Un champ de ruines

Il y a des centaines de milliers voire des millions de personnes en France, de français, dont la vie matérielle est devenue un champ de ruine, un espace de destruction massive dans lequel ils n’ont plus de place pour vivre, tout simplement.

Cela dans l’indifférence générale.

Les responsables sont deux administrations, le fisc et l’URSSAF.

Je suis volontairement allé au bout de ce champ de ruine, en visite naïve disons…

Les choses se sont passées en deux temps.

Premier temps, lorsque les premières attaques iniques de ces deux prédateurs se sont produites, j’ai pensé qu’il s’agissait d’un conflit d’ordre personnel, un accident, une maladresse singulière qui me visait. C’était une erreur que tout le monde fait, ce fût une perte de temps.

C’est seulement dans un deuxième temps que j’ai compris qu’il s’agissait en fait d’un problème général, structurel, une façon d’exercer le pouvoir. Personne n’est visé individuellement, tout le monde est concerné.

Je me suis donc transformé, un peu involontairement au départ, en résistant structuré. J’ai dû comprendre le pourquoi et le comment, c’est fait. Dernier problème, je suis resté très isolé, vais-je le rester longtemps, je ne sais pas… mais sans doute que non. Le temps joue pour moi et ceux qui comprennent, les autres vont largement déchanter. Comment vont-ils le prendre quand il va falloir gagner ce que l’on vaut, uniquement ce que l’on vaut ?

Alors qu’aujourd’hui, une partie du pays pille l’autre, c’est un constat objectif.

Dans un premier temps les pillards dévalorisent les pillés. Ils sont traités de “fraudeurs fiscaux” comme étaient traités d’hérétiques les premiers protestants isolés. Cette qualification “d’hérétiques” a permis de tuer, et de déposséder, les protestants, celle de “fraudeur fiscal” permet de déposséder ceux qui en sont qualifiés, donc de les tuer.

Dans un deuxième temps les pillards s’absolvent, ils se donnent le beau rôle : “ils redistribuent” disent-ils. Ce n’est pas tout à fait la réalité. Effectivement ils distribuent, mais ce sont des cadeaux ciblés avec l’argent volé, et exclusivement dans le but d’acheter des voix pour leur élection, pour capter ou conserver le pouvoir. Rien d’autre ne compte à leurs yeux, ni la vraie misère, ni la ruine du pays par éparpillement infructueux du capital.

Cette dérive de la démocratie est une grande souffrance qui ne peut s’exprimer nulle part. Evidemment pas dans les médias, non plus auprès des tribunaux, encore moins devant l’administration et surtout pas devant la population qui est acquise à la croyance des bienfaits pour elle de ces pillages et au procès en sorcellerie des pillés.

Une chappe de plomb écrase la France sur ce sujet. La faillite en tout est au bout. La terreur s’est installée du fait des moyens illimités et de l’impunité totale des pilleurs.

N’imaginez pas que ne seraient visés que les milliardaires, qu’évidemment tout le monde déteste sauf s’ils sont footballeurs.

Descendons un peu si vous le voulez bien.

Anecdote d’une taxe de séjour ordinaire

Dans l’île de Ré, comme ailleurs, les logements loués l’été sont soumis à une taxe de séjour. Elle était due pour chaque nuitée de chaque vacancier et calculée à partir de ces nuitées.

Cette solution simple demandait sans doute trop de travail aux fonctionnaires dédiés à son encaissement. Je l’ai toujours payée scrupuleusement.

Alors, pour alléger le travail des fonctionnaires et rendre le bébé plus rentable, elle fut déconnectée de sa base : les vacanciers, pour être rattachée à l’immeuble.

Ce faisant elle devenait une taxe de séjour due même en absence de séjour : malin non ?

Pour faire bon poids, les calculs automatiques d’occupation prévus lors du changement d’assise étaient plus de deux fois supérieurs à la réelle occupation. Si par cas on oubliait de préciser les dates d’ouverture de son meublé, en gros deux mois pleins à Ré, elles étaient calculées sur six mois…

J’ai fait mes déclarations, elles n’ont pas été enregistrées pour je ne sais qu’elle raison.

Les calculs de la taxe pour moi se sont avérés complètement erronés.

Je m’en suis ouvert en son temps, sans succès, auprès de l’organisme d’établissement de la taxe, qui n’est plus accessible qu’en ligne.

Puis, occupé par les agressions directes du fisc, j’ai perdu de vue cette fameuse taxe.

Relancé récemment, je vous mets en copie ci-dessous mon échange de mail avec je ne sais qui :

Mon mail :

“Le 2022-05-14 16:34, groupe.dumas.France a écrit :

Bonjour,

En pièce jointe, le courrier reçu d’un huissier.

Les comptes ne sont pas bons, mais mon souhait de vous régler ma taxe de séjour est réel.

Je suis dans l’île de Ré le mardi 7 juin, pouvez-vous me recevoir ce jour là en fin de matinée ou en début d’après-midi pour que nous trouvions une solution.

Respectueusement. H. Dumas

La réponse

https://iledere.taxesejour.fr/

Bonjour monsieur Dumas,

Nous vous invitons à prendre contact avec le centre des impôts de La Rochelle

Au 26 Avenue de Fetilly

17000 La Rochelle

Tel : 0546276100

Nous ne sommes pas en mesure de répondre à votre demande.

Nous vous souhaitons une bonne journée

Bien cordialement,

La Régie taxe de séjour

Conclusion

Un calcul de taxe de séjour, contesté depuis longtemps, faux, ne correspondant pas à la réalité d’occupation, en fait ne correspondant à rien, devient soudain une créance fiscale encaissable par le centre des impôts avec tout ce que cela va supposer de violence, ATD, saisies attribution, etc…

Donc, saisie du Tribunal Administratif dont je peux déjà vous donner le résultat, qui ne se penchera absolument pas sur la réalité de cette taxe, ou plutôt son irréalité, qui rendra son recouvrement crédible…. Etc… Bilan futur un vol d’au moins 4.000 €.

Quelle merde.

Vous trouvez cet exemple insuffisant ?

Alors, voyez ceci.

En 2014 j’ai 70 ans. Nous avions une personne à domicile, car mon épouse et moi-même n’ayant pas l’extrême bonheur de bénéficier d’une retraite de l’Etat français — malgré 40 ans de cotisation nous n’avons en retour que 450 € par mois — nous étions souvent à l’extérieur pour essayer de gagner notre vie, et de sauver notre peau des griffes des malades du fisc.

Cette personne à domicile générait des cotisations URSSAF. Dans le même temps l’URSSAF me doit de l’argent pour des exemptions liées au fait que nous avons eu quatre enfants. Peut-être aussi du fait que nous n’avons plus de revenus et aussi 70 ans, plus à venir.

Impossible d’obtenir un rdv pour le calcul exact des sommes dues à l’URSSAF, impossible d’obtenir ce calcul par la justice ou par la nomination d’un expert à ce sujet.

Résultat, lisez cela : Un commandement aux fins de saisie vente 

Encore une poursuite aveugle, en grande partie injustifiée, un meurtre gratuit

Une petite dernière pour la route

Si vous êtes un architecte ayant débuté dans les années 70, vous avez cotisé à la CIPAV. Une merveille la CIPAV.

Après quarante ans de cotisations, quelquefois modestes les années maigres, mais largement copieuses les années grasses, vous avez droit à une retraite de 450 € par mois. Formidable. A vous les croisières et autres activités de nos retraités…

Mais ce n’est pas tout, si vous travaillez encore à la fin de votre contrat de quarante ans de cotisations, vous devez payer une cotisation à la CIPAV en échange de laquelle… ce paiement ne vous ouvre aucun droit.

Mais vous recevez ce type de contrainte

Vivre dans un champ de ruine c’est dur.

J’ai bien pensé à en appeler à l’OTAN pour m’aider dans ma résistance, mais je n’ai ni l’adresse ni le téléphone du directeur des opérations…

Alors, je suis obligé d’attendre que l’édifice s’écroule, mais – et c’est terrible – avant de s’écrouler il va finir de totalement me piller, évidemment, pour tenter de sauver sa peau.

Que penser de tout cela ?

Ma conviction aujourd’hui est que l’imbécilité – terme officiel de la connerie en langage judiciaire – est partout à la manœuvre.

Tous ceux qui se livrent à ces exactions n’en n’ont pas conscience. Ils sont si sots qu’ils croient à leur propre propagande, qu’ils adhèrent à l’idée que le contribuable est un tricheur et qu’ils sont des justiciers.

C’est incroyable tant de connerie, mais c’est ainsi.

Ils n’ont aucune vision de leur avenir, du carnage qui se prépare. Ils se congratulent bêtement, se félicitent de leur connerie. C’est irréel.

Faut-il que Poutine soit stupide pour être parti à la conquête d’un monde qui allait s’écrouler tout seul à sa porte, qu’il n’aurait eu qu’à ramasser à la louche, alors qu’il a donné à ce monde un répit qui lui permet de continuer à piller sa population au service des hommes du pouvoir et de leurs affidés.

Comme quoi les cons sont partout…. à l’Est, à l’Ouest, au Nord, au Sud, c’est la génération spontanée.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

4 thoughts on “Un champ de ruines

  1. (…) Dernier problème, je suis resté très isolé, vais-je le rester longtemps, je ne sais pas…

    Vous n’êtes pas isolé.
    Je me retrouve complétement dans ce que vous vivez et décrivez.
    A la différence de vous, j’ai bénéficié du minimum syndical en terme de soutien familial et amical.
    Au début oui, l’être humain s’épanche et fait preuve d’empathie.
    Mais lorsqu’un conflit, une situation désagréable dure, ça lasse l’entourage.

    Oui, c’est immoral, moche et dans le même temps : tellement humain !

    ‘Mieux vaut faire envie que pitié’ dixit une de mes connaissances.
    La solidarité, tout le monde adhère tant cela ne dure pas très longtemps.

    Un divorce qui perdure parce qu’un menteur, manipulateur et fraudeur a intérêt à ce que cela traine…+
    Un conflit avec l’administration fiscale et votre vie bascule.

    Durant tout ce temps (10 ans déjà) où les agents de BERCY et un fraudeur
    s’affrontent ;
    Deux jeunes enfants de 5 et 10 ans confiés par la justice au parent toxique qui s’emploiera durant 10 ans à disqualifier et ‘clochardiser’ la mère
    évoluent et grandissent quasiment seuls…

    Et tout porte à croire qu’il vont s’en sortir admirablement.
    C’est sans doute cela, le miracle de la vie

  2. Cher Henri, Dans ce monde qui est le nôtre maintenant, lire, penser, rêver, rire, découvrir, c’est résister. Le Fascisme est rampant !
    La France n’existe plus, c’est une simple zone commerciale de l’Europe et des USA.
    Une mascarade et une parodie de concour Eurovision de la chanson, qui démontrent les magouilles et la soumission totale aux USA et l’OTAN. Mais en majorité les citoyens du monde sont, semble-t-il OK !

    1. Ma Famille des résistants de la 1ere heure en 1940, des rues et avenue ainsi que décoration de la Grand-croix de la légion d’honneur, témoignent du sacrifice humains . Ma famille m’a appris cette curiosité nécessaire à la vérité et la cruauté des hommes et de la guerre. Quand ma famille tentait d’informer sur ce que faisait les Nazis les français ne voulaient pas le croire.

      1. La guerre de 1939 a généré deux types de résistance au nazisme.
        La résistance du monde occidental qui a débouché sur la liberté, emmenée par les USA et la résistance de l’URSS qui a débouché sur le communisme stalinisme aussi liberticide et encore plus tueur que le nazisme.
        Les deux ne résistaient ni pour les mêmes raisons ni pour le même objectif.
        Mon frère a été fusillé par les allemands à Montluçon, il résistait pour la liberté occidentale.
        Je ne me permets aucune prétention personnelle face à son ultime sacrifice pour lequel j’ai le plus grand respect, mais c’est lui qui a perdu la vie, pas moi, je n’ai donc rien à revendiquer et sa mort ne me donne aucun quitus de pensée.
        Suis-je clair ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.