Univers probabiliste versus certitudes


Chacun d’entre nous aime à savoir quoi faire de sa journée dans des certitudes, souvent peu préparé à ce qu’un événement « 3i », imprévisible, insurmontable, irrésistible, bouleverse sa vie.

Le principe de précaution inscrit dans notre Constitution plus toutes les normes et les règles qui la phagocytent suit une dérivation mathématique vers le zéro risque et l’éducation soumise qui la projecte.

La première question que l’on peut se poser à ce stade : Est-ce la vie ?

La vie est une expérience pour se heurter à tout ce qui nous entoure, dès qu’elle commence pour chaque individu humain, animal ou végétal. Je laisse de côté le minéral et notre atmosphère qui ont variablement leur propre chimie que nous cherchons toujours à comprendre, car sans ces derniers rien ne serait possible. Ils font partie de notre maison.

Nous, homo sapiens, avec intelligence de créer, de modifier, d’adapter notre environnement pour se répandre par milliards sur notre support par prédation entre nous et nos concurrents sur une Terre hostile prévalant ont pris des risques à bien des arpents de notre histoire.

La seconde question : Le zéro risque est-il un Graal ?

Les humains ne sont pas en reste d’innovation pour bien vivre en société à la tête de la chaîne alimentaire. Ils ont inventé le Communisme et sa déviation par un collectivisme concurrentiel pour une meilleure acceptation des peuples administrés.

Ce collectivisme est d’Etat laïque ou religieux. La croyance est érigée en modèle au détriment de la raison qui était celle de notre siècle et socle des lumières pour individualiser et responsabiliser pour en finir avec la verticalité, pour l’émancipation de chacun, en responsabilité.

Dériver vers l’aucun risque dans notre existence stéréotypée est une hérésie préfabriquée qui va à l’encontre de toute la prospection de la vie. Car un risque zéro traduit en toute objectivité un bénéfice zéro ! Car à quoi bon prendre des risques si tout devient gratuit ?

La troisième question : Le zéro risque peut-il survivre?

La réponse est dans la question et tout ce qui précède. Bien sûr que non !

Quand je suis Trader, je suis face à un univers de probabilités. Ces dernières sont la vie, avec toute leur dose d’incertitudes. Les seules choses que je connaisse sont des repères pour avoir plus raison que tord avec ce que l’on appelle dans notre jargon un Profit Factor favorable en raison de la succession de gains et de pertes essuyées par une gestion pour gagner plus quand j’ai raison et perdre moins quand j’ai tort.

Toute industrie suit les mêmes arcanes, n’en déplaise aux hommes gris qui ont fait sédition et qui n’ont jamais pris aucun risque sauf pour faire carrière pour ne plus en avoir aucun jusque leur mort.

Ces hommes gris ont pris en otage toute l’industrie de notre beau pays pour en faire un servile sous service, façonné pour les nourrir et leurs bonnes œuvres.

C’est la vraie vie qui produit du concret, mais avec forcément du risque.

Bien à vous !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *