Fake Jobs et vendeurs de pelles et de pioches

Il est effectivement très facile pour un quidam d’ouvrir un compte de trading pour investir ou/et spéculer. Les Brokers ont senti la mine depuis longtemps, avec des séminaires, des formations, des « je suis le meilleur dans l’exécution des ordres, la plateforme de Trading, la commission – sa rémunération qui peut prendre la forme de frais de courtage ou de Spread (écart entre un meilleur achat et une meilleure vente dans un carnet d’ordres). Bon, on ne va pas entrer dans le détail de tout cela sur ce blog, sauf si vraiment des lecteurs veulent s’éduquer sur le sujet, ce que je me ferai fort de leur expliquer dans un autre article plus précis.

Dominique Philos s’est attardé dans son dernier billet sur le Bitcoin et l’action Tesla, sur leur volatilité et sur le fond de celle-ci. Chercher à jouer là-dessus pour un spéculateur en capitaux propres est une bombe de volatilité, c’est-à-dire de fortes illusions ou de fortes désillusions. Cela va tellement vite dans la variation des cours.

Pour des gens introduis dans la spéculation, on travaille plutôt avec les Options avec des stratégies sur ce genre de support, mais aussi sur bien d’autres moins volatiles. L’univers des options est compliqué à appréhender pour Mme Michu, car il y a une véritable formation à acquérir, vraiment pas simple. Dans ce domaine, on peut ainsi construire du presque zéro risque, c’est-à-dire en perte mais faible, en regard du potentiel avec ce qu’on appelle des Pricers de stratégies. Avec les options, vous avez un jeu d’échecs devant vous en sachant ce que vous faites.

Par contre, travailler en direct sur des supports pour les petites mains se fera principalement sur de la représentation graphique des cours, communément estampillée analyse technique. Dans ce domaine, vous trouverez encore les vendeurs de pelles et pioches pour vous présenter leur meilleure carrosserie de la visualisation d’un marché boursier. Ils sont la plupart du temps hors-jeu.

Il existe effectivement une représentation des cours qui structure le marché pour vous le rendre plus clair, indépendamment du temps qui passe, on va dire fractale, mais là encore, cela ne suffit pas. Il y a un système à construire pour développer un mode opératoire pour agir sans doute – c’est maintenant et pas plus tard ou moins avant, puis accepter ses pertes et prendre ses gains selon un Money Management clair et une espérance mathématique positive vérifiée sur une série d’opérations qui se répètent de manière récurrente dans une cloche de Gausse pour les résultats et des opérations qui Trump le monde, Trump Card voulant dire atout dans un jeu de cartes, pour dire agir quand c’est improbable alors que c’est l’inverse.

Mon grand regret est que tout ceci devrait être enseigné dans nos écoles dès que mature possible pour le comprendre, car nous aurions probablement des gens beaucoup mieux formés à la prise de risque responsables pour agir vers le meilleur dans n’importe quel domaine autre que les marchés financiers. Ainsi, toute notre vision de ce qui nous entoure remiserait notre principe de précaution égalitariste inscrite dans notre Constitution de la cinquième dans un placard de voitures balais pour nous gérer non par la pénurie ni la progression des progressistes idéologiques décroissants.

Bien à vous !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 4,50 sur 5)
Loading...

2 thoughts on “Fake Jobs et vendeurs de pelles et de pioches

  1. Voila un article que l’auteur aurait pu prendre le temps d’éclaircir. C’est dommage car Gauss, la géométrie fractale, et les options toutes catégories confondues auraient pu être vulgarisés pour ensuite faire le lien avec l’opacité du risque et peut-être une petite définition et exemple dans le monde enseignant et la politique d’enfumage que nous subissons. Je ne suis pas opposant à l’auteur je suis plutôt d’accord mais je l’ai trouvé confus, il peut mieux faire

    1. Exact Goufio, peut-être un peu trop synthétique effectivement pour ne pas faire trop long et peut-être “emmerder” les lecteurs dans un domaine d’activité très particulier et souvent rejeté par une grande majorité de français, mal, peu ou pas du tout instruits en la matière.

      Pour faire le lien avec le monde d’enseignants, il faut déjà pouvoir l’enseigner. Raisonnablement cela doit pouvoir se faire dès le Lycée, du moins de l’idée que j’ai de mon lycée d’antan, privé et des années 80.

      J’essayerai de faire mieux une prochaine fois.

      Bien à vous !

      R. Bukinov

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *