La Russie avec notre énergie mais aussi nos câbles et des satellites

Avant-propos

La plupart de nos dirigeants occidentaux actuels sont des pleutres, des voleurs, des menteurs sans vision et cyniques.

Ces gens que les forces de travail entretiennent pour les servir et les rémunérer dans un esprit vicié de démocratie. Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas devenu Mélanchon ou Jadot et consorts.

Ce vice est particulièrement inscrit chez nous, sise France, dans une soi-disant démocratie mais sans aucun contre-pouvoir avec un défaut de construction de constitution qui aurait dû épouser celle des USA qui s’est inspirée de notre siècle des lumières et de la suite peu après, dans la Charte des droits de l’homme et du citoyen.

Cautionner notre pouvoir actuel en France via Bruxelles est une injure à nos droits fondamentaux de l’individu et de cette Charte, même si nous sommes plus nombreux et que notre monde est plus complexe. Des templiers, cela sert un peu quand même. Et ceux-ci ont émancipé notre Occident.

Ce qui me dérange actuellement sur ce blog et l’affaire Poutine

Cautionner contre V. Poutine qui avance en Ukraine en respectant le droit d’accords signés par les occidentaux et à les faire respecter. Mr Poutine n’est évidemment pas un défenseur de la démocratie, bien évidemment, mais se pose en opposition face à nos contradictions, nos vides, notre indigence d’une civilisation qui est en train de prendre le chemin de la chute de Rome.

Mais les principaux auteurs de ce blog, dont j’en suis, pourchassent inlassablement le joug de Bercy et affiliés, plus le capitalisme de connivence et leurs moyens, c’est-à-dire leur possibilité de mort sociale pour chacun d’entre nous, sans jugement, sans défense, sans rien, et ce n’est rien à côté de ce qui va suivre …

Alors s’agit-il d’être atteint d’un syndrome de Stockholm pour soutenir nos farces de démocraties ? Vous, les auteurs, vous lisez, vous fouillez, comme moi, parmi nos vies d’expérience et sans doute de culture, ces absences de pouvoir pour se défendre face à une matrice qui agit sur nous comme un rouleau compresseur.

Alors dire que V. Poutine va vous empêcher de vivre ? Laissez-moi sourire …

Ce qui va suivre

Nous sommes en train de donner des leçons à V. Poutine en oubliant nos actions au Kosovo, en Irak, en Libye, en Syrie …

En Europe, nous ne sommes plus capables de mener une guerre de manière concertée, avec des armées conventionnelles, sauf par le blocus économique qui n’est que l’action de lâches qui savent qu’ils ont perdu l’action militaire contre une force autre que le Mali.

Les russes ne reculeront pas et vont aller au bout de leur action. Vous voyez « Z » sur les matériels militaires russes ou en tee-shirt dans la population russe. « Z » veut dire Zapat c’est-à-dire Ouest, en l’occurrence vers l’Ouest.

Avant leurs ogives nucléaires, ils ont la possibilité de couper nos câbles internet au fond des océans, de détruire quelques satellites qui les dérangent, mais aussi de brouiller toutes nos commutations accoutumées air-sol. A suivre …

Nous sommes gouvernés par des gens qui vont devoir très vite s’assagir, par du raisonnement et de la diplomatie sur lesquels les russes et l’Occident sont parfaitement capables de s’entendre.

Bien à vous !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 4,43 sur 5 (7 avis)
Loading...

2 réflexions sur « La Russie avec notre énergie mais aussi nos câbles et des satellites »

  1. Cher auteur
    M. Poutine tue de façon indifférenciée
    Aucune excuse ne peut lui être accordée, personne ne le menace physiquement et nous n’avons pas été les envahir après que leur système criminel qui a duré 70 ans, dont 40 exporté par la force chez ses voisins, se soit effondré
    Au contraire nous les avons aidé et accueilli en démocratie.
    Cet homme dont le seul motif est le pouvoir, qu’il utilise sans respect pour les vies, ne mérite pas ce pouvoir.
    Oui nos démocraties n’ont pas les armées puissantes et aveugles des régimes autoritaires, c’est probable.
    Nos élites sont un peu perverses, il faut en convenir, mais elles ne nous bombardent pas gratuitement.
    Je comprends votre attachement à ce pays, mais ce n’est pas l’honneur de ses habitants d’accepter un pareil personnage, qu’ils se révoltent et ils mériteront notre respect.
    Bien à vous. H. Dumas

    1. Bonjour Mr Dumas,

      Effectivement comme vous le dites, « personne ne menace physiquement la Russie » et je pense n’a pas intérêt à le faire. Mais Mr Poutine connaît la géographie et comprends parfaitement les risques d’une Ukraine autonome et rejoignant les rangs de l’OTAN, soit officiellement, soit de manière un peu larvée comme actuellement qui s’apparente pour lui à une menace.

      Maintenant, vous allez me dire : « de quelle menace s’agit-il ? ». On tourne en rond, mais c’est de bonne guerre, c’est de la géopolitique. Mais pourquoi chercher à réveiller l’ours, qui finalement nous fout la paix ?

      Le lundi de la semaine dernière, Mr Poutine s’est présenté au monde dans une allocution de plus d’une heure en s’adressant d’abord à son peuple, avant de déclencher les hostilités dès le lendemain.

      Son « prétexte », défendre la veuve et l’orphelin des populations du Donbass, Donetsk et Lougansk, dans le registre de l’Ukraine contre des populations russophiles, est tout à fait recevable et s’inscrit dans l’indifférence des occidentaux en face, ou plutôt en tournant la tête au problème. Mr Poutine serait devenu altruiste ? Bien sûr que non, mais c’est un fait.

      Ce que je condamne aussi dans mon dernier billet, c’est l’incompétence de nos dirigeants occidentaux, car leurs tableaux Excel qui leurs sont chers, font fausse route et nous entraînent, vers un abîme quant à des principes fondamentaux qui ont forgé notre émancipation individuelle puis collective.
      De toute façon, nous ne sommes pas ici pour nous déchirer mais pour débattre et en aucune manière je vais chercher à dénigrer qui que ce soit sur ce blog, par auteur ou commentaires mais au contraire pour essayer d’apporter une pierre à notre réflexion.

      Bien à vous !

      R. Bukinov

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.