saute logiquement à la figure, vient d’ailleurs.

Covid a eu bon dos, aujourd’hui c’est l’Ukraine et le réchauffement climatique, les riches et leurs avions, demain ce sera toujours les autres mais leur désignation est encore un peu floue. Sans doute les désignés riches et évidemment l’éternel fraudeur fiscal.

Les organisateurs et profiteurs de la corruption ne seront évidemment pas inquiétés. Les fonctionnaires fainéants, les faux pauvres largement arrosés à rien foutre, les élus dodus et prospères, les faux-culs innombrables qui prétendent n’avoir rien vu, tout ce petit monde va vociférer pour désigner l’autre, celui qui n’est pas entré en corruption et se trouve isolé, marginalisé, parlant d’un monde que plus personne ne connait : celui de l’intégrité.

Heureusement que pour évacuer le sujet nous avons les non-sexués, les trop-sexués, les femmes abusées et les manipulateurs pervers, les calamiteux, les virus, les étés torrides, les voitures électriques, et bientôt les inondations, les vagues de froid, Poutine et Xi Jinping, tout un tas de sujets qui nous permettent de ne pas nous regarder tels que nous sommes.

Une bande de fêtards à la gueule de bois, qui découvre qu’elle a bu le capital commun, que sa monnaie ne vaut plus rien, que sa conscience a perdu pied, que derrière arrivent ceux qui vont prendre sa place, pour qui elle va transpirer et travailler pour une poignée de pois chiches dans les années à venir.

Quelle utilité un tel billet ? Aucune.

Juste que la corruption à ce niveau me donne une nausée qui m’empoisonne la vie, en plus du pillage qu’elle génère  qui me touche particulièrement.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 thoughts on “La fin de l’abondance

  1. Mais la question en ce moment est :”quand les USA vont cesser de nuire au monde entier!”
    Et en France l’esprit de collaboration est puissant !
    Le doute est l’apanage des gens intelligents, les autres n’ont que des certitudes. De Gaulle, l’Homme à abattre + débat ‘De Gaulle, les USA voulaient sa tête. Pour ceux qui nient le complotisme: Les USA et Charles de Gaulle, passionnant cliquez pour écouter ( 1h20) et vous aurez compris ce qui se passe en ce moment, en France le déclin est en cours de finalisation. La France n’ a plus les moyens et tous les jours qui passent, le démontrent. = https://www.youtube.com/watch?v=brIPKe-W618

      1. Bonsoir ,

        le pauvre MICRON a déparlé . En fait il aurait été plus judicieux de parler de la fin de l’ETAT PROVIDENCE , car c’est un fait , la France championne en la matière ne pourra bientôt plus faire de l’assistanat sans arrêt
        Championne des prélèvements obligatoires ( 50 % en moyenne du PIB et pour ceux de 100 KE de revenus (moi) 70 % et bientôt avec l’automne les MELANCHON et “VERTS NUISANTS” cocos et socialos , ce sera l’avalanche de surenchères et de revendications .
        Croyez vous que les investisseurs et surtout les gens qui ont de l’initiative économique , étrangers et mêmes ceux qui restent ici encore , ne dédieront pas de cesser de faire fructifier une économie qui ne représente même pas 0,7 % de la population mondiale ?

  2. ‘Quelle utilité un tel billet ? Aucune’

    Ce qu’il y a de bien chez vous M. Dumas, c’est que vous formulez les questions et les réponses.

    Pour ma part, Il me semble que rester silencieux ou dans l’inaction est véritablement inutile puisqu’il ne se passe rien.

    Ce billet aura au moins le mérite de nous informer que vous souffrez d’un mal qui vous donne la nausée, laissez- nous donc disposer de cette information et juger si elle est capitale ou non.

    Moi, lorsque j’ai entendu le chef de l’état annoncer la fin de l’abondance, je n’ai pu m’ empêcher d’esquisser un sourire :
    M’enfin….A qui donc est il en train de s’adresser : à lui-même ? aux membres de son gouvernement ?
    je n’ai, en effet, pas l’impression d’avoir profité d’un début d’abondance, alors qu’on parle déjà en haut lieu de ‘fin’… ah bon ?
    Restée sur ma faim, j’ai donc avalé le dernier roman de L. GOUNELLE, un vrai remède anti-cafard (en ce qui me concerne) : ‘le Réveil’.
    Malheureusement, cette fois, ci la magie n’a pas opérée . Je préférais le précédant ‘je te promets la liberté’
    Dans tous ses romans, l’auteur s’efforce d’allumer une bougie au milieu des ténèbres sauf dans le dernier qui se veut à vocation pédagogique sur la manipulation des masses etc…

    Je suis sans doute déjà trop bien informée sur ce blog.

    En tout cas, pour le mal être ressenti par la masse et sans doute aussi votre nausée, selon lui, c’est normal, c’est voulu par tous les puissants de ce monde.

    1. Parler d’abondance dans un pays qui a plus de chômeurs que les USA six fois plus peuplés que la France, comment dire ?

      Là où je bosse, les toilettes ne sont plus réparés faute de pièces disponibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.