Besoin de croire et rationalité, l’avenir du blog.

Peut-on donner à ce blog un objectif universel, lui qui est né de l’oppression ?

C’est la question dont nous devons débattre.

Si la réponse est oui, il se trouvera des hommes et des femmes de bonne volonté pour atteindre cet objectif — même si, comme l’accepte Claude Reichman, ils ne sont au départ qu’une petite poignée — à la seule condition que tous participent, sincèrement, librement, chacun à la hauteur de ses moyens et pour le bénéfice de tous.

Nous devons d’abord nous mettre d’accord sur l’ennemi et l’objectif à atteindre.

L’objectif à atteindre :

La vérité, qui se définit par la démonstration. Le champ des hypothèses doit être illimité, mais ne peut être cru que ce qui est démontré.

L’ennemi à combattre :

La croyance en ce qui n’est pas démontré, que l’on appelle religion, à travers son clergé.

En ce qui nous concerne ce sera l’égalitarisme dont le clergé est la fonction publique.

Celui-ci comprend :

– un bas clergé, le fonctionnaire de base, croyant, parasitaire, injuste et corporatiste, sans surprise, aisément repérable parce que servant son intérêt ou sa corporation au détriment de sa mission initiale de service public.

– un haut clergé, la haute fonction publique, inaccessible, non croyant, machiavélique, particulièrement dangereux, manipulant la représentation de l’opinion publique, l’amenant à mettre en œuvre des lois contraires à la pensée majoritaire. Traite à la démocratie.

La proposition

Sur ces bases, et quelles que soient les difficultés à venir et le peu d’espoir d’aboutir, je veux bien, pour le temps qui me reste, engager cette œuvre collective, tant la vie telle qu’elle se présente aujourd’hui me parait désespérante pour tous, jeunes et vieux réunis.

Il y a quelques jours j’ai proposé la création de la FFR, Fédération de la France Réelle, c’est toujours l’objectif. Il s’agit simplement de démarrer sans attendre de pouvoir nous réunir physiquement, ce qui peut s’avérer lointain.

Les moyens

Je propose de nous appuyer sur la pensée du philosophe Sun Tzu — dont l’existence n’est pas avérée — auteur de “L’art de la guerre”, sans doute 500 ans avant JC, opportunément cité dans Le Point de cette semaine : ” Qui connait l’autre et se connait en cent combats ne sera point défait ; qui ne connait l’autre mais se connait sera vainqueur une fois sur deux ; qui ne connait pas plus l’autre qu’il ne se connait sera toujours défait”.

Cette pensée est frappée au coin du bon sens, nous la ferons notre.

Connaitre l’autre

Vous l’avez compris notre arme étant le blog, c’est le nombre des contributeurs et des lecteurs qui fera notre force.

Nous devons être cent contributeurs au minimum et des centaines de milliers de lecteurs. Un objectif de mille lecteurs jour parait raisonnable.

Tout en restant attachés au fisc qui est le bras armé de l’égalitarisme, nous refondrons le blog pour le dépersonnaliser, pour qu’il appartienne à tous.

Ceci réalisé, ce blog devra être l’endroit où l’incohérence de l’égalitarisme, son injustice destructrice, seront démontrées billets après billets.

Jusqu’à la connaissance totale de la pensée et des méthodes de l’égalitarisme et de son clergé.

Nous connaître

Cela passera par la définition de nos objectifs, les moyens de les atteindre, la démonstration de leur utilité, de leur nécessité.

La liberté individuelle et la propriété, le mérite et l’engagement, l’intégrité, seront probablement les bases de notre objectif. A nous de faire la preuve de l’intérêt collectif de ces aspirations.

La guerre que nous devons gagner

C’est évidemment la conquête de l’opinion publique, c’est évidemment un combat exclusivement intellectuel, qui doit se terminer dans les urnes et non dans la rue. La vérité et la réalité doivent terrasser la croyance égalitariste, la religion et son clergé.

Le premier acte

Je demande à notre webmaster d’ouvrir un onglet “forum” où chacun pourra s’exprimer. S’il rencontre un lectorat et si nait en lui une nécessité d’écrire nous lui ouvrirons un compte auteur.

C’est parti. Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 thoughts on “Besoin de croire et rationalité, l’avenir du blog.

  1. Très bonnes réflexions et bonnes idées!
    “Le Livre de Sun Zi l’Art de la guerre est mon livre de chevet” ( pour ceux qui veulent le lire = Bibliothèque Stratégique, Economica).
    La vérité ne peut plus être enfermée, elle nous rend libre , elle est sans pitié , nous avons ainsi publié des vérités irréfragables des dysfonctionnements , des tricheries, des abus de pouvoir…etc, judiciaires que nous avons dus subir, vous avez permis de non seulement les détaillées avec des preuves irréfragables mais les expliquées au plus grand nombre grâce au Site Temoignage Fiscal.
    Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin et Si vous ne pouvez pas éliminer l’injustice, au moins racontez-la à tous disait Mr Ali Shariati, sociologue iranien (1933-1977). » C’est donc ce que nous faisons !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *