Une époque surréaliste !

« Si l’on ne veut pas « avoir l’air fin avec nos obligations », il n’existe qu’une seule façon de procéder : permettre à l’information médicale de circuler librement et laisser à chacun, avec le conseil du médecin de son choix, la responsabilité de décider comment se protéger et protéger les autres du coronavirus. Ce peut être la vaccination. Pour beaucoup, ce sera la vaccination, si ce n’est déjà fait. Mais dans un contexte médical mal connu et incertain qui continue à nous réserver beaucoup de surprises, ce ne peut être l’obligation vaccinale, quelle qu’en soit la forme plus ou moins explicite. »

Faire payer les non-vaccinés pour leurs frais hospitaliers ne résoudra rien !

Cet extrait d’un article de Nathalie MP sur Contrepoints, je le trouve tellement à propos et me fait penser à Margareth Thatcher dans son esprit pour agir !

Le doute et la réflexion ne sont plus permis dans l’Esprit des Lumières auquel se réfère Jupiter, éponyme de notre doxa journalistique, assez bien trouvé et rapidement dès le début de son office, vérifié par la suite.

La suite, quelle est-elle ? Bastonner toute opposition virulente qui sort du sérail démocratique actuel de notre Cinquième Constitution revisitée par l’alignement des planètes entre l’exécutif et le législatif adopté par feu Chirac, président qui aimait toucher le cul des vaches, pour en finir avec les cohabitations de partis politiques antagonistes entre le Roi Soleil et ceux chargés de pouvoir pour s’y opposer. Les remparts ? Le Sénat ? Le Conseil d’Etat ? La Cour Suprême ? Que des suppositoires d’affiliés pour que rien ne change …

Bastonner en fait le peuple qui s’oppose dans son quotidien à cette verticalité du pouvoir que les Gilets Jaunes Canal Historique afin simplement de demander « où passe notre pognon de dingue ? »

Bastonner maintenant des gens qui refusent ces vaccins nouveaux, qui se révèlent en fait comme des traitements novateurs et pleins de promesses, mais loin d’être aboutis dans leur efficacité et leur innocuité, de surcroît à doses répétées et rapprochées, sur lesquels il n’y a absolument aucun consensus scientifique …

Le doute n’est décidément plus permis face à la doxa officielle, dans nos références aux Lumières !

Macron 1er a décidé, dans ses palais, qu’il fallait là aussi en finir une fois pour toute avec ceux qui contestent encore ses décisions, sans la possibilité encore d’ouvrir un débat contradictoire et c’est là le sujet.

Bien, « qu’il en soit ainsi » disaient quelques-uns de nos illustres Rois …

Le temps, juste le temps de comprendre, même si nous n’en avons pas beaucoup face à cette urgence de l’Etat qui joue ses dernières cartes et qui va agir de tous ses bras nécessaires pour ne pas sombrer.

Mais malheureusement nous sommes au-dessous de lui, et sur un Titanic qui coule, l’orchestre continue de jouer, avec peu de soleil …

Mais il est toujours possible de lutter contre cette Matrice, cette pieuvre, qui est loin d’être « anti-fragile ». Je pense même que sa complexité va devenir son « Talon d’Achille »

Bien à vous !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 thoughts on “Une époque surréaliste !

  1. Non vacciné, je ne demanderai pas mieux d’être débarrassé des mauvais services de l’hôpital public, ras-le-bol d’être un client forcé de la sécurité sociale et de ses ponctions exorbitantes sur mes revenus.

    Le staphylocoque doré, première cause d’infection nosocomiale à l’hôpital public, c’est beaucoup plus de morts que le coronavirus, Guillaume Depardieu en sait quelque chose.

    Recherche de nouveaux antibiotiques : néant, la sécu n’aime pas les antibiotiques.

    Développement des bactériophages : néant, les labos privés n’aiment pas car difficilement brevetable et à l’INSERM et au CNRS on glande.

    Dépistage des porteurs sains chez le personnel soignant : inexistant, mais au contraire obligatoire dans la restauration.

    Allez comprendre, il paraît qu’on a un ministre de la santé en France et un aréopage médical. EN FAIT JUSTE DES GUIGNOLS.

  2. Mais en fait ceux sont les vaccinés qui sont emmerdés pour faire suite aux propos de Emmanuel MACRON, donc ouvrez les yeux et les oreilles. En effet car il y aura toujours des non vaccinés dans le monde entier qui même si 100% des français seraient vaccinés contamineraient des français. D’autre part la vaccination n’est pas obligatoire, alors pourquoi des insultes. Pourquoi il n’accuse pas les fumeurs, les buveurs d’alcools, les violeurs, les voyous, ..etc..etc….
    Qui a réduit les lits de réanimations, depuis 20 ans il y a des difficultés en réanimation pour la gripe, informez-vous.
    Cela est donc un clivage politique, comme les NAZIS l’ont fait avec les juifs, les résistants, les communistes qui étaient selon eux responsables de tout!
    Vivre sans lire est dangereux car cela vous oblige à croire ce que les politiques et journalistes disent !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *