Meurtre fiscal (vidéo)

Bonjour,

La vidéo ci-dessous parle du livre-testament de Maître Scillipiti, ce dernier s’est donné récemment la mort.

Le lien pour prendre connaissance de son livre-testament : le lien. 

Bien cordialement. H. Dumas et E. Bolling

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (aucun avis)
Loading...

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

2 réflexions sur « Meurtre fiscal (vidéo) »

  1. Bonjour,
    je suis tout à fait d’accord avec tout ce que vous dites à propos de la France protégée et de la France exposée, mais avec une nuance importante:
    les salariés du secteur privé, notamment des petites entreprises (elles-mêmes souvent en difficulté), ne vivent pas aux dépens des entrepreneurs.
    Au contraire: leurs salaires sont également spoliés à près de 65% (charges patronales + salariales), pour financer l’Etat-mammouth, ses 7 millions d’emplois publics et sa politique d’assistanat généralisé.
    Objectivement, 3 millions d’indépendants ne pourraient pas faire vivre 60 millions de personnes, restons réalistes.
    Bien à vous.

    1. Bonjour,
      Votre remarque est respectable.
      La situation des salariés du secteur privé est particulière. Ils sont dépendants de leurs employeurs, mais ils sont protégés même si leur protection est largement inférieure à celle des fonctionnaires et ampute lourdement leur salaire.
      Cependant, il est clair que sans eux les entreprises n’existeraient pas. Du fait que les entreprises sont le moteur de l’économie, eux-mêmes le sont aussi.
      Mais, en cas de faillite de l’entreprise, notamment par pillage fiscal, ils bénéficient de protections sociales que n’ont pas les entrepreneurs qui restent les seuls à 100% d’exposition.
      Ceci dit il y a, la plupart du temps, une synergie morale et affective, surtout chez les artisans, entre l’entrepreneur et ses salariés.
      Cordialement. H. Dumas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.