Demain sera pire qu’hier

Les choses se précisent. Le brocanteur de Bullcourt était dans le viseur du fisc, nous dit la presse informée.

En fait, ce « brocanteur » était un homme des vide-greniers, pas un antiquaire fabiusien du VIIIème arrondissement. Plus près d’Emmaüs, association loi de 1901 très peu imposée, que des opulents antiquaires du Louvre.

Que pouvait-il gagner ? Qu’y a-t-il à gagner dans les greniers en dehors des rêves et de la poussière ? Les crottes de hiboux ?

Il ne faisait pas sa comptabilité. Combien de chineurs font leur comptabilité ?

Quelle différence entre celui qui fait la manche et celui qui vide les greniers. Le premier ne fout rien, le second travaille durement. A certains endroits, le premier gagne plus que le second. Les deux ne n’ont pas de plan comptable.

Et le fisc s’acharne sur ce pauvre type.

Ici, sur ce blog, nous connaissons la terreur fiscale, la torture fiscale, le sadisme fiscal, l’acharnement fiscal…

Quelle misère, quelle tristesse la mort de ces deux hommes et la vie à venir de la survivante.

Mais quelle insulte à l’humanité la « commedia dell’arte » qui agite les politiques et leurs affidés. Dévoyer de la sorte un affrontement social, ses dramatiques conséquences qui ne doivent rien au hasard, qui doivent tout aux dérives de nos hommes de l’Etat, c’est grave, très grave.

Philippe Bas, sénateur LR enfonce le clou.

Il est interviewé dans Le Point

Il assimile les cowboys du fisc, les vicieux de la terreur fiscale, aux élus…

Bien plus, il nous accuse, nous les Français de penser plus à nous qu’à lui. Il est stupéfait que nous n’adhérions pas à ses délires collectivistes, à ses agressions perpétuelles qui n’ont pour but que de nous soumettre, il nous dénie le droit insignifiant de rouspéter.

Ne voit-il pas qu’il nous pousse à bout…

Il ne parait pas en état d’accepter la moindre responsabilité dans le drame de Bullcourt, il est donc dans l’incapacité de l’empêcher de se reproduire.

Conclusion

Le fisc est déjà armé, demain ils se déplaceront accompagnés du GIGN.

Ils ne viennent déjà plus pour comprendre une comptabilité ce qui est leur vraie fonction, ils ne viendront que pour liquider celui qu’ils auront préalablement désigné comme « fraudeur fiscal ».

Puis, plus ou moins rapidement, ils perdront, le pays s’effondrera.

Ils seront alors jugés publiquement, leur médailles et compliments de pacotille ne leur seront d’aucune utilité, ce ne sera pas la première fois que des crapules auront à expier leurs crimes. Même harcelé, je me préfère à ma place qu’à la leur.

En attendant faisons, comme il se doit, le dos rond…

Bien à vous. H. Dumas

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 4,89 sur 5 (9 avis)
Loading...

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

6 réflexions sur « Demain sera pire qu’hier »

  1. L’agent du fisc, tué lors d’un contrôle fiscal, va être décoré de la Légion d’honneur à titre posthume, annonce Gabriel Attal
    “Nous avons décidé de decerner à Ludovic Montuelle la Légion d’honneur à titre posthume avec la distinction Mort au service de la nation”, a précisé le ministre des Comptes publics dans une interview au Parisien dimanche.

    Source : https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/l-agent-du-fisc-tue-lors-d-un-controle-fiscal-va-etre-decore-de-la-legion-d-honneur-a-titre-posthume-annonce-gabriel-attal_5505444.html

    Qui a dit que ceux qui reçoivent la Légion d’honneur sont ceux qui n’en ont plus du tout ? d’honneur bien sur

  2. Je partage presque le même avis que l’auteur Henri Dumas,
    qui est né quand de Gaulle a accaparé le pouvoir en 1944,
    en promettant aux pétainistes de ne pas les importuner.
    Ce qu’il a fait sans rechigner puisqu’il avait besoin d’eux pour
    implanter son dirigisme parasitaire, pire que celui de Pétain.

    Quant a moi, je suis né quand la mafia pétainiste-gaulliste
    s’est emparée ce ce pays une 2ème fois, définitivement.
    Ils ont détourné du pognon pour leurs bombes et leurs missiles,
    grâce auxquels l’élite pétainiste-gaulliste est plus dangereuse
    que les autres régimes également dominés par un état voyou.

    D’où mes doutes à ce sujet :
    “Puis, plus ou moins rapidement, ils perdront, le pays s’effondrera.”

    Quand j’avais moins de 50 ans je croyais encore ça. Mais maintenant,
    je me demande s’ils ne pourraient pas continuer à piller indéfiniment
    le monde entier, pour continuer à se goinfrer en jetant des miettes à
    des français qui savent bien que sans ce système où ils sont esclaves,
    ils auraient le niveau de vie des pays d’Afrique que les autorités
    françaises continuer à régenter pour y piller les ressources vitales.

    Je crois que la grande majorité des français espère un état fort,
    toujours capable d’imposer son déficit illimité à tous ses voisins,
    pour permettre au “peuple français” de continuer à vivre à crédit.

    A priori, la violence qui pourrait renverser ce système ne viendra
    donc pas des “assujettis à l’impôt” qui préfèrent que ça continue,
    à grands renforts de tirs de flash ball dans la tête ou de GIGN avec
    lance flammes, comme en Nouvelle Calédonie, si riche en nickel.

  3. Cher Henri votre analyse est juste. J’ajouterai que la France est devenue un pays de fonctionnaires qui considèrent que ce pays est à eux, les autres ne sont que des esclaves..

    Dans ce monde qui est le nôtre maintenant, lire, penser, rêver, rire, découvrir, c’est résister. Le Fascisme des administrations est rampant !
    Voilà pourquoi la France est en déclin !
    il y a la violence directe de certains fonctionnaires ou la vidéo devient une preuve irréfutable et la violence indirecte moins visible, pour ne pas dire invisible mais beaucoup plus destructrice ou les preuves ne servent à rien car même les lois sont bafouées, le pillage est permis jusqu’à la mort. Les administrations utilisent les chambres à gaz indolores, tu meurs à petit feu , la France est devenue un camp de concentration d’abus de pouvoir des administrations. Le bruit des bottes du policier français fait mal, mais par contre celui des pantoufles des administrations françaises est pire encore.
    En conclusion continuons à être l’arme, car; le danger ne vient pas de celui qui mord , mais par celui qui lèche car ceux qui sont neutre en situation d’injustice, ont choisi l’oppresseur administratif. La France est devenue peu à peu un pandémonium et ce n’est pas un euphémisme.

    Les élus souvent issus de la Fonction publique ou d’entreprise nationales, pensent que les administrations sont parfaites et donc ils n’apportent aucun correctif , mais quelle naïveté .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.