INCROYABLE : Louis MARTINO ou le mensonge et le meurtre fiscal comme ascenseur social.

Comment, dans le cadre de la terreur fiscale que Bercy a installée en France, ce ministère récompense le fleuron de ses mercenaires, ou quand le Kapo devient Maréchal.

L’histoire

Louis Martino, Inspecteur des Impôts, est venu, fin 2007,  visiter ma petite entreprise alors sans activité, à l’exclusion d’une participation modeste de 19% dans une société exploitant un seul hôtel dans l’île de Ré.

A cette époque, Louis Martino était attaché à un service prestigieux : la DNVSF.

Ce service, aux compétences particulières, est consacré au contrôle des très grosses entreprises, des artistes ou sportifs richissimes.

Que venait-il faire chez moi ? C’est la question qui venait immédiatement à l’esprit. Cette visite était louche, elle cachait évidemment des intentions sans rapport avec l’activité et les revenus de mon entreprise.

Louis Martino est arrivé en avion de Paris accompagné d’un collègue.

J’ai refusé de lui donner accès à ma comptabilité, disposée sur le bureau où je l’ai reçu, tant qu’il ne m’aurait pas de son côté donné mon dossier fiscal. J’espérais dans ce dossier fiscal trouver des indices sur le vrai motif de ce contrôle, qui ne pouvait pas être comptable.

Ce faisant,  j’ai effectivement commis la faute de non présentation de comptabilité, qui est sanctionnée par une amende de 1.500 €.

Mais, en refusant de me donner mon dossier fiscal Louis Martino a de son côté commis une faute, confirmée par un avis de la CADA (Commission d’Accès aux Actes Administratifs).

Jusque là tout cela n’est pas bien grave.

La suite est plus corsée.

En effet, au lieu de m’appliquer l’amende de 1.500€ pour non présentation de comptabilité, Louis Martino a constaté une opposition à contrôle fiscal.

Il a donc menti sous serment, puisqu’il est assermenté. J’ai fourni la preuve vidéo que je ne m’étais pas opposé au contrôle fiscal. Sans succès.

Jusqu’à ce jour, ce mensonge est resté impuni. Il a même été relayé officiellement  par les Tribunaux Administratifs qui l’ont soit ignoré (affaire Bertinchant) soit appuyé (affaire Normand).

Dernièrement, le Rapporteur Public devant le Conseil d’Etat n’a pas hésité à lui-même mentir pour couvrir le mensonge de Martino. Je vais le faire citer à ce sujet (vous imaginez ce que sera mon succès…).

Les actions engagées contre ce mensonge sont de deux ordres :

            – Légales devant les Tribunaux où jusqu’à ce jour toutes ont été perdues par moi.

            – Publiques à travers ce blog. Face à ces publications et financé par Bercy, Martino a couvert son mensonge à l’aide soit de procédures prétendant à la protection de son image soit de procédures m’accusant de diffamation

Les actions engagées par lui contre moi pour couvrir son mensonge ont toutes prospéré, celles engagées par moi contre lui pour faire juger son mensonge ont toutes échoué.

Finalement, du fait de cette fausse accusation d’opposition à contrôle fiscal, mon entreprise a été totalement ruinée, elle est en voie de disparition.

Moralité

Louis Martino, lorsqu’il est venu chez moi était un gros poisson. Encore plus gros que ce que je pouvais imaginer, ou dont je me doutais.

Ceux qui me l’ont adressé, que je ne connaitrai donc jamais, devaient avoir des raisons personnelles insensées pour prendre de tels risques.

Sont-elles politiques, personnelles de service, je l’ignore sincèrement. J’en subis évidemment les conséquences, ce n’est pas drôle.

Mais, parce que la lutte n’est jamais vaine, j’ai quand même des satisfactions, ne serait-ce que de voir le mur de la honte de ces gens s’effriter gravement.

Un trou récent dans ce mur permet de contempler le sordide

Le gros poisson Louis Martino a été grassement récompensé pour son sacrifice, son don au mensonge.

Il est aujourd’hui un personnage considérable de La République.

Légèrement agacé d’avoir été débouté par La Cour d’Appel de Paris dans une procédure où, encore une fois, il était au service de Bercy, au service de la censure dont rêve cet établissement, il (enfin Bercy) se pourvoit en Cassation.

En fait, il m’avait poursuivi en diffamation (encore une fois) en prétextant qu’un lien que j’avais inséré dans un billet, qui amenait à un ancien article qui le chagrinait, valait nouvelle publication et rupture de prescription.

Suivi par le Tribunal de première instance, il a été débouté par La Cour d’appel de Paris qui ne pouvait pas laisser s’installer une telle censure, source inépuisable de conflits.

Et bien Bercy se pourvoit en Cassation.

Je n’irai pas me défendre, l’avocat est obligatoire et je n’ai pas les moyens d’en payer un. La Cour de Cassation est assez grande pour savoir ce qu’elle a à faire. Il semble qu’elle ait pris le dossier, c’est déjà grave pour la liberté d’expression…..

Mais, et c’est là que je voulais en venir, l’avocat de Bercy-Martino m’a adressé son mémoire.

Et là, surprise, on peut lire :

“Depuis le mois d’Avril 2014, il (Martino) est détaché auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique où il est chef du pôle de contrôle des déclarations”. Le lien.

Il en peut plus l’avocat de Bercy-Martino.

Le menteur Martino est donc aujourd’hui un des hommes les plus puissants de France. C’est lui qui épluche les déclarations de patrimoine de tous nos sénateurs, nos députés, nos ministres, etc… Trop fort.

Bercy, ça beigne, ce n’est pas comme le Ministère de l’Intérieur.

Si un flic donne une baffe à un gamin : sanction, justifiée d’ailleurs.

Mais, si un employé de Bercy ment et assassine fiscalement un français ordinaire : promotion.

Ce n’est pas le même monde, pas les mêmes valeurs.

Quand on vous dit que le contrôle fiscal est une zone de non droit, on est très largement en dessous de la réalité.

En réalité Bercy réclame et obtient, de l’Etat et de la justice, l’immunité pour toutes ses dévastations et l’impunité pour ses agents. Vous avez dit Bercy ou vous avez dit Stasi, avec l’âge je deviens un peu sourd.

Bien cordialement. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 thoughts on “INCROYABLE : Louis MARTINO ou le mensonge et le meurtre fiscal comme ascenseur social.

  1. Nan mais franchement! Vous trouvez ça normal que vous ne fournissiez pas la comptabilité de votre entreprise?
    Quid de l’obligation de déclaration. C’est aussi à cause de vous que les impôts augmentent à ne pas remplir vos devoirs. Vous imaginez le coût pour l’Etat d’envoyer quelqu’un, le temps passé sur votre dossier?

    Nombre d’entreprises remplissent leurs obligations fiscales et tout se passe très bien. Si vous imaginez que les fonctionnaires en ont après vous en particulier, il faut peut être se réveiller!
    A bon entendeur!

    1. Cher Pignouf,
      Où avez-vous vu que je ne déposais pas annuellement les chiffres comptables de ma société ?
      Qu’est ce qui vous autorise à raconter ainsi publiquement de telles conneries ?
      Il faut réflèchir et vérifier ses sources avant de tenter de se rendre intéressant en affirmant des contre-vérités.

  2. Bjr Henri,
    dans ce monde de corrompus, les plus parasites sont élevés et meRdaillés et admis au club du parasitisme d’Etat!
    C’est le contribuable qui régale alors ils en sucent autant qu’ils peuvent!
    @+

  3. Bonsoir pourquoi ne pas faire des pétitions sur Bercy sur Martino et sa promotion afin que les citoyens soient informes de tout cela ? On ne peut pas continuer comme ça encore faut il que les français sachent??!! Car c est une honte de
    Sanctionner les français de la sorte alors que tous ces fonctionnaires n ont jamais
    Pris le moindre risque et ne savent rien de ce qui se passe sur le terrain ce sont
    Ce que l on appelait quand j étais a sc po paris des pantouflards?! La ministre
    Marisol que l on appelle MST a avoue sur plusieurs videos que chacun n a qu a
    S assurer en prive??!! Elle avoue elle même elle n a plus rien a faire avec la sécu
    Elle va prendre une assurance privee??!! Le directeur Quevillon RSI national fait
    L objet d une plainte pour escroquerie?! Les citoyens se libèrent de plus en plus
    Se battent se défendent. Le combat continue??!! Nous gagnerons vous aussi ne
    Lachons rien ne baissons pas les bras??!! Nombre de citoyens ne veulent plus le
    Vote ne veulent plus ni la droite ni la gauche pas plus de la gauche que juppe Sarkozy ou quelque candidats que attali Bildeberg irait nous chercher. Comme
    A dit la fille marion de juppe il est froid rigide on a jamais pu lui parler c est
    Quelqu un qui s intéresse a lui et lui seul ses deux femmes ont confirme la
    Première et l actuelle??!! Sa fille dit on avait pas un père on a jamais pu lui
    Parler.??!! C est a croire que ce sont les meilleurs qui s en vont car si vous demandez a mes enfants ils vous diront que si aujourd hui ils tiennent debout
    C est qu ils ont eu la chance même s il nous manque beaucoup d avoir eu un
    Papa en or??!! Bonne soirée?!

  4. Winston Churchill disait =Certains considèrent le Chef d’Entreprise comme un Loup qu’on devrait abattre, D’autres pensent que c’est une vache que l’on peut traire sans arrêt; Peu voient en lui le cheval qui tire le char.
    Certains fonctionnaires trop nombreux considèrent le Chef d’Entreprise comme un Loup qu’on doit abattre, et pensent aussi que c’est une vache que l’on peut traire sans arrêt. Mais malheureusement les entreprises disparaissent comme neige au soleil en France et ces fonctionnaires ne savent pas tirer le char Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *