Les Tribunaux Administratifs : la “darkjustice” et la “deepjustice” réunies.

La France est une dictature administrative. Peut-être la plus sophistiquée du monde.

Les deux piliers de cette dictature sont Les Tribunaux Administratifs et Bercy. Ils sont l’épicentre de la dictature, c’est là que sont organisés la surveillance de la population, sa terreur, son harcèlement, sa torture morale et financière, qui vont soumettre cette population.

Certains se croient en démocratie et pensent avoir la liberté de désigner tel ou tel dirigeant de leur choix. Rien n’est plus faux. Tout élu fait dès son élection allégeance à l’administration, qui a complexifié l’organisation sociale au point d’être la seule à pouvoir y prendre des décisions, sans quoi il est détruit.

Pour arriver à ce but l’administration se prétend protectrice et juste, et désigne la liberté comme le comble de l’injustice, la comparant à la jungle.

Il est remarquable de constater que, n’osant réclamer la liberté, une partie de la population étouffée réclame la nature, donc la jungle. Il s’agit là d’une forme sociale intéressante du syndrome de Stockholm qui touche tous les otages, ici ceux de la dictature administrative.

Les Tribunaux Administratifs sont une spécialité française.

Ils sont totalement dépendants de l’administration et chargés de donner une apparence de justice —  présente uniquement dans leur appellation — aux diktats administratifs.

Leur fonction principale est de couvrir les excès administratifs, mais aussi les cafouillages de l’administration liés à l’hypercomplexité qu’elle a créée pour s’assurer le pouvoir absolu et dans laquelle elle-même se prend régulièrement les pieds.

Les magistrats qui composent ces tribunaux sont généralement semblables à tous les magistrats de toutes les justices dictatoriales du monde : secrets, insensibles à la vérité, fanatiques, hermétiques à la compassion, à l’idée même de justice, enfermés dans un carcan auquel ils font mine de croire, lâches, hypocrites, et corporatistes.

Y a-t-il des exceptions ? Peut-être… n’hésitez pas à nous le faire savoir, nous publierons…

Comme il ne faut jamais affirmer sans preuve, en voici une.

Harcelé par Bercy pour une somme indue d’un million d’Euros, ce harcèlement prenant des proportions mortifères, je décidai le 4 mars 2021 de déposer une requête raisonnable devant le Tribunal Administratif de Poitiers, dans laquelle je demandais simplement que mon conflit avec Bercy soit analysé par un expert, le lien.

Pour être sûr d’être bien compris, le 11 mars je déposais une requête en médiation, telle que la loi en donne la possibilité, le lien.

Eh bien, figurez-vous que le 30 septembre 2021, le Tribunal Administratif de Poitiers a pris une ordonnance de rejet au motif que je n’étais pas assez clair dans ma demande, le lien.

J’ai fait appel, le lien.

Ces gens, les magistrats des TA, savent parfaitement que le fisc me rackette sans motif autre que la vengeance de l’inspectrice Jourdes, dont Bercy a couvert les faux que cette personne a établis pour taxer indument la succession de ma mère.

Cela ne les gêne pas….

C’est émouvant, non ?

Nous ne sortirons jamais de cette dictature. Si vous êtes jeune, compétant et en bonne santé : fuyez.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

4 thoughts on “Les Tribunaux Administratifs : la “darkjustice” et la “deepjustice” réunies.

  1. N’écoutez pas l’excellent Monsieur Dumas : “Si vous êtes jeune, compétant et en bonne santé : fuyez.”
    Fuyez de toute façon. Même si vous êtes vieux, incompétent et malade. Il n’est pas impossible que le pire soit devant nous.
    Ceux qui restent sont d’incorrigibles optimistes. On sait ce qu’il est advenu des Juifs optimistes qui sont restés un peu trop longtemps en Allemagne nazie.
    N’attendez pas qu’il soit trop tard pour fuir. C’est (presque) encore possible.

  2. Les Administrations en France pensent que ce pays est leurs propriété et que les non fonctionnaires sont les esclaves.
    De + les partis politiques français donnent trop de pouvoirs aux administrations : Regardez, écoutez “SIMONE WEIL philosophe ne pas confondre avec Simone Veil la politique – Pourquoi il faut supprimer les partis politiques. Comme elle a raison….!!! ETONNANT QUE SON ANALYSE DES PARTIS POLITIQUES NE SOIT PAS PLUS CONNUE !! Son analyse est excellente et prêche pour Des valeurs…la gouvernance du PEUPLE SOUVERAIN…DANS UNE VRAIE DEMOCRATIE… Cliquez pour écouter = https://www.youtube.com/watch?v=Pg0qv0kIaKo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *