Il ne peut y avoir aucun candidat au salut de la France …

Premiers mots

Chaque élection s’exerce dans un cadre de potentiel changement que ce soit au niveau local ou au niveau national. Notre administration pléthorique surfe sur le Trend pour s’étoffer et s’immiscer au plus profond de la vie de ses administrés, à titre particulier ou professionnel.
Car au bout du compte, rien ne change, au profit de la complexité, le fonds de commerce de notre administration qui n’a pas manqué d’ailleurs de prévoir ses propres tribunaux d’exception en cas de contestation à côté du droit commun.

Nous sommes donc en présence d’un totalitarisme arbitraire sous couvert de démocratie, qui peut certes être contesté à grand frais pour rarement un gain de cause.

Ceux qui suivent cette administration sous l’étiquette de défense de la condition humaine ou de la veuve et de l’orphelin émargent en épousant ce système qu’il ne s’agit en aucun cas de remettre en cause. Ces bonnes œuvres traitent en fait les conséquences et ne remettent jamais en question les causes. L’intérêt bien compris d’exister et de prospérer selon : aider avec des pansements en bonne conscience, charité sous couvert de solidarité initiée, car défaillante d’un Etat si prospère.

Les médias

Vaste sujet. Un ou une journaliste doit-il être objectif ou subjectif ? Censeur ou ouvert ? Nous sommes quelques parts sur ce Blog des journalistes. Sommes-nous censeur ? Bien sûr que non. Objectifs ou subjectifs alors ? Je dirais l’un et l’autre, car nous exposons les faits et nous traduisons une opinion.

Mais jamais nous ne serons une force Main Stream, capable de fédérer une opposition pour renverser la table. Le Main Stream journalistique est un pseudo droit régalien qui s’exploite actuellement et assidument par un capitalisme de connivence entre l’Etat et de grands faiseurs capitalistiques incontournables pour la masse de notre population.

Et puis, nous pouvons être fermés ad-nutum, dans l’esprit d’une Stasi que nous pensions avoir laissée derrière nous.

Entre parenthèses, le site France Soir émergé de sa funeste fin de partie par la presse écrite est aussi jugé sensible, car devenu indépendant ; même sort non réservé à Médiapart, professionnel de la connivence et du collectivisme ambiant, le découvreur de cadavres dans les placards qui ne rompt pas avec la continuité …

Le candidat révolutionnaire

Est-il émergé des expressions de résistance des « Bonnets Rouges » en Bretagne contre l’écotaxe ? L’est-il encore du mouvement national des Gilets-Jaunes ? Rien, nada !

Néanmoins, l’action des « Bonnets Rouges » a fait reculer l’Etat dans ses lettres de cachet pour des routes à rentes au profit de l’inquisiteur.

Il nous faut arrêter de croire en cette idée du grand sauveur par la démocratie électorale qui n’est que le clone de gens qui l’élisent dans le principe de précaution réfutant risque et responsabilité individuelle. Esprit vertical du roi absolu, du bonapartisme, du transfuge à la tête de la cinquième constitution, du Pharaon ou du Führer qui décidément perdure …

Le seul candidat ou celle versus féminin pourra s’ériger du chaos irrésistible et insurmontable du collectivisme à venir. Du Schumpeter en quelque sorte  Qu’on en finisse enfin avec ce Mur de Berlin que l’on croyait avoir achevé.

Bien à vous !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 thoughts on “Il ne peut y avoir aucun candidat au salut de la France …

  1. ce que (perso) je fais .
    séparer le bon grain de l’ivraie
    livreR de justes informations et pas participer a une idéologie totalitaire de la pensée
    social network
    je ne suis pas encarté PS/ni ultra gauche/ et encore moins bobo vert journaleux roulant en vélo sur les piste cyclables

    cependant ce je je peux dire c’est qu’aprés cette longue traversée du desert , a porter ma croix même si je ne suis pas entendu , ni même lu, j’ai la foie et ca !!ca triomphe de tout !!

    bon !! ok , je sais je suis hors sujet (quoique) .. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *