COVID, encore COVID, toujours COVID …

Plus de vaccin en Occitanie. Vous vous en foutez, moi aussi. Mais bon, voilà, plus de vaccin en Occitanie…

Livraison possible la semaine prochaine, peut-être, sans doute…

La France sous perfusion de fausse monnaie, le débranchement n’est pas prévu dans l’immédiat.

Qui croit que c’est la vraie vie ?

Nous voilà tous en apesanteur, dans un espace dont on sait parfaitement qu’il n’existe pas, tout en faisant semblant de croire qu’il existe.

Vous connaissez celle du type qui tombe du vingtième, que l’on entend dire à chaque étage : “Jusque-là, ça va”. C’est nous ça.

Le terminus va être terrible ? Oui, et bien plus encore.

Mais les honnêtes gens s’en sortirons toujours. Eh bien non justement, arrive au galop le temps des crapules, des sans scrupules, des méchants, des prédicateurs névrosés, des mouvements de foule mortels, de la disparition du droit, de la prééminence de la force aveugle, des rançons du plus faible, de la vengeance du délinquant, de la chienlit totale, du règne de chacun pour sa peau.

COVID au moins nous aura servi à ça, à nous mettre lucidement face à notre avenir de chacun pour sa peau.

La sécurité de la santé, qui coute chaque année le prix de toutes les dépenses de l’Etat, et résultat : “restez chez vous et prenez du doliprane… Ou alors nous allons être obligés de construire des “covideries” pour vous isoler, pour que vous ne nous passiez pas votre merde de COVID. Compris.”

Oui, mais mon médecin référant ? : “Puis-je avoir une consultation ? Des soins ? De la compassion ?” Pas question : Réclusion ou réanimation uniquement.

Avant l’hôpital : répondeur. Avant le vaccin : répondeur. Avant la faillite et le suicide : toutes nos lignes sont occupées.

C’est la vie de l’homme blanc occidental, de sa femme son égale, des LGBT réhabilités, et des immigrés qui croyaient trouver chez lui travail et fortune.

Pas conforme aux séries américaines, pas conforme à la littérature européenne, parfaitement conforme à l’histoire de tous ceux qui trichent. Grandeur et décadence, tout un programme.

Bon, pour le vaccin en Occitanie : rappelez les semaines prochaines…. Pour les perfusions de monnaie, demain : souvenir, souvenir…

Et n’oubliez pas, tout à l’heure pour tous : IMPÔTS, IMPÔTS, IMPÔTS…. RUINE, RUINE, RUINE…

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

One thought on “COVID, encore COVID, toujours COVID …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *