La vaccination obligatoire

Appendice

Quand jeune enfant via les seventies, m’était inoculé à l’insu de mon plein gré des vaccins type BCG, polio etc. Mes parents trouvaient tout cela normal. « Normal » dans le sens où il n’y a pas de doute pour le faire. Ce qu’il y avait là-dedans, eux-mêmes étaient bien incapables de me l’expliquer, et ont-ils même été tentés de le faire ? C’était comme ça et pas autrement. Peut-être était-ce cette sorte d’immunité collective acquise par l’acceptation de vaccins qui ont fait leurs preuves parmi des générations ? Peut-être aussi que ces vaccins d’alors luttent encore exclusivement contre des pathologies circonscrites et non mutantes ?

Ma réflexion personnelle, est que face à toute pandémie vécue dans l’histoire de l’humanité, une réponse a toujours été apportée, peu ou prou, soit par dame nature pour éliminer les plus faibles et pourquoi pas renforcer les plus forts. Et les plus forts ne sont pas forcément des sportifs surentraînés réputés indestructible ou anti-fragiles. Soit effectivement par la science ou plutôt l’expérience qui va la forger et lui permettre d’émettre des solutions admises dans la collectivité des populations pour l’accepter.

De l’histoire à l’urgence

Ce que nous vivons aujourd’hui avec cette crise sanitaire liée au Covid ressemble, et particulièrement chez nous en France, à une proposition d’hyper-marché de bas étage de type Soviétique, avec aucun choix et des files d’attentes avec des tickets de ration. C’est « Dannette » ou « Dannette » et pas autre chose. On ne va pas revenir sur les préconisations du professeur Raoult ou d’autres pays comme l’Inde qui utilisent bien d’autres choses que des vaccins pour traiter les gens infectés et symptomatiques. Depuis le début, ces solutions alternatives au vaccin sont personae non grata.

Mr Reichman dans son dernier billet sur ce blog a d’ailleurs posé très justement la question : « Comment a été traité Mr Macron, infecté par le Covid fin 2020 pour se rétablir si vite, avec un agenda de Président de la République française ? » Dans le même registre, Mr Trump l’a chopé, lui aussi, avant les élections US, âgé de 75 ans et remis sur pieds en quelques jours. Quid ?

Cette urgence à vacciner sert peut-être tout simplement à masquer un système de gestion administrative de la santé de nos concitoyens obsolète, qui ne veut en aucun cas se réformer, car c’est la clé de voûte du collectivisme que l’on croyait avoir éradiqué avec la chute du Mur de Berlin, qui mute en sauvegarde de la Planète planifiée. Matrice administrative à bout de souffle clairement révélée par la gestion Covid de la phase 1, en 2020, mais qui persifle encore en sauveur.

Entre éthique et médical

Là, je vous renvoie au dernier article de Charles Sannat en tête de gondole de son blog : https://insolentiae.com/interdit-aux-chiens-et-aux-non-vaccines-ledito-de-charles-sannat/

Je rajoute, nous étions communistes bleus de par les élucubrations progressistes, mot joli pour désigner le collectivisme, de nos députés qui se reproduisent dans le même moule, avec d’ailleurs beaucoup de médecins dans leurs corps.

Il serait peut-être pertinent que des médecins ne fassent plus de politique en termes de décisions, car ils ne comprennent la plupart du temps rien à la macro et la micro-économie et aux relations entre elles. Ce désastre médical de la gestion du Covid est peut-être même le résultat de ces médecins politisés ? Nous aboutissons ainsi à système de rentiers médicaux. Attention, je ne veux pas dire que c’est systématiquement le cas, mais tout ce système de santé y pousse.

L’allocution de Mr Macron ce 12 juillet

Je ne l’ai pas regardée car c’était tellement téléphoné par nos médias Mainstream quant aux issues.
Avant cette allocution, de nombreux français se sont faits vaccinés par conviction, ou comme Mr Dumas, par habitude, ou encore par soucis médicaux connexes.
Suite à cette allocution, « le site Doctolib est tombé en rade », selon les mots en aparté non-officielle du locataire de l’Elysée, par un afflux record de volontaires.

Qu’en penser ? Pourquoi cet afflux ? Peur de manquer le train de la liberté ? Collaborer enfin avec le pouvoir en place dans toute son intransigeance et ses réductions de l’initiative privée qui pourront prendre bientôt d’autres formes ? On entend qui parmi nos « intellectuels » encartés pour le respect d’un des trois mots affiché sur le fronton de toutes nos mairies ?

Pour ma part

La grippe, je ne la connais pas depuis déjà quelques décennies passées sur cette Terre. Des rhumes bien remuant, j’en ai connu beaucoup plus quand je faisais du sport de haut niveau avec un corps poussé à l’extrême pour obtenir de la performance.

Cette expérience est passée depuis longtemps quand le Covid a fait son apparition. Je n’ai pas arrêté de travailler durant cette nouvelle épidémie et d’être en cas contact potentiel avec autrui, sauf lors du confinement total de la population de mars à mai 2020. Ensuite avec un afflux de clients vers mon business qui a enregistré son meilleur chiffre d’affaires et résultat, moi et mes collaborateurs n’en ont pas souffert, avec les précautions d’usage – masques, gels, toujours en contact, simplement …

Pour ma part, je suis un inconnu de la sécurité sociale sauf par mon pédigrée SS et bien entendu tout ce que je lui verse chaque année. Car j’ai pris pour principe qu’en étant en bonne santé naturellement, je n’ai pas à m’enquérir de la bête en toute responsabilité pour le moindre bobo. Il viendra effectivement un temps où j’aurai des problèmes, mais j’aimerais tellement mieux pouvoir choisir ceux qui me soigneront ou me finiront, à moins que je le décide moi-même.

Choix pas réservé à tous parmi nous, mais nous avons le devoir de pousser vers cela et la SS n’est pas la solution ni même ces artefacts de complémentaires santé obligés auprès des entreprises. Cela est peut-être leur boulot de créer effectivement un environnement cocooning mais alors de leur laisser les coudées franches complètes, cadrées certes, mais à tellement plus de potentiel et de responsabilité.

Car ce dont nous manquons terriblement, c’est de responsabilité individuelle gravée dans le marbre d’une société qui souhaite vivre ensemble. Que tout le monde parmi nous comprenne qu’il n’y a pas de repas gratuit !

Bien à vous !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

One thought on “La vaccination obligatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *