LA CHINE SERA TOUJOURS LA CHINE. Le milliardaire chinois Jack Ma, fondateur d’Ali Baba, est porté disparu…

la fortune de Jack Ma, jadis l’homme le plus riche de Chine, a chuté de 12 milliards de dollars en seulement deux mois. © Wang He/Getty Images

Le milliardaire chinois Jack Ma, fondateur des groupes Alibaba et Ant, est porté disparu, selon Yahoo Finance. L’homme d’affaires de 56 ans n’a pas été vu depuis plus de deux mois, d’après le média. Le milliardaire chinois fait couler de l’encre depuis que la Chine a pris des mesures de répression contre son empire commercial. Fin décembre, les autorités chinoises ont lancé une enquête sur les pratiques jugées anticoncurrentielles d’Alibaba, la plus grande entreprise d’e-commerce du pays, que certains appellent “l’Amazon chinois”.

En novembre, la Chine a introduit une série de nouvelles réglementations mettant un terme à l‘introduction en Bourse de la société fintech de Jack Ma, Ant Group. Les nouvelles règles ont été imposées quelques semaines après que Ma a critiqué le système financier chinois lors d’une conférence à Shanghai en octobre. Lors de cet événement, Jack Ma aurait appelé à une réforme du système, le jugeant “vieillissant” et aurait ajouté : “Nous ne pouvons pas utiliser les méthodes d’hier pour réglementer l’avenir”.

 

Blair Silverberg, PDG de la start-up de services financiers Capital, a déclaré à Business Insider que les nouvelles réglementations avaient été introduites “pour que la Chine affirme sa suprématie sur Jack Ma”.

En novembre, le businessman devait faire partie du jury d'”Africa’s Business Heroes” une émission permettant de récompenser de jeunes entrepreneurs africains, selon le Financial Times. Pourtant, l’entrepreneur chinois manquait à l’appel. Contactés par Business Insider, les responsables de l’émission ne se sont pas encore exprimés sur le sujet. Néanmoins, un porte-parole d’Alibaba a assuré que Jack Ma ne pouvait plus faire partie du jury pour la finale du concours “en raison d’un problème de planning”.

“Nous n’avons rien à ajouter à cela”, a déclaré le porte-parole en réponse à des questions sur les déplacements de Jack Ma.

Ce dernier s’était retiré de la présidence d’Alibaba en 2019. Jusqu’à récemment, il était l’homme le plus riche de Chine avec une fortune atteignant les 60 milliards de dollars. Mais son capital a cependant été réduit de 12 milliards de dollars au cours des deux derniers mois, la Chine ayant renforcé ses réglementations financières. Aujourd’hui, Jack Ma vaut 50,6 milliards de dollars, ce qui fait de lui la quatrième personne la plus riche de Chine, selon le Bloomberg Billionaires Index.

Alors que la disparition présumée de Jack Ma est largement relayée par la presse internationale, le post d’un autre milliardaire chinois, datant de 2019, a refait surface. La publication de Guo Wengui, qui a fui la Chine en 2014 et prétend dénoncer la corruption de son pays, contient une interview. Dans cette dernière, l’homme d’affaires affirme qu’au cours de “l’année prochaine” (2020), Jack Ma finirait probablement “en prison ou mort” parce que la Chine veut “reprendre” le contrôle de sa société Ant.

La semaine dernière, le gouvernement chinois a ordonné à Ant Group, qui possède la plus grande plateforme de paiement numérique de Chine, Alipay, de réduire ses activités. En cause : la “mauvaise gouvernance” de l’entreprise. Contacté à son tour par Business Insider, le porte-parole d’Ant Group n’a pas souhaité s’exprimer pour l’instant.

Version originale : Katie Warren/Business Insider

Une preuve de plus s’il en était besoin de la radicalisation du régime communiste chinois sous XI Jinping. Jack Ma, un des plus grands entrepreneurs chinois, fondateur d’Ali Baba, philanthrope et homme de paix a disparu depuis le mois de Novembre 2020 suite à un discours portant sur des réformes économiques. Jack Ma, dont la fortune est estimé à $59 milliards, est un des hommes d’affaires le plus emblématique et le plus visionnaire de son pays. Il est aussi le plus généreux.
Sa vie avait plutôt mal commencé. Venant d’une famille pauvre il a escaladé toutes les marches de la réussite à force de persévérance. Lors de sa vie d’étudiant, Jack Ma (Ma Yun de son vrai nom chinois) s’est vu refuser l’entrée à l’école de police, a été recalé dix fois à l’entrée de Harvard et a même été refusé comme serveur par la chaîne de fast-food KFC. Il a exercé divers petits boulots, dont celui de livreur en tricycle, et il a monté une agence d’interprètes. Il a enfin révolutionné le commerce international avec Ali Baba.
Le régime chinois s’est distingué ces dernières années par une répression sans limite de toutes dissidences, la persécution et l’enfermement dans des camps de concentration d’un million de Musulmans ouïgours, le prélèvement illégal d’organes aux prisonniers politiques et de droits communs, la répression au Tibet, la colonisation de certains pays africains et asiatiques, la pollution la plus effrénée, le pillage de la flore et la faune à plusieurs endroits de la planète et pour couronner le tout la dissémination, qui semble de plus en plus intentionnelle, du coronavirus qui a paralysé le monde entier à l’exception de la Chine. Et pourtant, partout dans le monde, aussi bien dans les pays occidentaux qu’ailleurs c’est « silence radio », mieux encore, plus on peut chanter les louanges de la Chine et plus on le fait.
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

One thought on “LA CHINE SERA TOUJOURS LA CHINE. Le milliardaire chinois Jack Ma, fondateur d’Ali Baba, est porté disparu…

  1. On en est à plus d’une douzaine de milliardaires “disparus” en Chine, c’est curieux n’est-ce pas au pays de l’empire du Milieu de la pègre communiste . . .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *