La sidération et la lucidité

La sidération

L’image d’Epinal est le lapin au milieu de la route, immobilisé face à une voiture qui fonce vers lui plein phare.

C’est aussi le comportement de beaucoup de nos concitoyens qui ne savent plus réagir face à cette Matrice administrative qui les encercle de plus en plus pour fondre sur eux. On, eux, ils leur ont donné la démocratie pour tenter de s’en échapper ou de s’y opposer par l’ancien monde : Voter, manifester, publier, mais rien ne change, sauf la couleur des rideaux du palais de l’Elysée.

Car un capitalisme de connivence maquillé des phares du néo-libéralisme cherche à poursuivre un ennemi désigné, ledit néo-néolibéralisme, source de tous les maux de notre société, nous dit-on …

Un leurre militaire qui trompe la cible, le peuple abêtie travaillé par une Ednat et un clergé soumis, celui des médias Mainstream, qui ne pose jamais les bonnes questions en regard de la main qui le nourrit, qui n’ouvre jamais de débats contradictoires, sauf avec les inféodés de l’appareil, les mêmes insatiables et « idiots » utiles, qui traduisent des coursives ampoulées, des fois que le pékin moyen ne comprenne pas bien la religion à l’œuvre.

Cette religion, quelle est-elle ? L’égalitarisme, la mère de de tous nos supplices au quotidien, mais pas pour tout le monde. Ceux qui cherchent à nous en convaincre prospèrent sur une population asservie qui met de la lumière parmi leurs palais

En effet, déplacer le débat de l’essentiel est de poser des ancres plus loin afin de frelater toute négociation possible : La stratégie suivie par Mr MACRON pour ouvrir des débats à travers notre Hexagone suite aux manifestions de nos gilets jaunes, ou encore par cette pseudo consultation de référents sélectionnés parmi nous tous, sur la doxa du changement climatique et par ainsi verser de nouveaux diktats en conformité avec le virus qui nous métastase.

Notre Assemblée Nationale en recours ? Elle coïncide en mandature avec l’élection du roi soleil de notre cinquième constitution, depuis la décision de feu Chirac, une consécration d’absence de contre-pouvoir, ce qui n’a pas courre aux USA, par exemple.

La Cour des Comptes, peut-être ? Pas de chance, elle émet un avis mais n’a aucun pouvoir de sanction.

La Cour Constitutionnelle ? Des garants que rien ne change y sont intronisés pour bonne conduite par leurs services au sacro-saint du tout Etat.

Le tribunal administratif ? Une juridiction fantôme qui va d’abord chercher à protéger les siens, des fonctionnaires en litige avec la plèbe.

Nos syndicats alors ? Ces chantres de la protection du peuple ne pensent qu’à leur cul et sont vissés en connivence avec cette Matrice, car leur modèle économique et social n’est que plan pour mettre en batterie tous les poulets humains, de surcroît en leur faisant les poches au passage sur leur fiche de paie, pour eux et par leurs anciens et nouveaux scellés de toute société de croissance. Toutes leurs éructions ne sont que des artifices, des effets de scènes parfaitement organisés avec leurs propres services d’ordre et un pouvoir de nuisance considérable à tout ce qui les dérange ….

Nos médecins libéraux ? L’ordre des médecins, la Sécu et les ARS veillent.

Nos avocats, nos banquiers, nos expert-comptables ou commissaires aux comptes, nos notaires veillent aussi, dans le principe de délation selon le « Know Your Customer », via Tracfin et la CRS – Common Reporting Standard, alter ego de la FATCA des USA.

Nos douaniers ? Bientôt, ils vont avoir la possibilité de retenir tout votre Cash en dessous de 10000 euros, à votre preuve de démontrer la bonne origine des fonds, pour passer notre frontière.

Je passe sur les lois Sapin, pas de Noël, mais à propos d’assurances-vie, véhiculant de l’épargne avec une fiscalité avantageuse promise, qui déterminent des épiphénomènes bloquant de retrait des fonds.

Bref, une liste à la Prévert qui peut se poursuivre dans le domaine énergétique qui va devenir un véritable enjeu de surenchère ou de blackout, sous couvert de nos templiers Kmers Verts, par leur solutions intermittentes et non pilotables. Ou encore sur les BBC – Bâtiments Baise Couillons, expression reprise par un prof en électricité que j’ai retenu, dans le sens où la précaution coûte cher au détriment du bon sens souvent plus pragmatique. et plus rapide.

La lucidité

« La schizophrénie est une maladie psychiatrique caractérisée par un ensemble de symptômes très variables : les plus impressionnants sont les délires et les hallucinations, mais les plus invalidants sont le retrait social et les difficultés cognitives. » https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/schizophrenie

Je rajouterai à titre personnel mais non acté, un sentiment de persécution introverti qui peut exploser en dehors de toute raison gardée dans un moment soudain – L’affaire DAVAL en actualité, jugée à 25 ans de réclusion contre les préconisations de l’avocat général. Des jurés ont donné une bonne décision avec une porte de sortie de taule au condamné d’ici quinze ans avec remises de peine cumulées, car ils ont bien compris qu’il n’était ni un délinquant, ni un Anibal Lector, ni un terroriste, mais un fou dans un instant …

Nous y sommes par le retrait social injecté par ce Covid-19 : Des comportements lémuriens qui n’y comprennent pas grand-chose, sauf le conte versé en boucle par dieu Etat, avec bientôt la vaccination en temps record pour tous. Mais comme le diraient nos ailleux : « Messieurs les Anglais, tirez les premiers ! »

Puisque notre monde doit changer, car il s’agit bien de cela en 2020, année véritable de rupture entre l’ancien et le nouveau, la liberté doit changer de camp, c’est-à-dire oublier le firmament de celle des Sixties, Seventies, Eighties et Nighties, celle des possibles.

A l’orée du millénium 2000, l’analogique a laissé la place au numérique, balbutiant au départ, mais selon le principe de Schumpeter, qui détruit pour remplacer et faire mieux, nouveau Far-West en regard du nœud coulant de toute cette administration qui serpente parmi nos esprits tel un cancer qui cherche à se développer.

Mais nos créateurs de richesse privés avec le Net ont dû faire allégeance aux dieux qui nous gouvernent, car sans ces pontes d’ « Ausweis », plus rien ne peut se développer à grande échelle. D’où le capitalisme de connivence. Et à petite échelle, il n’existe plus rien sauf l’allégeance au Prince et par lui à ses prêtres …

Notre Matrice est à présent parfaitement au fait de toutes ces avancées technologiques, comme elle a toujours su le faire, à son profit, par le passé.

Orwell, tu nous tiens …

Bien à vous

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 thoughts on “La sidération et la lucidité

  1. Quand on constate qu’il a fallu une loi pour pouvoir acheter un sapin, le ridicule ne tue plus. La France est devenue peu à peu un Pandémonium et ce n’est pas un euphémisme.
    Rappel de Cette Analyse qui date de 1920 = Elle provient de la Philosophe Russe et Américaine Ayn Rand ( une juive fugitive lors de la révolution Russe qui a débarqué aux USA dans les années 20) et nous montre une vision des choses en tout état de cause :
    Quand vous vous rendez compte que pour produire , vous avez besoin de l’autorisation de quelqu’un qui ne produit rien…..
    Quand vous vous rendez compte que l’argent , c’est pour ceux qui font des affaires non pas avec des biens mais avec des faveurs…..
    Quand vous vous rendez compte que beaucoup sont devenus riches avec des pots-de-vin et une influence plus que pour leur travail , et que la loi ne nous protège pas de ces individus , mais quelle les protège à eux……
    Quand vous vous rendez compte que la corruption est récompensée et que l’honnêteté mène au sacrifice de soi-même……
    Alors vous pouvez dire , sans avoir peur de vous tromper , que la société est condamnée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *