Où l’on retrouve l’escroc CIPAV

Bonjour,

J’ai besoin de votre indulgence pour la qualité de cette vidéo, liée à la vétusté de mon matériel que je ne peux pas changer pour l’instant.

Mais le sujet vaut la peine…

Bien à vous. H. Dumas

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 5,00 sur 5 (5 avis)
Loading...

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

2 réflexions sur « Où l’on retrouve l’escroc CIPAV »

  1. Cher Henri votre démonstration est Irréfragable et par cette histoire vous démontrez ce qu’est la justice française. La Cour de cassation ou la CEDH ont elles le pouvoir de faire comprendre la justice ?
    Frédéric BASTIAT disait = « Quand le pillage devient un moyen d’existence pour un groupe d’hommes, qui vit au sein de la société, ce groupe finit par créer pour lui-même tout un système juridique qui autorise le pillage et un code moral qui le glorifie.

    La République Française et sa démocratie sont le système qui permet à une petite caste d’incompétents d’avoir du pouvoir , des privilèges , et de l’argent en dépossédant le peuple des richesses qu’il produit le faisant travailler tous les jours et toujours plus pour rembourser une dette que des incompétents ont créée ..

    “Les lois seront comme des toiles d’araignées: elles arrêteront les faibles et les petits; les puissants et les riches les rompront et passeront au travers”.
    Cette phrase, citée par Plutarque, aurait adressée à Solon par un “philosophe barbare Scyte” du nom d’Anacharsis, au 6ème siècle av JC. Phrase naïve ou dépassée, car nous savons que les auteurs des lois d’aujourd’hui les rédigent de sorte que les puissants et les riches n’aient même plus à traverser de vulgaires toiles d’araignées.

    Donc face à un état mafieux =
    Comme disait un maffieux Al CAPONE= « On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un révolver, qu’avec un mot gentil tout seul »,
    et Pierre Desproges un honnêtes homme = «Si la violence ne résout pas ton problème, c’est que tu ne frappes pas assez fort»,
    et Rappel de Mr Blaise PASCAL disait (Pensées) « Il est juste que ce qui est juste soit suivi, il est nécessaire que ce qui est le plus fort soit suivi.La justice sans la force est impuissante ; la force sans la justice est tyrannique. La justice sans force est contredite, parce qu’il y a toujours des méchants ; la force sans la justice est accusée. Il faut donc mettre ensemble la justice et la force ; et pour faire cela faire que ce qui est juste soit fort, ou que ce qui est fort soit juste ».

    UN JOURNALISTE AVAIT BRISE L’OMERTA SUR LA MAFIA D’ÉTAT EN France, Cliquez pour écouter= https://www.youtube.com/watch?v=EveWWX3fB2M

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.