Et maintenant ?

Donc, cette nuit, il l’a fait.

Poutine mesurant la faiblesse des démocraties, rassuré sans doute par la bienveillance apparente de la Chine, appâté par le gain espéré des richesses de son voisin, a déclaré la guerre.

Nul doute qu’il va la gagner, peut-être pas aussi rapidement qu’il le croit, mais il va la gagner. Et puis…

Il me semble qu’il fait deux erreurs majeures, liées sans doute au fait qu’il ne connait pas grand-chose au cœur des hommes.

D’abord il vit avec quelques copains sur un vaste territoire riche, mais bien trop vaste et bien trop riche pour eux pensent tous les autres. Tout particulièrement les Chinois qui ne vont pas hésiter à le dépecer avec les autres puissances, qui vont donc probablement lui tourner le dos rapidement. La proie territoriale est belle, et ils sont si peu nombreux les Russes. Resteront fidèles à Poutine Cuba et le Venezuela…

Puis il y a la morale, cette sacrée morale sur laquelle on ne s’assoit pas impunément, même lorsque l’on est très riche, c’est ce qu’ont compris depuis longtemps nos milliardaires. Pas les siens visiblement…

Il va manquer à ses troupes la légitimité, la morale, qui seules permettent l’unité dans la durée.

Donc Poutine se trompe, lourdement. Nous sommes bien tels qu’il le croit et le constate, mais les démocraties ont ceci de particulier c’est que même totalement avachies elles peuvent se relever rapidement et se défendre ou attaquer comme l’éclair.

Surtout si leurs intérêts sont en jeu et si le pillage de l’ennemi s’avère potentiellement juteux. Or c’est le cas.

Donc, de mon point de vue, nous allons traverser un grand désordre qui va exploser nos points faibles, Poutine pourra pavoiser s’il en a le temps, ce qui n’est pas sûr. Puis tout le monde va lui tomber sur le paletot et son pays va définitivement disparaître.

Comment peut-il imaginer que l’Europe puisse accepter d’être privée de gaz par quelques copains qui tiennent le robinet. Les princes arabes sont plus éduqués et plus intelligents que lui.

La question est : va-t-il larguer de la bombe atomique avant d’être éliminé ?

S’il le fait il n’en réchappera pas.

On verra bien.

Bien à vous. H. Dumas

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 5,00 sur 5 (4 avis)
Loading...

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

1 réflexion sur « Et maintenant ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.