Harcèlement

L’inspecteur Martino ne se contente pas de détruire totalement une entreprise par l’intermédiaire d’un redressement indu, il veut aussi la peau du dirigeant.

Ils sont comme ça ces gens, ils personnalisent leurs tortures.

Il refuse de voir sa destruction massive exposée, il exige le droit d’agir secrètement, sans compte à rendre à l’opinion publique, il veut que ses patrons le couvrent, intégralement. Il exige aussi que la justice approuve ses agissements.

Exposer les faits réels, prouvés, sur la place publique est pour lui diffamatoire. Le droit à l’information, la liberté de s’exprimer, de dire son opinion, il appelle ça de la diffamation.

Il serait sans doute mal venu de comparer mes propos sur ce sujet sensible des contrôle fiscaux avec la liberté de parole qui est laissée à d’autres groupes sociaux, dont il n’est pas certain qu’ils apportent à notre société ce que je lui ai apporté comme entrepreneur en 50 ans de bons et loyaux services.

Peu importe, j’assume le risque en publiant la citation de M. Martino.

Accédez à la vraie pensée d’un contrôleur fiscal en lisant sa énième  citation directe : link

C’est pas mal non ?

 

Bien cordialement. H. Dumas

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (aucun avis)
Loading...

A propos Henri Dumas

Je suis né le 2 Août 1944. Autant dire que je ne suis pas un gamin, je ne suis porteur d'aucun conseil, d'aucune directive, votre vie vous appartient je ne me risquerai pas à en franchir le seuil. Par contre, à ceux qui pensent que l'expérience des ainés, donc leur vision de la vie et de son déroulement, peut être un apport, je garantis que ce qu'ils peuvent lire de ma plume est sincère, désintéressé, et porté par une expérience multiple à tous les niveaux de notre société. Amicalement à vous. H. Dumas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.