Emmanuel Macron annonce le report de toutes décisions visant à réformer le pays, ne faisant que de repousser l’échéance de l’effondrement par

Lu sur FB.

Ce n’est que la continuité de ce qui marche en théorie administrative depuis plus de 45 ans et conduit toujours aux effets contraires des objectifs affichés !

En théorie investir en endettant davantage les français dans une France en faillite, en espérant retrouver la croissance pour gommer la dette publique abyssale et en comptant sur les fourmis allemandes par solidarité envers les cigales françaises qui chantent depuis des années est un mirage !
Jamais un ménage gérant en ” bon père de famille ” ne croirait qu’avec 10 000 milliards d’euros de dettes ( ALL INCLUSIV ), on peut s’endetter plus encore en comptant sur son voisin. D’ailleurs cela fait longtemps que le responsable serait derrière les barreaux !
Il réduirait les dépenses inutiles et coûteux dont la France est Championne du Monde : les X agences d’Etat, les X commissions Théodules en doublons ou triplons, la sur-administration, les 400 000 lois, normes, réglementations, les 42 régimes professionnels différents dont 37 spéciaux privilégiés, pour un pays non LIBERTICIDE, INÉGALITAIRE en droits et non FRATERNEL ou SOLIDAIRE à crédit, on pourrait dire que c’est un NOUVEAU CHEMIN !
Son ” nouveau chemin “, c’est de :” tout changer afin que surtout rien ne change, reprendre les recettes du passé puisque selon Mitterrand :” On a tout essayé “, sauf de changer de route, celui du respect des droits élémentaires de LIBERTÉ- EGALITÉ en droits – FRATERNITÉ sans crédits, Droit de propriété…..les fondements de notre Droit et des valeurs Républicaines !
Ce n’est pas le modèle hybride socialo-collectivistes pour acheter la paix sociale avec les syndicats du public en endettant les générations futures et EN MÊME TEMPS de capitalisme de connivence d’Etat avec ses amis assureurs sociaux et créanciers de la dette publique, qui permettront de sortir de la ” crise “, la crise étant un ” SYSTÈME MADOFF ” Etat-Sécu-syndicats du public.
” Il n’y a pas de liberté collective, il n’y a que des libertés individuelles”, comme il n’y a pas de responsabilité collective lorsque la spoliation légale d’Etat et les violations des droits de l’Homme et du citoyen, font des coupables les victimes et des victimes les coupables devant assumer l’irresponsabilité collective par des citoyens DÉRESPONSABILISÉ et INFANTILISÉS à qui on refuse de dire la verité #LaFranceenfaillite et #NotreModèleSocialExceptionfrançaise en est la principale cause avec ce qui a été énoncé ci dessus en matière d’étatisme.
Nos politiques ont conduit la France dans une impasse avec une dette publique abyssale de 10 000 milliards d’euros ( ALL INCLUSIV ), ils continuent à creuser la dette, plutôt que de remettre en question la ” ROUTE “, qui devrait être celle des libertés individuelles dans le respect d’autrui et en étant individuellement responsable de ses actes, politiques inclus. En effet aucun ménage, aucune entreprise aurait fait pire en gérant ” en bon Père de famille ” individuellement, que d’endetter collectivement tous les français de 400 % du PIB ou fruit du travail de tout un chacun, ils seraient depuis des décennies derrière les barreaux, comme Madoff, RESPONSABLES et COUPABLES !
En Inde les intouchables ne sont RIEN dans leur société de castes, en France les intouchables sont la caste dominante avec leurs amis et les autres ne sont RIEN, mais sont obligés d’ASSUMER les conneries des intouchables depuis la fin des 30 glorieuses, les 45 calamiteuses pour n’avoir changé que de chemin avec le même Cap sans changer de route !
Ils appellent cela l’intérêt GÉNÉRAL qui est le leur, au contraire de l’intérêt COLLECTIF qui est celui de TOUS !
Tous les pays, au moins de L’OCDE , ayant changé de route, se portent mieux que la France et même la Chine pays socialo-collectiviste avec sa Nomenklatura fait mieux du point de vu économique que notre Nomenklatura d’Etat-Sécu-Etat-syndicats qui nous conduisent de l’asservissement et de la dépendance à EUX, vers un asservissement et à une dépendance supranationale, non pas européenne, mais financière : créanciers de la dette publique, détenteur de nos cartes bancaires ( disparition du cash ), assureurs sociaux supranationaux, Big Pharma et Big Data supranationaux également.
Quand le diagnostic est mauvais, les thérapeutiques sont mauvaises, lorsque l’on confond capitalisme de connivence d’Etat avec ses amis, qui est le CHEMIN, et capitalisme individuel, qui est la ROUTE, on finit par plus de pauvres et moins de ” riches” plutôt que plus de ” riches ” et moins de pauvres. On prend toujours le mauvais CHEMIN et on creuse les INÉGALITÉS sociales, avec une paupérisation croissante des classes moyennes et les amis de la Nomenklatura sont les SEULS qui s’enrichissent !
Si on parle de SOUVERAINETÉ, celle ci devrait s’appliquer en premier lieu à la liberté individuelle qui est notre SOUVERAINETÉ personnelle en conservant notre libre arbitre sur nos choix de vie dans le respect d’autrui et en étant individuellement responsable de nos actes. Ce sont bien les valeurs de la République énoncées dans la DDHC de 1789 et son PRÉAMBULE !
Pour être honnête, disons tout de même que le Président a dit des vérités, en l’occurrence que la remise à plat de notre ” système ” de retraite priverait nos enfants et petits enfants d’une retraite décente, et par conséquent nous mêmes de la possibilité de financer nos soins, nos retraites et nos EHPAD bien avant vu le temps passé à la retraite !
Quand à la retraite par points, si elle est plus juste, ce n’est qu’une façon de gérer la paupérisation croissante des retraités par un nivellement par le bas. Les 2400 milliards d’euros de dettes différées ou ” hors bilan “, des retraites des régimes spéciaux du public, ne risquent que de croître en l’absence d’un système de Justice Sociale le MÊME pour TOUS et EN MÊME TEMPS et en séparant la prévoyance retraite de la Solidarité Nationale avec une liberté sociale, 100 % des ménages n’ayant pas besoin de la ” nounou ” Etat-Sécu-syndicats du public qui décident pour TOUS, eux vivant au dépens des autres du privé en conservant leurs privilèges datant d’avant la Sécu depuis 1946.
S’il faut voir loin, autant commencer maintenant ce qui n’a pas été fait dans les années 70 ou 80, depuis que l’on sait que l’on va dans le mur ! Et on y est !
” Les Hommes naissent et demeurent libres et égaux en Droits, les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur une utilité commune ” avait rappelé le Président Macron s’en souvenant transitoirement.
E.W.M.
■ Lire l’article reuters 》》
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 thoughts on “Emmanuel Macron annonce le report de toutes décisions visant à réformer le pays, ne faisant que de repousser l’échéance de l’effondrement par

  1. Excellente analyse de la stratégie de nos gouvernants successifs qui promettent toujours plus d’argent mais jamais de plan de réduction des dépenses, ni de remise en cause de l’organisation des services de l’Etat. En 1981, 4 millions de fonctionnaires. En 2020, 5.6 millions malgré la dématérialisation de nombreuses démarches administratives et l’informatisation avec un service public qui s’est dégradé, comme le niveau de l’enseignement (26 sur 27 de l’UE), comme l’état des routes (de la 7° à 1a 18 ° place en 5 ans avec une diminution de 25 % du budget entretien), comme les moyens de la justice (2 fois moins de juges qu’en Allemagne), comme notre classement sur les libertés, comme les dépenses de santé avec plus d’un million de cartes vitales inexpliquées, notre système de retraite injuste (en ajustant les régimes spéciaux sur ceux du privé, plus de 100 milliard d’économies à redistribuer en partie pour une amélioration), les aides aux entreprises type CICE, crédit impôt recherche qui ont très peu d’impact sur l’emploi, … Mais toujours du saupoudrage sans s’attaquer aux problèmes de fond. Comment pourrait -il en être autrement puisque notre pays est dirigé par la haute administration et Macron élu par les grands financiers pour les servir?

  2. Qui, sauf les nombreux compatriotes équipés de circonvolutions pariétales totalement amidonnées, peut espérer que nous allons passer, au mieux, à travers une crise majeure et, au pire, sombrer dans une guerre civile

  3. Tous cela est très juste. Une révolution est nécessaire. Commençons tous à ne plus payer l’urssaf, le monopole est un abus de droit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *