Bitcoin investissement ou arnaque ? En tout cas, c’est le Krach !

Encore un article sur le bitcoin !

Mise à jour du 19 mai.

Certes, mais cet « actif » totalement incorporel présente un intérêt particulier tout à fait symptomatique de l’époque actuelle qui présente des caractéristiques tout à fait inédites : taux d’intérêts à zéro, dettes étatiques en forte expansion, très forte dépression économique à la suite des mesures sanitaires prises par les différents gouvernements, forte émission monétaire, prêts gratuits à des entreprises pour compenser leurs pertes d’exploitation et même dans certains pays (Etats Unis) distribution de chèques cadeaux à la population à dépenser pour « relancer » l’économie.

Le bitcoin se situe donc bien dans ce mouvement général totalement délirant et dont les conséquences risquent d’être, à tout le moins, désastreuses …

Alors, certains se sont réfugiés dans le bitcoin en se disant que, ne s’agissant pas d’un actif émanant d’une puissance étatique, il présente des garanties contre le risque de spoliation qui nous pend au nez …

Seulement, la vie du bitcoin n’est pas un long fleuve tranquille car il vient de connaitre un sacré plongeon.

Il est passé de 57.000 US$ le 17 mai à 43.000 et a connu une grosse chute hier 17 mai de plus de 15% sur une seule journée (l’essentiel de la chute s’étant produit dans la nuit du 16 au 17) !

Et il reperd 13% dans la journée du 19 mai en passant sous les 38.000 US$ après un plus bas en matinée à -15% !

Autant dire que certains acheteurs de cette crypto valeur (ceux qui ont acheté au-dessus de 45.000) viennent de prendre un sacré bouillon. Les spécialistes parlent de 500 Md$ de capitalisation volatilisés, partis en fumée !

On sait que le bitcoin est très volatil et il semble subir l’effet des dernières déclarations d’E Musk, le dirigeant de Tesla, qui a critiqué le bitcoin pour sa consommation d’énergie et déclaré qu’il ne l’accepterait plus en paiement de ses voitures, après l’avoir encensé et affirmé l’inverse !

Le revirement du personnage n’est pas pour surprendre quoique l’on peut se demander quel intérêt il peut avoir à formuler de telles déclarations qui sèment le trouble ; y compris chez ses fans (followers en anglais) qui achètent et revendent à peu près n’importe quoi au gré des déclarations du gourou (par exemple le Dogecoin avant qu’il affirme que c’était une farce ou encore le titre Gamestop).

Par contre, on sait qu’E Musk a manipulé les cours du bitcoin dans la mesure où Tesla a fait un achat pour un montant officiellement déclaré d’1,5Md US$ avant qu’il en informe ses fans ; provoquant une ruée sur le bitcoin et une augmentation du titre de plus de 20% et une plus value du même montant facilement gagnée pour une entreprise qui …ne gagne pas d’argent !

Mais, comme le bitcoin n’est pas réglementé, E Musk a pu le faire en toute impunité puisqu’il ne risque aucune sanction. Il encourt juste la désapprobation des pigeons qui se sont fait plumer … sans que l’on sache d’ailleurs si Tesla a revendu ses titres … et encaissé une confortable plus value qui viendra améliorer son bilan !

E Musk est un habitué de la chose puisqu’il a été poursuivi par la SEC (le gendarme de la bourse US) pour des manipulations du cours de Tesla qui est cotée au Nasdaq ; lequel est un marché réglementé !

Entrent aussi probablement en ligne de compte, dans cette forte baisse, le fait que certains Etats interdisent l’usage du bitcoin, que d’autres veulent taxer lourdement les profits réalisés et qu’une interdiction générale des transactions sur ce type de produit est toujours possible ; en particulier pour protéger les acheteurs non avertis, éblouis par les perspectives de gains importants extrêmement rapides mais finalement ruinés !

Encore une fois, le bitcoin n’est pas une monnaie (on ne peut rien acheter avec), ni un investissement. C’est avant tout un instrument de spéculation même s’il est aussi un instrument d’évasion fiscale ; notamment pour faire sortir des devises d’un pays soumis au contrôle des changes ou à la non convertibilité de sa monnaie.

Quant à dire que c’est un actif, c’est aller un peu vite en besogne à propos d’un produit financier créé ex nihilo, qui n’a pas d’autre existence réelle que quelques codes informatiques sur un disque dur. En outre, il ne rapporte aucun revenu (contrairement à une action).

Enfin, il n’est même pas régulé par les autorités boursières ; on se situe donc dans le vide juridique le plus complet.

Alors, oui on peut spéculer sur le bitcoin, il ne sert d’ailleurs qu’à ça, mais il faut aussi en accepter les risques ; ce qui veut dire qu’on se situe plus dans le cadre d’un système de casino (jeu de roulette) que dans le cadre d’un investissement économiquement fondé.

A propos de cette baisse, les « spécialistes » nous parleront de « consolidation » dans le cadre d’un mouvement général de tassement des bourses ; terme technique pour expliquer la baisse de prix d’une valeur avant un éventuel et hypothétique rebond … mais il ne faut pas oublier que le bitcoin  avait énormément monté depuis un an et que le “potentiel de baisse” est peut-être encore devant nous !

Il faut savoir enfin que si le sentiment général des spéculateurs est à la baisse, rien ne pourra le retenir et un retour sous les 35.000 US$ est même envisageable.

J’oserai même affirmer, pour ma part, qu’un retour vers une base proche de zéro est tout aussi possible quoique que peu probable …

Bien cordialement à tous !

 

Dominique Philos

A propos Dominique Philos

Navigateur, né en 1958, après un DEA de droit commercial de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, je suis devenu Conseil Juridique, spécialisé en droit des affaires et fiscalité. L'Etat ayant décidé l'absorption des Conseils juridiques par les avocats, j'ai poursuivi mon activité en tant qu'avocat en droit fiscal et droit des sociétés spécialisé ... en divorces ; jusqu'à ce que je sois excèdé par les difficultés mises à l'exercice de mon activité professionnelle. J'ai démissionné du Barreau en 1998 et partage désormais ma vie entre la France et la Grèce. Européen convaincu, persuadé que le libéralisme est la seule option possible en matière économique, soucieux du respect des libertés individuelles, je suis un libertarien qui déteste l'Etat et son administration tentaculaire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Votez pour cet article)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *