Vladimir Poutine, un nouveau Tsar ?

Préliminaires

Déjà, pour préciser les choses, je fréquente la Russie depuis 2005. J’y ai trouvé mon épouse de passeport russe et de père ukrainien, mais russe dans l’âme car c’est en Russie qu’elle a fait ses universités dans la vie mais aussi au sein de celles-ci. Elle possède aujourd’hui la double nationalité française et russe. Ce qui n’est pas mon cas car pour obtenir la nationalité russe, je devrai abandonner mon passeport français …

Je connais donc un peu le pays, et quoiqu’on en dise, j’ai vu clairement le quotidien des gens se modifier et particulièrement dans une ville, Samara située à mille kilomètres de Moscou direction sud-est, qui compte près de deux millions de personnes, où j’ai fini par y investir dans de l’immobilier. La Russie évolue et prend souvent exemple sur des standards européens pour s’améliorer dans le quotidien des gens. Les nouveaux bâtiments changent de l’ère SSSR, les normes européennes s’y imposent petit à petit, comme dans bien des registres.

La Russie n’est pas fermée à l’Europe, et bien moins par V. Poutine, que ses prédécesseurs. La Russie est à présent un « eldorado de business » pour les occidentaux européens ce qu’ont parfaitement compris G. Schroeder et F. Fillon. Nous y voyons des firmes européennes bien implantées comme Auchan, Ikea ou Leroy Merlin, Renault ou encore la Société Générale etc, avec des standards russes pour épouser la population autochtone. Il y a le choix, car le marché est ouvert. Je passe sur tous les petits marchés locaux où vous trouverez tout ce que vous voudrez, en cash.

Enfin, pour en finir avec ces préliminaires, les russes connaissent bien mieux notre culture française qui les ravit, tandis que nous, nous n’en connaissons pas grand-chose …

Prolongements

La Russie est un vaste territoire peuplé avec une faible densité de population, mais avec des « blancs caucasiens » comme nous qui détiennent le pouvoir à l’ouest de la Russie et à notre est. Ils sont comme nous via une histoire différente mais plein d’interactions, qui se prouvent d’ailleurs par notre promiscuité dans notre coopération versus le domaine scientifique terra mobilité et au-dessus de notre planète. Toutefois la Russie reste seule dans des accords bilatéraux, sans communauté de nations puissantes intégrées autour d’elle.

V. Poutine a verrouillé la Russie dès la tentative des occidentaux de s’y immiscer suite à la période Gorbatchev qui a fait tomber la SSSR et les murs pour libérer une couronne de pays satellites inféodés alors à la SSSR. Personne en Europe n’imagine le quotidien des russes lors de la période Eltsine, avec une forte dévaluation du rouble qui a euthanasié les fourmilles épargnantes.

Dire que les russes ont envie de vivre au mode occidental et plus particulièrement européen plein de normes, de taxes et de contraintes au quotidien, avec en contrepartie ce que nous sommes, nous européens, sera un long chemin. Mon épouse a franchi le Rubicon, comme d’autres de ses connaissances, et je suis persuadé qu’elle ne le regrette pas. Mais elle est patriote et de fer. Son âme est russe …

L’âme russe n’est pas dans des Ehpad pour ses vieux mais pour s’en occuper comme nous le faisions chez nous autrefois.

Ces gens sont terriblement curieux et accueillants, mais aussi résilients …

Que va faire Vladimir Poutin avec l’Ukraine ?

Il s’appuie sur les accords de Minsk signés le cinq septembre 2014 sur douze points dont trois sont essentiels :

1. Assurer un cessez-le-feu bilatéral immédiatement ;
2. Assurer la surveillance et la vérification du cessez-le-feu par l’OSCE ;
3. Organiser une décentralisation des pouvoirs, par la mise en application d’une loi ukrainienne (loi sur le statut particulier), accordant de manière temporaire l’autonomie locale dans les oblasts de Donetsk et de Lougansk :
4. Assurer une surveillance permanente de la frontière russo-ukrainienne par l’OSCE et instaurer une zone de sécurité à cette même frontière.
5. Libérer immédiatement tous les otages et les personnes retenus illégalement.
6. Adopter une loi ukrainienne visant à interdire les poursuites et les sanctions contre toutes les personnes impliquées dans la guerre du Donbass.
7. Poursuivre un dialogue national entre les parties.
8. Mettre en œuvre des mesures afin d’améliorer la situation humanitaire dans le Donbass.
9. Procéder à des élections anticipées dans les oblasts de Donetsk et de Lougansk.
10. Démilitariser la zone de conflit, en retirant du territoire ukrainien le matériel militaire, les forces armées et les combattants étrangers.
11. Mettre en place un programme économique pour favoriser la reprise des activités et de l’économie locale dans le Donbass.
12. Assurer la protection personnelle des participants aux consultations.

En clair, cela veut dire :

– Démilitariser l’Ukraine ;
– Neutraliser la même ;
– Et cesser les exactions contre les populations russophiles du Donbass, de Donetsk et Lougansk …

Poutine n’est pas dans l’expansion mais dans la réaction ! Il ne veut absolument pas de forces de frappe militaire belliqueuse proche de Moscou et de son territoire.

La réception des occidentaux ? Mettre de l’huile sur le feu !

Une question vient : Est-ce que la troisième guerre mondiale commence ? C’est possible, mais elle ne sera pas à l’avantage des occidentaux, car l’industrie militaire des russes dépasse nos mirages d’être les plus forts. Tout va venir de la détermination de V. Poutine ou de l’acceptation des pouvoirs occidentaux.

Bien à vous !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 5,00 sur 5 (6 avis)
Loading...

10 réflexions sur « Vladimir Poutine, un nouveau Tsar ? »

  1. Merci pour votre point de vue et celui de votre épouse qui rééquilibrent le débat.
    Je fais partie de ces occidentaux qui connaissent peu voire pas du tout la culture russe.
    J’ai l’impression que la vraie question aujourd’hui, est :
    Qui veut la guerre ?
    Je serais tentée de répondre : Personne hormis celui qui l’a déclarée
    Il me semble que tout individu sensé refuse la guerre car au final, tout le monde y perd.
    Que ce soit sur le plan humain ou économique, le prix est toujours exorbitant.
    La destruction est rapide alors que la reconstruction prend son temps
    Les occidentaux ne veulent pas la guerre, c’est évident,
    Les ukrainiens en première ligne et épris de de liberté non plus.
    J’imagine que bon nombre de russes sont également contre l’invasion : mot désormais interdit en Russie, d’après ce qu’on nous dit.
    Puisse cette guerre contre toute attente, se révéler éphémère !

  2. Quelles que soient les explications l’agression d’une population par une armée est inacceptable.
    Poutine se trompe de siècle.
    Et il a le culot de sous-entendre l’arme atomique.
    Reprenez-vous Richard Armenante.
    Le peuple Russe ne peut pas faire oublier les dizaines de millions de morts et la misère que sa religion communiste a provoqués, qui ne peuvent pas être comparés à l’âpreté des américains en affaires.
    Revenez sur terre Richard
    N’abusez pas de la liberté d’expression de ce blog. Merci
    Amicalement

  3. Les USA sont à la manoeuvre car il n’ont jamais voulu que l’Europe se rapproche naturellement de la Russi, car celà en ferait une très grande puissance économique et militaire et affaiblirait les USA. On ne peut en vouloir aux USA qui défendent leurs intérêts, mais nous devons reprocher aux européens et à la France en particulier qui collaborent contre les intérêts nationaux.
    Stratégie des Russes= Si vous ne faites pas aujourd’hui ce que vous avez dans la tête, demain vous l’aurez dans le cul « Coluche »
    Les adversaires des RUSSES ont fait en UKRAINE ce qui se fait en France. Tout est dit !
    Ils ont pillé l’UKRAINE et ses richesses!
    ET avec humour= “OTAN en emporte le vent”

    1. RAPPEL =De Alexandre Del Valle – Enseignant – Chercheur-associé au CPFA – Bruxelles – et Directeur de Recherche au Centre Français de recherche sur le Renseignement (CF2R)
      Le plan américain depuis 2003 consiste à appuyer les forces anti-russes et à l’encercler. L’ouverture de l’OTAN vers l’#Ukraine a pour but de pousser #Moscou à l’erreur pour déclencher des sanctions et mettre le gaz russe hors jeu en Europe. @SudRadio cliquez pour écouter= https://www.youtube.com/watch?v=0AnooyPA7Yw

      1. Le conflit #Russie #Ukraine est lié à la guerre énergétique déclarée par les #US à la Russie, cette dernière devant être présentée comme hostile ou même poussée à l’être ou à le redevenir. #Nordstream
        ➡️ Mon analyse pour Valeurs actuelles, Crise ukrainienne : les gazoducs russo-européens, l’épine dans le pied pour l’hégémon américain ) Cliquez = https://www.alexandredelvalle.com/single-post/crise-ukrainienne-les-gazoducs-russo-europ%C3%A9ens-l-%C3%A9pine-dans-le-pied-pour-l-h%C3%A9g%C3%A9mon-am%C3%A9ricain

        1. Mon sentiment sur la crise ukrainienne, mais cela ne suffit probablement à se faire une idée de la situation réelle, pour la comprendre. Et là, ce candidat malheureux aux dernières élections, fait une démonstration magistrale (qui m’a étonné) très documentée et largement enrichie de faits géopolitiques qui ne souffrent AUCUNE CONTESTATION de la réalité politique telle qu’elle s’est présentée à Poutine .
          Je trouve cette attaque DETESTABLE et CONDAMNABLE, mais elle est tellement corroborée par des faits politiques et économiques qui sans la justifier peut permettre de mieux comprendre pourquoi la Russie en est arrivée là et pourquoi son président parle de néonazis qu’il lui faut combattre!
          Une info que l’on m’a adressée, c’est long (presque une heure)mais tellement riche et clair qu’il ne faut pas passer à côté!!
          Cliquez pour écouter= https://www.youtube.com/watch?v=W-d7AxEBc30

  4. Vous avez raison, les Russes n’ont pas complètement tort dans l’absolu.
    Mais dans la pratique leur démocratie n’est pas acceptable.
    Le fait que la nôtre est perverse et déviante ne peut être comparable, à ce jour nous avons encore la liberté d’expression.
    Cette différence vaut-elle, où nous vaudra-t-elle, une guerre ?
    Poutine a-t-il les moyens de la faire, il n’est que 140 millions, la Chine ne le trahira-t-elle pas contre la possession d’une partie de ses grands espaces ?
    Je serais lui je ne tenterais pas le coup.
    Mais alors comment sortir de ce guêpier ?
    Pas facile…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.