BONNET BLANC OU BLANC BONNET?

Les élections se dessinent et le choix est toujours nul.
Auront nous une nouvelle fois à choisir entre Blanc Bonnet et Bonnet Blanc ?
Allons-nous, encore une fois, être gouverné par un président mal élu et qui ne représente réellement qu’une petite minorité ?
Bien sûr, comme dit Philos, nous aurions besoin d’une Thatcher. https://temoignagefiscal.com/un-politicien-comme-margaret-thatcher-est-impossible-en-france/
Peut-être un ou une Thatcher va-t-il se dévoiler dans les prochains mois et mettra fin à cette royauté bureaucratique, à cette floppée de fonctionnaires inutiles sauf pour nous emmerder et vivre à nos crochets.
Ce Thatcher français pourra peut-être remettre l’économie en route en écartant l’économie de connivence dont sont friands nos énarques et leurs amis.
Ce Thatcher devra être issu du monde de l’entreprise pour connaître la vie réelle et devra stopper impérativement cette logorrhée bureaucratique et fiscale.
Il ou elle devra remettre l’état de droit, qui est devenu inexistant, sur les rails.
Il devra se débarrasser de tous les fonctionnaires en surnombre, les mettre au travail, annuler tous les avantages de leur statut (les aligner sur le privé) et les rendre responsables.

Tâches gigantesques digne d’un hercule moderne.
Il devra commencer par nettoyer les écuries d’Augias sans oublier de tuer l’Hydre de Bercy aux multiple têtes…
J’en connais quelques-uns qui seraient parfait pour ce job.
Voudront-ils se déclarer ou allons-nous encore une fois subir des dirigeants issus da la fonction publique donc inapte à gouverner ?
Pompidou a été le dernier président non issu de l’ENA et il est grand temps d’en voir réapparaitre un  qui fera autre chose que de favoriser son sérail (ENA), que de pondre les impôts, des taxes et des contraintes administratives sans fin.
Qui aura le courage de se déclarer ?
Wait and see…

Il est vrai que Mitterrand ne venait pas de l’ENA mais ce ne fut pas une réussite.

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 4,88 sur 5)
Loading...

3 thoughts on “BONNET BLANC OU BLANC BONNET?

  1. Les pervers narcissiques sont très rancuniers dès lors qu’ils voient que les gens ne les aiment pas. Les Français vont l’apprendre à leurs dépens pendant l’année et demie qu’il reste du mandat de l’ado attardé de l’Elysée.
    .

  2. ARTICLE 35 DE LA DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN DE 1793 :

    « QUAND LE GOUVERNEMENT VIOLE LES DROITS DU PEUPLE, L’INSURRECTION EST, POUR LE PEUPLE ET POUR CHAQUE PORTION DU PEUPLE, LE PLUS SACRÉ DES DROITS ET LE PLUS INDISPENSABLE DES DEVOIRS «
    
     En précisant que je partage évidemment l’opinion reproduite infra , celle d’un lecteur lucide abonné â Front Populaire, je veux ajouter que MACRON, une fois encore commentateur critique de son gouvernement DONC de lui-même !, est un procureur d’une espèce particulière.

    Totalement à l’abri justement des procureurs, car ses actes , ses gestes et ses paroles ne sont susceptibles d’aucune poursuite pendant son mandat !
    MACRON , tel un dictateur, conduit notre pays au désastre et nos vies vers les cimetières sans que personne ne puisse l’entraver dans sa Marche folle, ni même contester ses décisions et bientôt s’autoriser à penser hors la ligne tracée

    Ainsi, Par son immunité présidentielle, ce gamin est, dans nos institutions, le seul et l’unique responsable public…IRRESPONSABLE ! ( sûrement encore un emprunt à sa formule magique « en même temps » )

    Par conséquent, MACRON est donc bien le seul ne pas avoir à se plaindre de ce que les 66 millions de procureurs que nous sommes peuvent penser !

    Alors, en me passant de votre autorisation, monsieur le Président MACRON, je vous dis, sans animosité PARTEZ et Vite…et pour le temps de faire votre bagage laisser nous encore le droit d’exprimer nos doutes, nos craintes, nos critiques et…nos espoirs dans une vie meilleure au moins pour nos enfants et les enfants de nos enfants !

    Et pour ceux qui pensent que ce ne sont que des paroles en l’air, que des bêtises sans perspective, je vous livre la célèbre réplique du film épique Autant en emporte le vent, désormais censuré par le progressisme…
    « Franchement ma chère, je n’en ai rien à faire ! »

    Reproduction du commentaire publié par Front Populaire :
    « Emmanuel Macron est pour moi un pervers narcissique, colérique et incapable de la moindre empathie. Or l’empathie, est la capacité de s’identifier à autrui : c’est pour moi synonyme d’intelligence. Pour le dire autrement MACRON est pour moi un crétin.
    Il me fait penser à “La solution” de Bertold Brecht :
    “Après l’insurrection du 17 juin, le secrétaire de l’Union des écrivains fit distribuer des tracts dans la Stalinallée.
    Le peuple, y lisait-on, a par sa faute perdu la confiance du gouvernement et ce n’est qu’en redoublant d’efforts qu’il peut la regagner.
    Ne serait-il pas plus simple alors pour le gouvernement de dissoudre le peuple et d’en élire un autre ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *