L’ELECTRICITE, UNE BONNE GROSSE VACHE A LAIT POUR BERCY.

Pour celles et ceux qui n’ont pas encore renoncé à comprendre leur facture d’énergie électrique, cela nous est expliqué avec poésie !

C’est fascinant, une facture EDF : belle comme une page de Verlaine, elle contient presque autant de lignes qu’un sonnet de Ronsard.

À la base, le gros monopole d’État vend des kilowatts/heure et le client, tous les deux mois, paye ce qu’il a consommé.
Exactement comme chez le boucher : je choisis une escalope, il la pèse, je paye le prix affiché et je repars avec une « facture » en réalité un ticket – qui ne comporte qu’une seule ligne.

Alors, pourquoi la facture EDF (ou autre opérateur) est-elle si copieuse et utilise-t-elle un langage aussi hermétique?
On y trouve le prix du kilowatt/heure, entre 7cts et 11 cts en fonction de « l’heure creuse ou pleine “, plus l’augmentation de début d’année de 2, %.
Il faut être conscient d’une augmentation annuelle programmée d’environ 5%
Jusque-là tout va bien.
Les « sur-impôts » déguisés viennent immédiatement après.

D’abord, EDF facture un abonnement ! On se demande bien pourquoi !

Lorsque j’achète l’escalope, je ne suis abonné à rien : j’ai, en face de moi, un commerçant qui vend ce dont j’ai besoin, nous faisons affaire et c’est tout.

Avec EDF, même en quasi-monopole, faut s’abonner !
Et c’est payant bien sûr
et ce n’est pas cadeau :  26 euros par mois, soit 312 euros par an.
Cet abonnement augmente tous les ans de façon exponentielle.
En 2016 l’abonnement mensuel était de 11€. Il a donc plus que doublé en 4 ans !
Puis, arrivent les taxes, donc encore des impôts déguisés.
Ah ! Les taxes…
Le mal français.
La fameuse exception française. https://temoignagefiscal.com/liste-des-impots-et-taxes-en-france-prenez-votre-souffle-et-votre-temps-calez-vous-bien-sur-votre-fauteuil/
Cette liste date de 2018…

Pour enfumer un peu plus, on les a appelés « contribution »
La contribution, c’est plus sympa, ça fait plus « social », pour un peu, on serait heureux de s’en acquitter, alors que la « taxe » …

Cela commence par la TCFE, la taxe sur la consommation finale d’électricité.
C’est quoi, la consommation finale ? Y a-t-il une consommation initiale ?

Personne ne sait pourquoi cette taxe existe, même pas EDF, qui se borne à dire que ce prélèvement est reversé aux collectivités territoriales et à l’État (qui détient pourtant 84,5 % du capital du mastodonte). C’est donc un impôt pur et dur.
Elle augmente environ de 4% par an.

Arrive ensuite la  merveilleuse CSPE, la contribution au service public  d’électricité.
Moi qui croyais ingénument  que je contribuais à ce service en me contentant d’acheter du courant électrique!

Soi-disant, cette CSPE sert, entre autres, à compenser le coût exorbitant auquel EDF s’est engagée à acheter l’électricité des petits malins qui se sont équipés de photovoltaïques ou d’éolien.
En août 2011, elle était de 9 % du coût de la consommation ; en 2016 elle en pèse 21,5 %.

On est parti joyeusement sur la belle voie rectiligne tracée par les taxes sur les carburants.
Puis vient enfin, toute menue, toute discrète, la CTAE, contribution  tarifaire d’acheminement électrique car, contrairement au boucher vendeur d’escalope, EDF vous apporte votre achat à domicile contre la modeste somme de cinquante euros par an.

C’est alors que surgit la TVA.
Sur la consommation elle est au prix fort de 20 %. Mais également sur les taxes !

Sur l’électricité les taxes sont taxées !
À 20 % (CSPE, TFCE) ou à 5,5 % (CTAE)!
 
Et le meilleur pour la fin  :
EDF prélève un pourcentage de tout ceci, 1% , pour son CE (Comité d’entreprise) 

En deux mots sur ma dernière facture d’électricité (Total direct énergie)
Sur un total de 670€ les impôts déguisés représentent 312€ soit quasiment 50%.

L’énergie, électricité ou carburant sont pourris de taxes destinées au final à payer encore et toujours notre pléthore de fonctionnaires…

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (11 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

6 thoughts on “L’ELECTRICITE, UNE BONNE GROSSE VACHE A LAIT POUR BERCY.

  1. La CTA : Contribution Tarifaire d’Acheminement
    Instituée par art.18 de la loi 2004-803 du 9/08/2004, elle est assise à hauteur de 27,04% sur la partie HT« acheminement» de votre abonnement. Puis on lui applique une TVA de 5,5 %.
    Elle assure le financement d’une partie des retraites des industries électriques et gazières.
    Tous les fournisseurs et toutes les offres sont concernés par cette taxe. Elle est différente pour le gaz.

    La TCFE: elle est basée sur votre consommation à 0,00969€/kWh HT depuis 1/08/19 sur HP ou HC indifféremment +TVAà20%=11,63€ TTC pour1000kW.h
    l’Objectif : donner les moyens aux collectivités locales commune et département, de renforcer et de développer les réseaux électriques et aide aux EnR.

    La CSPE : Contribution au Service Public d’Electricité 0,0225€HT/kW.h +TVAà20%
    Soit 27€ TTC pour 1000 kW.h
    Initialement destinée majoritairement aux Enr, depuis 2016 elle abonde le budget général de l’Etat et est redistribuée, en partie pour soutenir les EnR, éolien, solaire, biogaz et co-génération. Elle a augmenté de 3€ à 22,5€ HT depuis 2003
    Financer les charges de service public : surcoûts liés aux obligations d’achat de l’électricité d’origine renouvelable et issue de la cogénération
    surcoûts de production dans les zones non connectées au réseau électrique métropolitain continental (Corse et DOM- TOM notamment), surcoûts liés aux tarifs spécifiques appliqués aux clients en situation de précarité, surcoûts liés aux politiques de soutien aux énergies renouvelable + d’autres dépenses plus mineures, comme des frais de gestion ou encore le budget du Médiateur national de l’énergie.

  2. Tous des esçrocs encore une fois ils ne sont que ca por nous faire cracher au bassinet et nus détruire. Assassins ét voleurs Macron voleur du rsi des milliards pa an que les les citoyens travaillent durement pour payer c est ignoble
    Ete oligarchie mafieuse qui se sucre il faux les mettre dehors

    1. Oui c ‘est vrai ces retraites sont abondées en partie par la CTA Contribution Tarifaire d’Acheminement, instituée par la Loi n° 2004-803 du 9 août 2004; assise à hauteur de 27,04% d’une partie HT acheminement de l’abonnement, à laquelle on applique une TVA de 5,5%

  3. Quel député, quel sénateur représente les français ?

    1-Le voleur ordinaire : c’est celui qui vous vole votre argent, votre portefeuille, votre montre, votre téléphone, etc.
    2-Le voleur politique :……..c’est celui qui vous vole votre avenir, vos rêves, votre savoir, votre salaire, votre éducation, votre santé, votre force, votre sourire, etc……
    Une grande différence entre ces deux types de voleurs, c’est que le voleur ordinaire vous choisit pour vous voler votre bien, tandis que le voleur politique, c’est vous qui le choisissez pour qu’il vous vole.
    Et l’autre grande différence, qui n’est pas des moindres, c’est que le voleur ordinaire est traqué par la police, tandis que le voleur politique est le plus souvent protégé par un convoi de police ! – Attribué à Coluche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *