Le “Chut” de Kaboul

Chut, n’en parlez pas : Pourquoi un pays, après vingt ans de gestion occidentale, se jette dans les bras des Talibans ?

Parce qu’il apparait bien que les Talibans n’aient pas ou très peu combattu pour redevenir les patrons de l’Afghanistan. Alors qu’ils ont le même profil qu’au moment de leur défaite.

Il a donc bien fallu que l’organisation occidentale de la société afghane ne convainc pas les afghans, en dehors de la petite minorité qui tente de s’enfuir, justement en occident, où je crais qu’elle soit déçue.

Si tout simplement l’inversion des valeurs, devenue la règle de notre société, engendrant une corruption morale et matérielle évidente, ne séduisait pas le reste du monde.

L’occident c’est Napoléon et les Westerns. Je résume évidemment.

Mais, en gros, l’image véhiculée c’était le souhait de justice, la récompense du mérite, le don de soi, la parole donnée et l’honneur. En découlant, la sanction du traitre, du corrompu, du délateur, du menteur, du lâche. En quelque sorte : le monde des héros, des demi-dieux.

Tout cela n’a plus cour en occident. L’égalitarisme est passé par là.

Aujourd’hui le mérite est sacrifié sur l’hôtel de l’appartenance, elle-même plus liée à l’intrigue qu’à la compétence. La justice dépend d’abord de l’appartenance, la parole donnée a disparu. Quant à l’honneur il appartient aux prédateurs qui volent les actifs pour faciliter la vie des inactifs.

Comment ne pas espérer, en lieu et place de cet Occident décadent, le regard bienveillant d’un Dieu qui aurait la capacité de récompenser, par-delà les hommes, ceux qui seraient des héros.

Même si cette chimère est d’expérience inexistante, si les églises ont fait la démonstration, toutes confondues, qu’elles ne servent qu’elles-mêmes, il semble bien que les Talibans aient joué cette carte et ont gagné.

Il est probable que la partie se rejouera ailleurs, tant les hommes ont besoin d’espérer pouvoir accéder au statut de héros, même si au fond d’eux ils savent ne pas en avoir les moyens.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 4,29 sur 5)
Loading...

One thought on “Le “Chut” de Kaboul

  1. Rappel Pourquoi la France est en déclin !=
    Les peuples forts sont ceux qu’anime, dans la vie publique, l’esprit d’Union, de Respect, de discipline, et d’un comportement exemplaire des dirigeants politiques. Le comportement est plus important que les objectifs et d’ailleurs Le Général Charles De Gaulle l’avait non seulement compris mais imposé à toute son équipe ministérielle. Car sans un comportement exemplaire une nation ne pourra pas réaliser les objectifs.
    Tout cela permet à la nation de présenter un corps solide, les peuples forts sont ceux qui possèdent, dans la vie privée, l’esprit d’audace et d’initiative de sorte que l’individu s’y développe et entreprend sans cesse. Les peuples qui possèdent ces qualités s’élèvent, les autres déclinent et le plus ou moins d’instruction n’a rien à y voir.
    Lino Ventura contre le monde moderne, écoutez=
    https://www.youtube.com/watch?v=0fxeqZVKqwI
    Richard ARMENANTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *