Guerre : mensonges et croyances

La guerre en Ukraine a atteint un point de non-retour.

Les ravages de l’armée russe ne permettent pas d’imaginer une fin des combats sans la totale destruction d’un des ennemis. Celui-ci étant alors obligé d’accepter, au-delà de la défaite, de payer tous les sinistres donc d’être dans l’impossibilité de rétablir une économie vivable, en fait il disparaîtra.

Les deux belligérants vont donc en découdre jusqu’à la dernière goutte de sang disponible.

Pendant ce temps, la guerre va-t-elle se répandre, toucher d’autres nations ?

Ma réponse est oui. Elle sera mondiale.

En réalité deux croyances et leurs mensonges s’affrontent.

Les croyances

Il s’agit de l’idée communément répandue que chacun de nous, que chaque homme, n’aurait pas à assumer sa vie, à n’obtenir que ce qu’il peut obtenir par ses propres moyens. Que, par un miracle de la bonté des autres, son angoisse existentielle pourrait être prise en charge par un être indéfini : Dieu ou hommes.

Il est deux définitions de cet intervenant miraculeux :

  • L’homme providentiel, ici Poutine.
  • La bonté naturelle du groupe, là Biden.

C’est la guerre de l’autocratie contre la démocratie.

Les mensonges

Les deux intervenants sont des menteurs, pour diverses raisons liées à leur condition de simples être humains, ils ne sont pas capables d’apporter ce que la croyance qui les soutient imagine.

Les autocrates ont rarement les capacités intellectuelles et circonstancielles de mettre en œuvre l’organisation juste qu’ils laissent supposer, et de toute façon leurs thuriféraires ayant chacun l’espoir d’un système le favorisant personnellement, le mur de l’impossible est vite atteint.

Quant aux démocraties, leur consommation de dirigeants serait telle si elles étaient libres, que pour trouver une stabilité à leur pouvoir les élus mentent effrontément à leur population.

Le face à face

Poutine est l’archétype de l’autocrate imbécile et prétentieux qui se prend lui-même à ses propres légendes et s’imagine capable de prendre en charge la vie des membres de son pays, mais à condition qu’ils se soumettent intégralement. C’est-à-dire qu’ils ne revendiquent aucune existence en temps qu’êtres libres.

Biden est l’archétype du démocrate qui prétend répandre le bien, assumer le poids de la vie pour les plus égarés, mais en en faisant porter la charge à des boucs émissaires prédéfinis qui, du coup très affaiblis, le laissent seul face à ses délires, qu’il comble par la dette, aussi bien matérielle que morale. Il n’est en réalité porteur que de faillite, morale et économique.

La croyance

L’humanité croit globalement à ces deux mensonges, au point d’en venir aux mains. Les forces portant ces deux mensonges sont équilibrées, il n’y a pas de voie centrale, pas de raison. Tout cela est irréversible.

La troisième guerre mondiale est lancée sans point de retour.

L’espoir

Certains imaginent que l’avènements des réseaux sociaux serait de nature à faire prendre conscience à chacun qu’il est seul face à son destin. Qu’à travers ces réseaux, chacun pourrait acquérir les connaissances nécessaires à l’acceptation de sa place personnelle parmi les hommes, qu’ainsi plus personne n’aurait à solliciter autocrates ou démocrates, que la paix arriverait donc.

Bon je laisse à chacun apprécier cette hypothèse en fonction de ce qu’il voit ou comprend sur les réseaux. Peut-être que…

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (10 votes, moyenne : 3,80 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.