L’Etat, la fausse monnaie, la justice.

Notre blog est un lieu de réflexions, au départ ciblées sur l’injustice inhérente aux contrôles fiscaux, devenu plus généraliste ensuite, toujours autour de la liberté et de l’économie sans lesquelles il ne peut pas y avoir de liberté.

Nous avons le souci d’accompagner nos réflexions d’actions.

Ce ne sont pas des actions politiques visant à obtenir une masse de pression, le sujet pour le moment ne le permet pas.

Ce sont donc des actions ponctuelles, souvent judiciaires, qui s’efforcent de mettre les hommes du pouvoir face à leurs mensonges, à leurs contradictions, aux dégâts qu’ils occasionnent, au mal qu’ils font en prétextant le bien.

Dans ce cadre, je vous propose de prendre connaissance de l’action que j’entreprends, dont nous aurons le résultat le 22 Novembre. Ce n’est pas loin… : LE LIEN.

Bien à vous.  H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 3,67 sur 5)
Loading...

3 thoughts on “L’Etat, la fausse monnaie, la justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *