Macron devant la verticalité de la Tour Eiffel

Est-ce un hasard ?

Lors de son allocution du 12 juillet dernier qui fera date dans « l’autocrature » – ne cherchez pas dans le dictionnaire, d’un pouvoir bien en place, Mr Macron était un peu à l’étroit dans le Palais de l’Elysée et a donc préféré la Tour Eiffel, cette tour reconnue à travers le monde entier, comme plan derrière lui.

Cette tour n’en est pas vraiment une, ni plus celle de Babel ou de Bercy, mais un édifice à large base pour pointer vers le ciel. Elle est aussi le fruit de gens beaucoup plus industrieux que lui et de travailleurs qui l’ont érigée. Et ce n’a pas été une mince affaire comme pour toutes nos églises, nos cathédrales et nos châteaux …

Jupiter comme le tançaient les Mainstream de la presse subventionnée au début de sa prise de pouvoir et qui n’insistent plus sur un registre de bien allant, est redevenu Jupiter, le guide de la nation qui n’en est plus vraiment un, devant cette statue de métal qui doit lui donner plus de considération ou plutôt le rétrécir …

Le régime de Vichy avant Bruce Lee

Le 1er paragraphe de la 9ème ordonnance du 8 juillet 1942 édictée sous le régime de Vichy ressemble étrangement au Pass Sanitaire de Mr Macron en déplaçant le sujet des juifs vers les non-vaccinés.

Bruce Lee dans son film la « Fureur de Vaincre » – 1972, se fait rejeter d’un parc tenu par des japonais, car interdit aux chiens et aux chinois.

L’ex régime de Vichy se renforce

Il est inutile de faire des référendums, la Caste légifère ! Et nous avons en résultante une défection de la population par rapport aux élections proposées, dans l’insouciance des années 1980 qui a touché l’apogée de la liberté pendant lesquelles nous pouvions agir plein gaz, sauf que cela n’est plus depuis longtemps. Impression de liberté avec les joujoux des nouvelles technologies que nous appelions, quand nous n’avions pratiquement rien pour communiquer entre nous sauf l’obligation de se confronter en réel et de se friter souvent.

Le collectivisme avec toute sa verticalité ne s’est pas perdu dans la chute du Mur de Berlin et continue de décrémenter les degrés de notre liberté inscrite sur le front de nos mairies qui va se renforcer coûte que coûte avec ces soi-disant joujoux de la liberté.

Notre abandon

Il n’est probablement pas si sûr. Nous sommes dans les Landernau des gens paisibles, ce que feu Pompidou appelait : « Arrêtez d’emmerder les français » qui tranche avec notre Mr Balladur : « Je vous demande de vous arrêter ! »

Nous avons un gros problème Houston !

Bien à vous !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

One thought on “Macron devant la verticalité de la Tour Eiffel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *