Monsieur FILLON : juste un peu de justice…. ce doit être possible.

Bonjour,

Monsieur Fillon est l’élu de la primaire, félicitations à lui.

Ne perdant pas une minute, je lui adresse la lettre ci-dessous, par mail ce soir et par courrier demain.

lettre-m-fillon-p1

lettre-m-fillon-p2

Evidemment, s’il entend notre souffrance, s’il comprend l’injustice juridique dont nous sommes les victimes, je vous en informerai aussitôt.

Bien cordialement. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

4 thoughts on “Monsieur FILLON : juste un peu de justice…. ce doit être possible.

  1. C’est effectivement le bon moment pour demander plus de démocratie dans ce système. Ça permettra aussi de voir le fond de pensée du candidat que je soutiens d’ailleurs. Faites vous une pétition sur un site ?

  2. Dommage que ce courrier n’est pas été soumis à votre news-letter pour une reelle participation d’une communauté entreprenariale … et sous l’entité de “temoignage fiscal” …

    Mr Dumas ne demandait pass à Mr Fillon, ce qu’il ne fera jamais …. si vous croyez que la democratie fonctionne commme cela, je me permets juste de vous rapellez une belle parole de Alphonse Allais ” Il faut prendre l’argent là où il se trouve: chez les pauvres. D’accord, ils n’en ont pas beaucoup, mais ils sont si nombreux!”

    1. Bonjour,
      J’adhère complètement au premier paragraphe de votre commentaire.
      Je dois avouer que j’ignorais qu’il était possible d’agir ainsi et que je ne sais pas comment il aurait fallu faire.
      Dans mon esprit c’est bien la communauté (èlargie â tous les volontaires) qui interroge le candidat, il y a dans mon courrier deux liens qui ramènent à Temoignagefiscal.
      Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *