On ne peut se contenter de parler et d’écrire, il faut agir !

On ne peut se contenter de parler et d’écrire, il faut agir !

Les sociétés humaines ont tendance à déraisonner. C’est un effet de la psychologie des foules. En ce moment, la France nous donne un terrible exemple de cette dérive. Le mal français n’est pas très difficile à diagnostiquer. L’Etat a mis la main, directement ou indirectement, sur les deux tiers de l’économie du pays. Rien ne peut donc se faire sans lui. Or l’Etat ne sait rien faire. Entendons-nous. Il ne sait rien faire en dehors de l’activité pour laquelle il a été créé : assurer la sécurité des habitants du pays. Tout ce qu’il peut faire d’autre est par nature inutile, car redondant : les habitants sont parfaitement aptes à le faire eux-mêmes, et ils le feront mieux que l’Etat.

Le mal français est donc parfaitement identifié. Et le traitement à lui appliquer coule de source. Mais c’est à ce moment stratégique que l’entreprise réformatrice se bloque. Par un double effet. Celui des tenants et bénéficiaires de l’Etat, qui ne veulent pas perdre leurs avantages et privilèges. Et celui des réformateurs, que paralyse le syndrome du Rubicon : en France, depuis le baptême de Clovis, le pouvoir est sacré, et s’en prendre à lui est comme violer un lieu saint.

Je ne vois pas d’autre explication à la paralysie française. Je suis tombé par hasard sur une liste des libéraux français. Ils sont finalement très nombreux. J’en connais la plupart, et je sais que leurs qualités intellectuelles sont éminentes. Ils sont tous évidemment d’accord sur l’impérieuse nécessité de faire reculer l’Etat ? Alors pourquoi l’Etat n’a-t-il jamais reculé ? Parce qu’en fait les libéraux se sont contentés de parler et d’écrire, et qu’ils n’ont mené aucune action de terrain contre l’abusive emprise de l’Etat.

Nous voilà arrivés au point où l’histoire peut basculer. Continuer à mener des colloques libéraux peut procurer le grand plaisir de se retrouver avec des gens qui pensent comme vous, mais à l’issue du colloque, « le canard est toujours vivant », comme disait Robert Lamoureux. Alors le moment est venu de mobiliser papa, maman, et pourquoi pas la bonne, avec bien sûr « moi », c’est-à-dire vous.

La réforme ne viendra que d’une mobilisation du peuple. C’est une constante de l’histoire. Benjamin Constant avait noté avec raison que ceux qui étaient appelés à prendre la tête de la mobilisation populaire devaient être issus du milieu qu’ils avaient à combattre. Ils devaient en comprendre les ressorts profonds pour concevoir une stratégie victorieuse en déjouant les pièges de l’adversaire.

On en a eu une illustration avec le mouvement des gilets jaunes. Privés de leaders, ceux-ci ont fini par tomber entre les mains d’individus instruits mais de mentalité primaire, qui n’avaient pour idée que de « punir les riches ». Le genre de stratégie qui n’a jamais conduit qu’à accroître la pauvreté du peuple. La révolution française de 1789 est tombée dans les mêmes travers, alors qu’elle s’était déclenchée sous les auspices des droits de l’homme, fixés à jamais dans la Déclaration du 26 août. Elle a dégénéré dans la Terreur et a fini dans la dictature de Napoléon.

C’est la raison pour laquelle j’ai entrepris mon action contre le monopole de la Sécurité sociale. Elle a réussi à mobiliser des troupes en grand nombre, qu’attirait le combat contre un système qui, sous couvert de protection du peuple, ne faisait que l’assujettir et l’appauvrir. Nous avons utilisé les dispositions européennes, qui sont favorables à l’abrogation de tous les monopoles. L’Etat n’a pu s’y opposer qu’en contraignant la justice française à se déshonorer par la négation des lois et du droit. Mais des centaines de milliers d’indépendants sont à présent libres de l’assujettissement social, et toute la population française est sur le point de jouir de cette extraordinaire liberté.

Il n’y a donc plus lieu de discourir du libéralisme. Il faut le vivre et le faire vivre à tous. Et c’est ce qui conduira la France à voguer vers la réduction des dépenses publiques au tiers du Pib, seuil au-delà duquel on bascule dans le socialisme et le communisme, comme le général de Gaulle l’avait fort justement formulé.

La liberté sociale est une grande cause, parce que sa suppression a conduit à l’asservissement du peuple. Je regrette que tous les libéraux ne soient pas présents dans cette bataille. C’est pourtant leur place. Mais il est vrai que les guerres ne se gagnent généralement pas avec le concours des plus instruits ni des plus diplômés. Simplement, c’est le peuple qui les gagne. Et le peuple n’est pas fait d’une addition d’individus. C’est un être vivant qui a ses pensées propres et ses rites, et qui sait d’instinct ce qui est bon pour lui.

Claude Reichman

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 thoughts on “On ne peut se contenter de parler et d’écrire, il faut agir !

  1. Agir à un coût exorbitant. Je l’ai payé et le paie encore. Claude Reichman aussi.
    Tout le monde ne peut pas l’assumer.
    Effectivement la solitude dans cette lutte est démoralisante, mais pas plus que celle du soldat au front.
    La victoire finale est la seule qui compte peu importe quand et comment la population s’y est ralliée.
    Pour l’obtenir il ne faut pas que les combattants meurent au front, soient mis en liquidation par la SS, et ce n’est pas facile.
    Ceux qui agissent pour une idée et ceux qui l’entretiennent sont également respectables.

    1. Je suis tombée par hasard sur cette vidéo d’une victime du ‘système Bercy’ assez récent puisque datée de 2021.

      https://www.youtube.com/watch?v=EljhhHkSURI
      Cette victime et son avocat vont devant la cour de justice européenne…

      Sauf erreur de ma part, Il me semble que tous les intervenants de ce blog sont d’accord sur la nécessité d’agir et sur la nature de l’action à entreprendre

      Elle consisterait à faire changer la loi qui actuellement en matière fiscale consiste par le biais des règles du recouvrement à faire endosser la responsabilité des infractions commises par un tiers (individu ou tiers état) à un autre: le fameux bouc émissaire dont parle si souvent M.DUMAS

      Je rejoins M. DUMAS sur ce point là, ce n’est pas à la portée de tout le monde
      Changer les lois semble déjà difficile pour ceux qui en ont le devoir et le pouvoir (parlementaires), alors pour les victimes déjà affaiblies…

      De mon point de vue, tant que les français n’accepteront pas l’idée qu’il existe des tordus qui les menacent de l’intérieur et qu’il faut les combattre, il y a peu de chance que l’on puisse vaincre les tordus de l’extérieur. ‘Charité bien ordonnée commence en effet par soi- même’

      Tous ces ‘représentants de l’état ‘ ces ‘parents normateurs’

      qui prétendent vouloir protéger ‘les francais’, défendre leur pouvoir d’achat, les personnes vulnérables en période de Covid, alors qu’ils en tuent sans vergogne tous les jours en coulisse,

      qui font semblant d’ œuvrer pour la défense des violences faites aux femmes alors qu’ils sont eux mêmes acteurs et complices de ces violences lorsqu’ils continuent à appliquer les règles ou les lois d’un système moyenâgeux qu’ils ne réforment pas.
      des bourreaux qui sauvent leur victime…

      1. Bonsoir , A EVITER
        * LES AVOCATS PLUS BÊTES LES UNS QUE LES AUTRES
        * LES COMPTABLES QUI NE SAVENT MÊME PAS LMEUR METIER

        J’ai travaillé des années avec les uns et les autres tous plus nuls les uns et les autres

        Pas plus tard que ce matin un avocat de renom parisien qui ne connait rien à la fiscalité , mais loi oblige en CAA il faut un avocat peut importe qu’il soit nul , auquel j’ai transmis un mémoire en CAA pour un client de 7 ans , m’a caviardé 30 pages sur 60 et surtout le plus important et prétend qu’il n’a rien changé à mon texte .J’en suis sur le cul !

        Dans ce même dossier le comptable inscrit en compte courant des sommes qui devraient aller en compte débiteur créditeur divers ( 461 et non 455)
        Résultat , les crédits du compte sont attribué à mon client
        Merci le connard de comptable CON TABLE
        Evitez d’encenser ses fripons avocaillons et comptables !!!

        1. J’ai un point de vue diffèrent du votre sur les avocats et les comptables.

          Dans tous les secteurs, j’ai en effet croisé des professionnels très compétents et d’autres incompétents.

          Il me semble qu’il n’a jamais été question sur ce blog d’encenser qui que ce soit ni de stigmatiser une ou des catégories professionnelles mais de mettre en lumière les dysfonctionnements d’un système : ‘

          BERCY’ et la difficulté des victimes à sortir du piège dans lequel elles se retrouvent enfermées, qu’elles soient bien entourées par des professionnels compétents ou non d’ailleurs

          Là n’est pas la question, me semble t-il car même lorsque vous gagnez en CAA

          Ce fut le cas pour moi : avec obtention de dommages et intérêts à verser par l’état, je vous garantis que votre client aura toutes les peines du monde à faire exécuter les jugements en sa faveur :

          -Un an en ce qui me concerne pour recouvrer 2000 € de dommages et intérêts ) à coup de relances téléphonique tantôt de mon avocat, tantôt de moi-même.

          – Si l’administration fiscale ne parvient pas à faire payer son débiteur

          Elle continuera quand même à adresser des A.T.D à votre client , des saisies sur son salaire, et même si ces derniers se révèlent sans effet du fait de votre très grande compétence et votre succès devant la CAA,

          La réputation de votre client auprès de son employeur, puis de votre sa banque sera ternie

          Votre client sera propulsé dans un monde parallèle où règne la loi du système ‘D’, semblable à celui des clandestins pour une durée qui semble pour ma part s’étendre à l’infini.

          Allons cher monsieur, et avec tout le respect qui vous est du, cessons de nous raconter des histoires, à coté de cela, les quelques comptables ou avocats inexpérimentés ou incompétents qui existent sur la place, c’est de la gnognotte pour le contribuable redressé !

  2. La France est devenue un pays de rentier et non un pays de travailleurs une majorité cherche à devenir fonctionnaire ou rentier. Ne comptez pas sur une majorité de citoyens français. Ma Famille des résistants de la 1ere heure en 1940, des rues et avenue ainsi que décoration de la Grand-croix de la légion d’honneur, témoignent du sacrifice humains . Ma famille m’a appris cette curiosité nécessaire à la vérité et la cruauté des hommes et de la guerre. Quand ma famille tentait d’informer sur ce que faisaient les Nazis les français ne voulaient pas le croire.
    PEU DE PERSONNE REAGISSENT VRAIMENT MALGRE LES EVIDENCES.
    Cette foi Ne comptez pas sur les Anglais, les USA et La Russie
    Paroles de Résistants dont Stéphane Hessel, écoutez et Méditez, mes voeux pour 2022= https://www.facebook.com/brigitte.bernerd/videos/10223873876015329

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.