Audience du 15/12/2022 – Le Ministre tricheur

Ceux qui suivent ce blog savent que j’ai été assigné en référé, d’heure à heure, par Le Ministre Bruno Le Maire. C’est-à-dire que j’ai reçu, hier à 11h, une convocation pour être présent à l’audience civile du Tribunal Judiciaire de Montpellier, ce jour à 14H. Etonnamment, le ministre n’était pas là… dommage…

L’objet pour le Ministre était d’obtenir la suppression sur le blog du billet alors intitulé : « Le brocanteur de Bullecourt était-il en état de légitime-défense ? ». Hier soir j’ai changé le titre pour : « Pourquoi le brocanteur de Bullecourt a-t-il lié à son suicide un agent des Services Fiscaux ? » plus précis et évitant la confusion “légitime-défense-meurtre” qui n’a pas de sens. La légitime-défense n’implique pas le meurtre puisqu’elle doit être proportionnée.

Le motif avancé par le Ministre — lui-même — prétend que mon billet serait une apologie au meurtre. Nous reviendrons sur le délire paranoïaque de cette idée, il suffit de lire le billet pour en prendre conscience.

La tricherie

Pour me poursuivre, Le Ministre vise la loi sur la presse de 1881 d’une part, c’est-à-dire les limites de la liberté d’expression, et la loi pénale d’autre part pour le délit prétendu d’apologie de meurtre. Les poursuites sont engagées à ce sujet et la justice, après m’avoir incarcéré une journée, m’a convoqué le 01/02/2023 devant la 17ème Chambre Correctionnelle du TJ de Paris.

Tout cela est de bonne guerre.

En revanche, la saisine en référé d’heure à heure du civil pour obtenir un acte de contrainte en supprimant le billet du blog, ceci avant tout jugement sur le fond, est une tricherie.

Tout d’abord, se faisant le Ministre m’interdit de me défendre personnellement, puisqu’au civil l’avocat est obligatoire. Or trouver un avocat en 24H est impossible. Trouver un avocat pour plaider contre Le Ministre des Finances est très difficile, tant les représailles sont craintes. Evidemment je n’ai pas pu être représenté et la Présidente de l’audience m’a refusé toute parole. Donc, défense absente.

Mais en plus, un procureur de la République s’est déplacé à l’audience – il n’y en a pas au civil — et a plaidé contre moi en appui de la plaidoirie de l’avocat du ministre, plaidoirie qui a largement débordé le sujet et l’audience pour se lancer, comme d’habitude, dans un délire de haine et de médisance sur moi et sur notre blog. Soudain, nous étions au pénal… sauf que… je ne pouvais pas répondre.

Tout ce cirque pour obtenir d’une magistrate, non spécialiste des problèmes de presse et de liberté d’expression, une décision punitive qui ne sera basée sur rien puisque le fond de l’affaire se jouera à Paris, devant la 17ème, le 01/02/2023.

Je ne sais pas si le poids du ministre va lui permettre d’aboutir avec cette tricherie. Le délibéré est pour le 20/12/2022. Anciennement, le pénal tenait le civil en l’état… Aujourd’hui est-il raisonnable de prendre un jugement de condamnation civile pour des prétendus faits pénaux et de presse, qui ont de grande chance de ne pas être ainsi qualifiés au pénal dans deux mois ???

Tout cela est mesquin et malsain quand on le met en perspective avec ce qui est arrivé et les problèmes sous-jacents liés, passés et à venir .

Sur le fond

Pendant que j’écoutais l’avocat du ministre me décrire tel que je ne suis pas, décrire notre lutte contre la violence fiscale, la terreur fiscale, comme une farce farfelue et irresponsable, puis lire le billet concerné en essayant de le faire cadrer avec une apologie de meurtre — mission impossible –, je voyais que ces arguments de folie pouvaient peut-être convaincre la magistrate. Le Procureur lui les faisait siens – mais il est payé pour ça — …

Et je me disais : « Bon sang, mais c’est bien sûr : c’est celui qui dit qui y est »

Depuis des dizaines d’années, les hommes de l’Etat font l’apologie de la violence fiscale.

Aujourd’hui, ils ont gagné. Les héros sont les agents du fisc, les boucs-émissaires désignés son appelés « les fraudeurs fiscaux » et la foule convaincu ne demande qu’à les lyncher.

Presse officielle, élus et ceux qui pensent y avoir un intérêt, participent activement à l’apologie de la violence fiscale.

On nous la déverse à longueur de journée, personne n’envisage de sanctionner cette apologie de la violence fiscale, au contraire tous rêvent de la voir plus intense.

Savent-ils la puissance de cette violence fiscale, si loin de l’impôt juste et consenti de la déclaration des droits de l’homme ? Savent-ils les drames qu’elle provoque chaque jour chez des centaines de milliers de personnes ? En comprennent-ils les dégâts globaux sur notre économie et notre société ? NON.

Il faut savoir que…

Cette malhonnêteté intellectuelle a un but bassement matériel. Il s’agit de piquer les biens de ceux qui en ont, pour se les partager entre ceux qui ne font rien pour en avoir.

Or c’est clair, c’est Bruno Le Maire qui l’affirme, prendre les biens du voisin est un acte de guerre.

Outre la violence que cela représente, c’est complètement con. En effet le capital ainsi émietté disparait. Le capital, comme nous le rabâchons sans succès, est le moteur de la vie. Rien n’existe sans accumuler et transmettre, y compris en économie.

Or tout le monde n’est pas capable de produire ou de conserver du capital économique et ce n’est pas par la connivence que cela est possible, ce n’est possible que dans le cadre de la concurrence et de la compétence.

Conclusion

En faisant l’apologie de la violence fiscale, les hommes de l’Etat, aujourd’hui contre moi Bruno Le Maire, croient faire une bonne affaire politique, mais ce n’est que sottise.

Ils ont déresponsabilisé l’économie, trahi ses règles, ils seront très bientôt dans le mur, c’est peut-être ce qui les rend si violents à mon encontre.

Bien à vous. H. Dumas

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 5,00 sur 5 (9 avis)
Loading...

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

5 réflexions sur « Audience du 15/12/2022 – Le Ministre tricheur »

  1. Bonjour,
    Ce blog appartient à ceux qui l’utilisent M. Armenante. Sachez seulement que les avocats adverses me comptabilisent tous les commentaires, tout particulièrement les vôtres.
    Merci

      1. Ils sont fort avec les faibles et faible avec les forts. La Société française est devenue si malhonnête que la vérité offense réellement que certains citoyens mais pas les politiques et surtout pas la presse . car Le vrai désordre en France c’est la justice et l’abus de pouvoir des administrations. Les élus pensent que les administrations sont parfaites et donc ils n’apportent aucun correctif , mais quelle naïveté .

        Pour développer une économie et donc son entreprise il faut une justice à la hauteur, mais La Justice Française est classée 37ème sur 43 pays européens par le CEPEJ ?! = Vous pouvez voir la suite à l’adresse suivante : https://www.temoignagefiscal.com/la-justice-francaise-37eme-sur-43-pays-europeens/

      2. La justice, l’état de droit en France, rapport sur la France et l’ UE (de 114 pages 18 Mo difficile à communiquer car fichier important) , ou pour certains ne peuvent pas le lire car en Anglais et donc je vous adresse seulement la traduction de ce rapport sur la France, rapport réalisé en 2021 par Madame La Députée UE Irlandaise Clare DALY, son assistante Mme Bethany Tallulah HOWARD , et avec ma participation , La france, l’arbitraire au cœur de l’Europe, =, cliquez pour lire la traduction sur ce lien = http://injustice.blog.free.fr/public/Traduction_Rapport_Parlement_Europe_en_word.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *