Plus d’essence

A qui profite la grève qui touche les raffineries ?

C’est une question que nous avons le droit de nous poser.

Les revendications en jeu quant à l’augmentation des salaires ne sont pas crédibles. Les personnels impliqués paraissent avoir des salaires privilégiés. Même si toute augmentation par les jours d’inflation qui courent est bonne à prendre, il faut aussi penser à ceux qui gagnent moins et que la grève touche durement. Les syndicats ne sont pas très à l’aise sur ce point, ils ont réagi violemment à l’information répandue sur les salaires actuels.

L’idée de distribuer le capital, de le transformer en redistribution d’“argent consommation” est absurde. Total est sur le marché économique mondial, où le capital tient sa vraie place, qui consiste — comme nous le savons — à accumuler et transmettre pour servir de base à l’entreprise, où  les investisseurs étant essentiels sont rémunérés en priorité.

Alors, pourquoi cette grève dure ?

Je vous propose une hypothèse qui n’est pas complotiste, qui imagine des liens et synergies potentiels. Il s’agit d’une réflexion imaginaire, j’insiste.

La CGT et l’URSS ont vécu dans une étroite interdépendance pendant cinquante ans. Peut-être encore aujourd’hui.

Les Services secrets russes ont probablement des dossiers embarrassants sur la CGT, du moins c’est envisageable. Ce qui obligerait cette dernière.

Dans l’état actuel de sa situation, la Russie à un intérêt évident à créer un choc dans l’opinion publique sur l’idée d’une rupture d’approvisionnement. En effet, pour cette opinion publique la Russie est présentée comme un élément essentiel de notre approvisionnement.

Ce choc peut créer un basculement de la sympathie envers l’Ukraine, qui aura tôt fait de fondre face à l’idée qu’elle pourrait générer une pénurie de pétrole.

Les hommes de l’Etat, qui ne veulent pas se sacrifier pour l’Ukraine, ont un intérêt à laisser mariner la situation, surtout s’il sont finalement sûrs qu’elle est artificielle et se résorbera d’elle-même.

C’est une hypothèse plausible, qui aurait de grandes chances d’atteindre son but

Bien à vous  H. Dumas

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 3,67 sur 5 (9 avis)
Loading...

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

3 réflexions sur « Plus d’essence »

  1. Ne pas oublier que les syndicats ont appelé à voter pour Emmanuel MACRON. Je pense donc que les syndicats participent avec Emmanuel MACRON aux contrôles des citoyens afin de faire accepter un prix élevé de l’énergie, et en France l’esprit de collaboration est puissant.

    1. Il s’agit surtout de faire passer coûte que coûte la “réforme” des retraites. Quand on refuse d’affronter en face son adversaire, on utilise une vieille méthode stalinienne : on le salit. On accuse un député de maltraiter ses employés, on sort des mains courantes. Ce genre de salissure laisse des traces dans l’opinion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.