Alain COUTOLLEAU, si fonctionnaire…

Comment ça fonctionne un fonctionnaire tortionnaire.

D’abord ça vous qualifie de telle sorte que l’indignité vous colle à la peau, que l’opinion publique, qui condamne si vite, vous condamne déjà.

Par exemple vous êtes traité de délinquant sexuel, chauffard, harceleur, terroriste, homme d’affaires, profiteur, capitaliste, immigré clandestin, libéral ou crème de la crème : de fraudeur fiscal.

Cette indignité va ouvrir au fonctionnaire tortionnaire un boulevard, il va pouvoir se lâcher.

L’esprit de corps va évidemment le protéger, mais pas que…

Toute l’organisation politique et sociale sera de son côté, la presse et l’opinion publique aussi, votre lynchage peut commencer, nul n’y voit un mal.

Vous n’êtes plus un homme, vous êtes un animal, mais en plus nuisible.

Petit exemple, insignifiant, mais bon…

Donc Coutolleau se charge de recouvrir des sommes contre moi, “fraudeur fiscal”, dont il sait parfaitement que je suis d’accord pour les payer, sauf celles que je ne dois pas, évidemment ça tombe sous le sens.

Il paralyse depuis quinze ans ma trésorerie avec ces sommes indues, m’empêchant de payer celles qui sont dues.

Là-dessus, à fond et sans limite, il m’adresse dans la même journée des mises en demeure et des ATD, oubliant les huit jours d’intervalle que lui même annonce. Il s’en fout de la loi, il a pour lui le pouvoir, et l’opinion publique.

Comme vous le savez, je dépose un recours préalable et je me propose de le faire citer au pénal.

Qu’est-ce qu’il fait Coutolleau ?

Il se met en règle et m’adresse de nouvelles ATD, en respectant les délais…  pas mal. Sympa.

Les nouvelles ATD

Ce faisant, il couvre sa faute et je paie ses conneries, ses abus de pouvoir. En effet, le banquier prend 100 € par ATD pour m’adresser un courrier d’information.

Coutolleau ne parle pas de me rembourser les frais bancaires de ses premières ATD foireuses. Quand je vous dis que je suis une merde, puisque déclaré par lui “fraudeur fiscal”.

Jusqu’où iront-ils avant que l’histoire se referme sur eux, les broie, les sanctionne.

Quid alors du mal qu’ils font et qu’ils auront fait jusqu’à ce qu’ils soient débusqués.

Je ne sais pas, mais j’espère que le jour des comptes n’est plus très loin.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (10 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 thoughts on “Alain COUTOLLEAU, si fonctionnaire…

  1. Alain COUTOLLEAU a donc répondu a votre action cela signifie que la peur change de camp. Celui qui se relève est plus fort que le fonctionnaire qui n’est jamais tombé.
    Ce n’est pas la fin. Ce n’est même pas le commencement de la fin. Mais, c’est peut-être la fin du commencement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *