Démocratie + Bureaucratie + Technocratie = Fachocratie

La pensée politique débouche sur l’action politique, inversement l’action politique corrèle la pensée politique.

La réalité de cette pensée n’est jamais aussi visible qu’à la base où les conséquences de l’action politique sont perceptibles par tous, alors qu’au sommet elles sont dissimulées, trafiquées, voire sanctifiées, donc énigmatiques.

Exemple vu par le sommet

Quand le pouvoir politique dérape, le premier signe est ce que l’on nomme “le fait du Prince”, c’est-à-dire la coercition individuelle hors loi. Quand les structures du pouvoir peuvent attaquer “ad hominem” celui qui dérange, quand la loi se fait à la tête du client, quand le pouvoir s’attaque à la personne au lieu d’analyser les faits, au lieu de protéger les libertés individuelles, nous sommes dans un régime totalitaire.

Lorsque Macron se targue de pouvoir emmerder ceux qui ne pensent pas comme lui, qui veulent rester libres des soins de leurs corps, il montre son vrai visage de despote. Mais, la dimension globale de son intervention dissimule la réalité sur le terrain. Il suffit qu’il laisse planer la notion évanescente de “l’intérêt général” pour que l’analyse de la performance du vaccin, de ses potentielles conséquences, soit occultée, ne soit simplement plus possible. L’individu alors, dépossédé de son libre arbitre, devient la cible de toutes les coercitions possibles de la part de toutes les forces publiques qui vont le harceler, alors qu’elles sont censées normalement protéger ses libertés.

Exemple vu par le bas ou le “procès stalinien”.

Où que vous alliez, si vous voulez avoir une idée de ce qu’un décideur pense de vous, adressez-vous à sa plus proche collaboratrice. Le ton qu’elle prendra avec vous indiquera la pensée profonde de son supérieur à votre égard, c’est le principe de la servilité.

En ce qui concerne la “fachocratie”, je suis personnellement l’exemple type du libertaire qu’elle ne peut pas admettre. Ma liberté de parole et d’action est intolérable pour le pouvoir fasciste qui s’est mis en place.

Je vais prendre pour exemple : La Rochelle, où j’ai l’outrecuidance de montrer du doigt les errements des élus et de leur sphère fasciste qui font, par cupidité, connivence, orgueil mal placé, incompétence et bêtise, de cette ville un cul de sac alors qu’elle a tout pour charmer et se développer.

Je me suis mis à dos dans cette charment bourgade les élus évidemment, les services techniques de l’agglo, les services fiscaux et la justice, sans avoir pour la plupart eu l’occasion de les rencontrer, qui donc ne me connaissent pas et ne connaissent pas mes projets ou propositions. Il m’a suffi d’exister autrement qu’eux pour en arriver là.

Travaux pratiques

Je suis membre d’une copropriété dans l’île de Ré. Le syndicat des copropriétaires a décidé des travaux que personnellement je ne trouve pas judicieux tels qu’ils ont été réalisés, car je pense qu’ils laissent en suspend une part du problème qu’ils prétendent régler.

Qui plus est ces travaux ont été réalisés sans permis de construire, sur un site boisé classé et en créant une vue sur mon fond.

J’ai donc déposé une plainte et me suis porté partie civile.

Je gêne le syndic, notable rochelais, le maire qui a laissé faire ces travaux sans permis de construire, et puis : je suis moi… cet épouvantable libéral.

Alors, voici l’ordonnance d’irrecevabilité rendu contre moi !!!

Incroyable, non ? Il faut que vous sachiez que la SARL Les Hauts de Cocraud est la même société que la SCI Les Hauts de Cocraud, dont elle est la continuation nécessaire à la gestion comme loueur en meublé professionnel de son stock. Une banalité.

Cette ordonnance n’a pas de sens, elle est ahurissante. Que se passe-t-il dans la tête d’un magistrat qui rend une telle ordonnance ?

Dans la pratique c’est simple, elle veut élargir les fautifs sans témoin, elle se fout comme d’une guigne de la vue créée sur mon fond et de l’irrespect du Code de l’Urbanisme.

Mais quand même… pour afficher un tel manque de respect de la loi et de la victime, il faut se sentir sûr de soi, être la collaboratrice qui sait que son patron n’aime pas les gens comme vous, qu’il souhaite les voir disparaître.

J’en ai en stock des comme ça, et j’en aurai d’autres.

Ce qui me rassure c’est que je ne suis pas sans doute le seul, un jour nous serons suffisamment nombreux pour juger ces fachos…

Bien à vous. H. Dumas

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 5,00 sur 5 (6 avis)
Loading...

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

7 réflexions sur « Démocratie + Bureaucratie + Technocratie = Fachocratie »

  1. Si je comprends bien, votre plainte avec constitution de partie civile est irrecevable au motif qu’elle émane d’une personne morale la SARL Les Hauts de Cocraud laquelle ne peut prétendre à un préjudice direct et personnel et vous, personne physique et gérant de la société, non plus. c’est bien cela ?

    Si tel est le cas, c’est du délirium.
    En effet, sans être experte en droit ou magistrat, je m’ imagine mal comment une personne morale, une société donc, peut porter plainte sans l’intervention d’une personne physique : gérant ou associé (s).

    1. C’est encore plus simple. La magistrate fait mine de croire à l’existence de deux sociétés dont l’une la SCI serait propriétaire et l’autre la SARL simple gestionnaire.
      La seconde n’aurait donc pas la légitimité pour agir dans le cadre d’un préjudice subi par la propriétaire.
      Or la SCI n’existe plus, elle a été transformée en SARL qui est propriétaire et gestionnaire.
      C’est affligeant.
      Le but poursuivi par la magistrate de ne pas sanctionner les fautifs et son habitude de pouvoir absolu ont complètement annihilé ses facultés intellectuelles.
      Je me demande comment la Cour d’appel va la sauver.

      1. Après relecture, effectivement comme vous dites, c’est encore plus simple.

        Si je me fais l’avocate du diable, deux hypothèses possibles :

        – La magistrate ignore que la SCI les Hauts de Cocraud a été remplacée par la SARL du même nom
        En effet, elle n’ a pas eu le temps d’éplucher le dossier pour des raisons de santé. Ce qui explique la perte momentanée de ses facultés intellectuelles.
        De plus, elle sait que parmi ses collègues en appel mieux rémunérés qu’elle et en bonne santé, vous en trouverez qui vous donneront raison, donc, elle se dit qu’après tout : jusqu’ici, il n’ y a pas mort d’homme !

        – ou la magistrate sait que la SCI les Hauts de Cocraud a été remplacée par une SARL. Elle est inquiète et peu concentrée sur son travail parce qu’elle doit s’occuper des quatre enfants d’un de ses proches actuellement hospitalisé.

        Elle sait que parmi ses collègues en appel mieux rémunérés qu’elle et en bonne santé, vous en trouverez qui vous donneront raison, etc…

        Au final, vous gagnerez en appel. N’est-ce-pas ce que vous voulez plus que tout, gagner ?

        1. Juste une dernière remarque. Je ne souhaite pas « gagner », je souhaite que la « vérité gagne ».
          Je suis sûr que vous voyez bien la nuance.
          Bien à vous.

          1. M.DUMAS,
            J’ignore si vous aussi avez remarqué ce fait : dans les combats judiciaires, lorsque la vérité triomphe, c’est toujours en appel, jamais en première instance.
            Alors je vous souhaite pour vous et pour nous tous, que la ‘vérité gagne’ !
            Bien à vous.

  2. Comme je l’ai écrit souvent la France appartient à certains fonctionnaires et aux Amis de ces fonctionnaires qui abusent du pouvoir administratif et inventent des lois pour piller la France et les esclaves que nous sommes,

    1. La France est le pays qui a proclamé les droits de l’Homme, mais pas celui qui les applique !
      En France il n’y a pas le pouvoir mais l’abus de pouvoir et donc la faiblesse des contre-pouvoirs citoyens.
      On peut facilement éliminer ou d’identifier une vraie dictature, mais il est très difficile d’éliminer une fausse démocratie.= ” La dictature parfaite aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où grâce à la consommation et au divertissement les esclaves auraient l’amour de leur servitude.” Aldous Huxley (1864-1963), écrivain britannique, auteur du livre “Le Meilleur des Mondes”

      UN JOURNALISTE BRISE L’OMERTA SUR LA MAFIA D’ÉTAT EN France, Cliquez pour écouter= https://www.youtube.com/watch?v=EveWWX3fB2M

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.